Surfcasting Méditerranée

24/08/19 - Déception avec une grosse casse

Il y a des jours où rien ne va. Ce n’est pas une nouvelle pour qui que ce soit, nous avons tous des journées difficiles où l’on ferait mieux de rester à la maison devant la télé. D’ailleurs ce n’est pas la première fois que je sors pêcher un soir où « rien ne va ».

Pourtant, il y avait de quoi bien pêcher et je suis totalement passé à côté !

Voir le résultat de la session

Je n’ai pas sorti les cannes depuis une semaine et ce soir est la seule option pour moi. Cela tombe bien car mes amis CyrilC, Johann, Guillaume et les deux Jean-Marie sont de sortie.

Je suis fatigué (inutile de rentrer dans les détails), je n’ai pas eu le temps de me préparer, je vais arriver tard à la plage à cause d’un autre engagement à respecter dans la journée et pour finir, le secteur de pêche choisi par mes amis ne m’inspire pas le moins du monde. J’ai envisagé au moins 10 fois d’abandonner la sortie mais non, obstiné à vouloir pêcher pour ne pas regretter je charge mon matériel en 4ème vitesse et prends la route de l’Espiguette (30).

Sur la route, un conducteur pressé et pressant colle ma voiture au point que sa ventilation doit lui renvoyer tous mes gaz d’échappement en dans le nez. Appels de phare, klaxon, son comportement insupportable me pousse à accélérer pour finir de doubler au plus vite le véhicule qui se trouvait à ma droite. Je dépasse donc franchement la limitation de vitesse un (très) court instant pour en finir avec cet ahuri et me retrouve face à un gendarme avec ses jumelles en sortie de virage. Je roule à 102 au lieu de 90, je sais que je l’ai dans l’os car même si l’autre imbécile me collait au pare-chocs, je serai le seul sur la photo. La soirée qui s’annonçait mal semble se confirmer.

Arrivé sur la plage je vois mes amis décalés de 100m à la droite du chemin. Quelques baigneurs sont encore là, je m’installe en face du chemin, bien éloigné de mes amis. Je pars les saluer en vitesse car je suis d’humeur massacrante et dois encore installer mon matériel alors qu’il est déjà 20h30.

Je monte 3 cannes avec lignes 2-empiles. Les deux premières au ver de sable, la dernière au ver de chalut et aux couteaux gentiment offerts par Jean-Marie.

21h15 : Dès le premier lancer je remarque que quelque chose ne va pas : mon plomb tombe au fond instantanément. Je sens la canne tressauter en récupérant la ligne. Pas de doute, je suis sur un gros banc de sable.

Je continue de récupérer mon fil doucement en espérant tomber sur un trou mais rien n’y fait, je n’en trouve pas. Pourtant il semblerait qu’il y en ait un à 90m car mes amis me l’ont tous signalé. D’ailleurs, Jean-Marie2 vient de prendre une daurade d'environ 27cm entre 80m et 90m.

Faute de parvenir à trouver un trou, je m’efforce de pêcher le plus loin possible en espérant avoir suffisamment de hauteur d'eau.

24/08/19 - Déception avec une grosse casse

22h05 : Le temps passe et les touches se font attendre. Il y a bien eu une ou deux petites daurades chez les copains mais personne d'autre n'a pris de poissons intéressant dans la dernière heure.

Soudain, je remarque une jolie tape sur ma ligne au ver de chalut et couteau. J'attends un instant qu'une seconde touche se produise mais rien ne vient donc je tente quand-même ma chance. Le poisson est au bout mais ne doit pas être bien gros car il ne se bat pas du tout. Je pense alors à un petit loup mais c'est en fait une bogue de 26cm qui a mordue sur un couteau et est remontée morte. C'est à croire qu'elle est morte instantanément lors de la première touche.

24/08/19 - Déception avec une grosse casse

22h30 : Je remonte deux médaillons sur une de mes lignes au ver de sable. Nous sommes fin août et les juvéniles de 10cm sont encore là, c'est totalement démoralisant.

23h : Une heure de plus vient de s'écouler sans grande activité. Je relève mes lignes pour inspecter les appâts et trouve un marbré de 29cm piqué au ver de sable. Celui-ci n'a pas fait la moindre touche.

24/08/19 - Déception avec une grosse casse

Sur ma seconde canne au ver de sable je trouve un autre médaillon. C'est le troisième de la soirée. Enfin, sur la dernière canne mon bout de ver de chalut et le couteau ont disparu sans aucune touche.

