Surfcasting Méditerranée

La Dure et le Jumbo

Appât classique de la pêche en bord de mer, la Dure est un produit bon marché très courant dans le commerce. C'est souvent l'appât du pêcheur débutant ou occasionnel car il est facile à monter à l'hameçon et se montre très économique.

La Dure et le Jumbo
La Dure et le Jumbo
La Dure et le Jumbo
La Dure et le Jumbo

La Dure et le Jumbo

Nom scientifique : Perinereis aibuhitensis

On l'appelle souvent "Dure de Corée", "Dure d'Asie" ou "Ver coréen". Les plus gros spécimens sont vendus sous l'appellation "Jumbo".

Depuis quelques années vous pourrez trouver deux variantes de ce ver : la Dure Verte et la Dure Rouge. Il s'agit d'espèces très proches (ou peut-être de la même espèce), l'une étant naturellement rouge (il ne s'agit pas d'une coloration). La plus courante est la dure verte mais la dure rouge est de plus en plus populaire et se trouve maintenant facilement dans le commerce. De même vous trouverez dans le commerce le Jumbo et le Jumbo rouge, ce dernier étant bien plus rare que les autres.

Source : https://www.facebook.com/Dure-Rouge-Normandie-Appats-495552810471925/

La Dure et le Jumbo sont des appâts de belle taille (10 à 25cm). Vous pouvez aisément couper les vers pour charger plusieurs hameçons. Son prix raisonnable fait de la Dure un appât économique. Le jumbo est en revanche un peu plus coûteux 

  • Dure Verte : 4 à 5€ la boite d'une douzaine de vers
  • Dure Rouge : 5 à 6€ la boite d'une douzaine de vers
  • Jumbo : 7€ la boite d'une douzaine de vers
  • Jumbo Rouge : Tarif à confirmer, cet appât est rarement disponible dans ma région

La tenue à l'hameçon est bonne, l'appât résiste à plusieurs lancers appuyés avant de finir par s'avachir sur l'hameçon. La meilleure utilisation est sans doute celle qui consiste à piquer le ver au niveau de la gueule pour le garder en vie longtemps et pêcher à avec des lignes légères à courte distance.

Conservation

Vous pouvez espérer conserver Dures et Jumbos approximativement une semaine au réfrigérateur et jusqu'à deux semaines dans une cave à vin.

La température de conservation idéale se situe aux alentours de 10°C. Retirez régulièrement les vers morts et pensez à humidifiez la litière en papier.

La Dure et le Jumbo

Intérêt de cet appât

La Dure et le Jumbo sont pour moi des appâts de dépannage. Leur efficacité est toute relative. Si vous pêchez dans les ports ou que vous recherchez les mulets à la perle flottante, alors la Dure est un appât intéressant. En revanche, si vous pêchez en surfcasting sur les plages de sable de méditerranée alors la dure se révèle peu attrayante. J'ai obtenu bien peu de résultats avec cet appât et même s'il y a toujours des exceptions pour confirmer la règle, je préfère m'en remettre à la règle plutôt que d'espérer tomber sur l'exception.

La Dure est un appât peu sélectif qui séduit le tout venant et pas forcément les poissons "nobles". Les petits poissons sont souvent les premiers sur l'appât. L'intérêt de la Dure réside donc principalement dans son faible coût et sa bonne tenue à l'hameçon.

En conclusion, Dure et Jumbo sont des appâts intéressants pour pêcher dans les ports, les canaux ou le long des digues mais que je prends rarement avec moi pour la pêche en plage.

Eschage

Enfilé à l'aiguille

La manière la plus simple de monter une Dure ou un Jumbo sur un hameçon est de l'enfiler à l'aiguille. Le ver est doté d'une peau et d'un corps robustes, vous pouvez l'enfiler aussi bien par la tête que par la queue sans qu'il ne se rompe. Cet appât est si facile à escher que le pêcheur débutant saura rapidement s'en sortir sans aide.

Utilisez une aiguille creuse aux deux extrémités et rigide. Le diamètre idéal se situe entre 0,8mm et 1mm. Traversez le ver de part en part puis faites-le glisser sur l'hameçon. Je préfère enfiler le ver par la queue pour que la tête (partie ferme de la bête) se trouve sur l'hameçon, mais ce n'est qu'une question de préférence sans incidence sur l'attractivité de l'appât.

Pour augmenter un peu l'attractivité, vous pouvez laisser pendre la queue du ver. Pour cela, enfilez l'aiguille par la tête du ver et faites-la ressortir aux 2/3 de la longueur du corps. Faites ensuite glisser le ver sur l'hameçon en commençant par la tête. de cette manière le dernier tiers (la queue) du ver reste libre et peut onduler dans l'eau.

Piqué en tronçons

Le montage en tronçons est sans doute celui que vous utiliserez si vous avez oublié votre aiguille à ver. Découpez le ver en tronçons de 3 à 5cm puis enfilez les tronçons sur l'hameçon. On montera un seul tronçon de ver pour la recherche de petits poissons ou plusieurs tronçons en chapelet pour tenter de plus beaux spécimens.

Le montage en tronçons est particulièrement attractif et est approprié à la recherche des petits poissons en bordure de digue, dans les canaux ou les ports. Vous ne serez quand même pas à l'abri d'une belle surprise. Je me souviens d'une très belle dorade attrapée par l'un de mes amis dans les canaux de Sète avec un tronçon de Dure de 4cm.

Piqué par la tête

Choisissez tout d'abord un hameçon fin de fer et très piquant, faute de quoi vous risquez d'abîmer votre ver. Saisissez-le par la tête et piquez l'hameçon dans l'anneau qui se trouve autour de la gueule du ver.

Pour plus de précision sur l'opération, veuillez consulter la brochure de Normandie Appâts disponible ici.

Cette méthode vise à laisser nager le ver pour augmenter son attractivité. On l'utilise essentiellement pour la pêche au bouton ou la pêche des mulets à la perle flottante. Réservez cette solution à la pêche a courte distance avec des montages légers, faute de quoi vous risquez d'arracher votre ver au lancer ou à l'impact dans l'eau.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article