Surfcasting Méditerranée

Le bibi

Emblématique de la ville de Sète, le bibi est un appât destiné aux beaux poissons et plus particulièrement à la dorade. Tout pêcheur de dorade devrait avoir des bibis avec lui à la belle saison.

Le bibi

Nom scientifique : Sipunculus nudus

Le bibi, de son vrai nom "siponcle nu", est un appât très connu des pêcheurs de dorade qui appartient à la famille des "siponcles".

Plutôt placide, dépourvu de crochets, le bibi est un ver non annelé doté d'une une peau épaisse qui en fait une esche très résistante à l'hameçon.

On trouve dans le commerce deux variétés de bibi : le bibi local de méditerranée (appelé souvent "bibi de Sète") et le bibi d'élevage provenant majoritairement d’Asie.

Le bibi d'élevage, de couleur gris clair à rose, est vendu en boite de plusieurs individus. Le nombre de vers par boite dépend de leurs calibre.

Bibi d'élevage (crédit photo: Normandie Appats)Bibi d'élevage (crédit photo: Normandie Appats)

Bibi d'élevage (crédit photo: Normandie Appats)

L'espèce locale (photo ci-dessous) est de couleur beige à brune. Il vit enfoui dans le sable, en mer et dans les étangs. il est assez rare d'en rencontrer en mer bien qu'il me soit arrivé d'en trouver lorsque je ramassais des couteaux. La plupart des individus vendus dans les boutiques proviennent des étangs. Plus robuste que le bibi asiatique, le bibi de méditerranée est aussi plus cher. Il est vendu à l'unité et son prix varie selon sa taille.

Bibi de méditerranée récolté en mer lors d'une plongée.

Bibi de méditerranée récolté en mer lors d'une plongée.

Ramassage

Le meilleur moyen de récolter des bibis (en grand nombre) est d'aller chiner parmi les rejets d'un coup de mer. Il arrive en effet que la mer les dépose par centaines à la suite d'une tempête. Il vous faudra un peu de chance pour tomber au bon endroit et surtout arriver avant les goelands !

Vous pouvez tenter votre chance en plongeant et en ventilant le sable à la main ou en utilisant une fourche-bêche. La présence de bibi est habituellement marquée par un petit cratère à la surface du sable. En Languedoc, il est plus fréquent que ces cratères soient causés par les couteaux, il est donc assez difficile de repérer les bons coins à bibi.

La plupart des ramasseurs professionnels prospectent les étangs. Le Midi Libre a d'ailleurs écrit un bel article à ce sujet que vous trouverez ici. Toutefois, les populations de bibi ont fortement diminué depuis plusieurs années, entrainant la hausse des prix de cet appât.

Conservation

Vous conserverez facilement quelques bibis pendant 5 à 8 jours dans une boite au fond de laquelle se trouvera du sable humide. Les bibis asiatiques sont livrés avec des cubes de mousse humides que vous pouvez conserver mais je trouve que le sable humide est plus naturel et donne de meilleurs résultats.

Bien entendu, il vous faudra les conserver à la bonne température. Une cave à vin, même de petite taille vous permettra d'atteindre une température idéale (12-16 degrés). A défaut de cave à vin, placez votre boite de bibis dans la zone la moins froide de votre réfrigérateur. Sur mon réfrigérateur, l'étagère la plus haute est à 7-8°C et me permet de garder les bibis pendant une semaine.

Pour une conservation à long terme, un seau d'eau de mer placé dans la cave à vin avec un aérateur (bulleur) vous permettra de garder vos bibis pendant de longues semaines. Mon ami Alex parvient à les conserver ainsi plus de 4 mois.

Pour cela, pensez à changer l'eau régulièrement si vous n'êtes pas équipés de systèmes de filtration d'aquariophilie comme un écumeur. Soyez vigilant à la température, le bibi n'apprécie pas les chocs thermiques.

Astuce : Les bibis cohabitent assez bien avec les vers de sable. Vous pouvez les conserver dans le même seau à condition que les vers de sable ne soient pas trop nombreux et ne soient pas affamés, sinon ils finiront par dévorer vos bibis. J'ai aussi l'impression que les vers de sable espagnols ont plus tendance à dévorer les bibis que les vers de sable de pays.
Le bibiLe bibi

Intérêt de cet appât

Le bibi est un très bon appât pour la dorade de juillet à octobre et pour le loup (bar) de novembre à février.

D’une manière générale, le bibi séduira plus facilement la dorade et le sar (sur coup de mer) que le marbré. Toutefois, il peut vous arriver de prendre un marbré au bibi car tous les sparidés s’y intéressent. Les plus beaux spécimens sont souvent les premiers à prendre l’appât.

Le bibi est difficile à utiliser entier (vivant) lorsque l’on pêche à longue distance. Malgré toutes les précautions, le ver finit toujours par se ratatiner sur l’hameçon sous la puissance du lancer.

A longue distance il est préférable de pêcher avec un bibi découpé et ligoté au fil de latex pour un meilleur maintient de l'appât. Réservez l'usage de vers entiers pour les pêches de proximité comme la pêche depuis les digues ou la pêche de bordure en surf léger.

Eschage

 

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

PECHE83 11/02/2019 16:51

bonour,
je cherche a etre ravitaille en bibis de set et autre je suis dans le var 83

Boumed 05/08/2017 10:15

Ah le congre moi aussi ça m’intéresse pas, la plage est une plage non rocheuse.
Donc je vais avoir du bibi sur les 2 cannes, je voudrais avoir ton avis sur un autre appât pour avoir plus de chance (en Algérie c’est devenue difficile de trouver des vers de sable ou les couteaux de mer).
Merci

Jérémie 05/08/2017 13:02

Ver américain, Mourron ou bien la dure.
Le Bibi retourné est très attractif également

Boumed 05/08/2017 09:22

Bonjour
Comme toujours je m'intéresse à ton blog qui est remplie de conseil pratique pour le surfcasting.
Je m’apprête à aller pêcher ce weekend après une longue absence accuse de mon travail, je voulais avoir ton avis sur un sujet :
Je compte avoir un montage surfcasting double empile sur mes deux cannes à pêche, pour la première canne je compte avoir un bibi en bas et une crevette en haut, pour la 2eme canne je compte avoir un bibi en bas et de la sardine en haut, je voudrais ton avis d'expert sur ça.
Merci.

Jérémie 05/08/2017 09:59

Salut. Tu pêches ici avec 2 appâts que je n'utilises jamais : la crevette et la sardine. Chez moi ce type d'appât ne rapporte que des congres alors j'évite de les utiliser car le congre ne m'intéresse pas.
Si par contre tu as la chance d'avoir une côte rocheuse alors il est possible d'attraper de beaux sars et peut-être du loup.

En général je mets l'appât le plus gros en bas. C'est une habitude plus qu'autre chose.

Fais un essai et dis nous ce que ça a donné.