En relançant ma ligne aux gros appâts, le montage explose au moment où j’accélérais mon geste. Ce montage avait beaucoup trop servi et je n'avais pas pris la peine de le remplacer.

23h45 : Toujours pas de touche mais un poisson est au bout d'une de mes lignes au ver de sable. Le poisson semble joli, je prends des coups de tête qui me donnent espoir mais en arrivant sur le banc de sable je sens la tension de la ligne se relâcher soudainement. Il reste bien un poisson sur la ligne mais ce n'est pas aussi lourd et puissant qu'au départ.

Je remonte au final une daurade de 26cm et constate que mon autre empile est coupée juste au dessus de l'hameçon. Je relâche le poisson et change d'hameçon.

24/08/19 - Déception avec une grosse casse

0h10 : J'ai une touche timide et parviens à ferrer le poisson. Manque de chance je le perds aussi sur le banc de sable. L'hameçon a été endommagé, il ne pique plus du tout, le poisson a cassé la pointe.

1h : L'activité est vraiment basse. Les appâts disparaissent en quelques minutes. Un brin d'air venu du Sud-Est apporte de l'humidité. Le fil colle aux anneaux, j'ai horreur de ça.

L'une de mes cannes au ver de sable marque une toute petite touche. C'est une daurade de 25cm qui reprend sa liberté. Entre le peu d'activité et les touches minuscules, cette soirée est vraiment décevante.

24/08/19 - Déception avec une grosse casse

1h55 : J'ai une canne en main, il n'y a rien au bout de la ligne mais il faut que je change mes appâts. Je jette un coup d’œil à mes deux autres cannes, tout est normal.

Mon plomb arrive sur le sable, je dépose ma canne sur la pique et remarque alors que ma seconde canne au ver de sable s'est redressée. Je me précipite dessus mais j'arrive trop tard : la ligne est cassée, le poisson m'a arraché le fil à la touche et pourtant le frein était desserré au maximum. Cela me décourage totalement, je ne comprends pas comment m'a ligne a pu casser dans ces conditions. C'est d'autant plus rageant que les beaux poissons étaient totalement absents ce soir là.

Je commence à ranger mon matériel et croise deux pêcheurs qui se dirigent vers le parking. Ils viennent discuter 5min et me montrent le contenu de leur bourriche : 5 daurades dont deux jolies qui dépassent le kilo. Ils ont pêché au crabe de sable, 300m à ma gauche. Le fond est très différent à cet endroit. L'année dernière il y avait très peu d'eau mais cette année la plage présente une fosse qui semble bien fréquenté par les daurades.

Fin de la pêche. C'est une sortie décevante de pus cette saison.

Résultat final

7 poissons enregistrés.

  • 5 Daurades : 3x12, 25 et 26cm
  • 1 Marbré : 29cm
  • 1 Bogue : 26cm

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

Hammadi 23/09/2019 23:19

C décevant on se moment j’ai fait une dizaine de sortie mais aucune bonne résultat mais bon j’espère toujours une amélioration bien proche .courage Jérémy
PS: attention crabe bleu sur nos côtes il mange tout c horrible je connais on a bcp en Tunisie

Jérémie 24/09/2019 02:09

J’ai lu des articles disant qu’il commençait à arriver en France aussi.

Olivier 23/09/2019 17:02

Vraiment désolé que tu en sois là, Jérémie. Moi je pêche le carnassier en eau douce le reste de l'année, donc ça doit m'aider pour cette mauvaise passe en mer ;-)

MISTER-T 23/09/2019 15:42

Belle partie de pêche ! Concernant le Gendarme, rassure toi ! Avec les jumelles l'interception se fait sur le moment, la sanction est immédiate. Pas de prise de photo, ni de mauvaise surprise. Avec un radar embarqué c'est différent ;)

Jérémie 24/09/2019 02:10

Effectivement, je n’ai rien reçu et cela fait 1 mois déjà.

Olivier 22/09/2019 20:54

Cette année est à oublier. Vivement 2020, même si je vais continuer cet automne… Et sûrement cet hiver.

Jérémie 22/09/2019 20:57

Je reconnais que ma motivation est quand-même bien entamée cette année. Je perds même espoir pour les prochaines années au point que je commence à m’intéresser A d’autres pêches moins contraignantes (plus rapides et plus mobiles).