Surfcasting Méditerranée

Le couteau

Voilà un autre de mes appâts favoris. Qu'il soit frais ou congelé, le couteau est un appât fantastique en de nombreuses situations. Je ne fais jamais une sortie d'été ou d'hiver sans couteaux dans ma glacière.

Les couteaux

On trouve principalement deux espèces en Méditerranée :

  • Le Couteau Commun (Ensis Minor, une sous espèce plus petite de Ensis Siliqua) que l'on trouve sur les plages de sable.
  • Le Couteau Gaine (Solen Marginatus) ou couteau droit d'Europe, que l'on trouve surtout dans les étangs mais quelques gros spécimens peuvent être aperçus en mer.

Leurs morphologies sont différentes : le couteau commun a un pied blanc et long. Sa coquille est dure avec des marbrures brunes et violacées.

Le pied du Couteau-Gaine est quand à lui plus trapus, brun clair à orangé. Sa coquille brun clair plus friable lorsqu'il est de petite taille finit par durcir et noircir lorsqu'il grossi. Les gros individus, vivent dans des trous profonds et bâtis comme un tube. Ils sont très vifs et difficiles à capturer.

De gauche à droite : couteaux communs, un couteau commun comparé à des couteaux gaines de différentes tailles, un gros couteau gaine.De gauche à droite : couteaux communs, un couteau commun comparé à des couteaux gaines de différentes tailles, un gros couteau gaine.De gauche à droite : couteaux communs, un couteau commun comparé à des couteaux gaines de différentes tailles, un gros couteau gaine.

De gauche à droite : couteaux communs, un couteau commun comparé à des couteaux gaines de différentes tailles, un gros couteau gaine.

Très efficace sur la dorade, le couteau est un appât des plus économiques !

  • Si vous habitez près de la mer, la solution la plus économique est de les ramasser vous-même.
  • Les détaillants le proposent à 5€ la botte de 10 pièces (ou 12 voire 15 pièces s'ils sont petits).
  • Les grandes surfaces vendent au rayon marée des couteaux de l'Atlantique pour 12€ le kg mais toutes les enseignes ne proposent pas la vente au détail (il faut parfois acheter une botte de 1kg) et il est préférable d'appeler à l'avance pour réserver une botte à votre nom. Là aussi plusieurs espèces peuvent venir de l'Atlantique mais il s'agit principalement d'espèces américaines qui ont envahit le littoral. toutes se valent pour la pêche.

Couteau de l'Atlantique

 

Conservation

La conservation à court terme est assez facile : enroulez les couteaux en bottes de 10 à 12 individus dans du papier journal puis humidifiez le papier de la botte avant de la placer au réfrigérateur.

Le couteauLe couteauLe couteau

Pour conserver vos couteaux à long terme, il sera nécessaire de les congeler. Cependant la congélation détériore la fermeté de la chair et vous vous retrouverez avec un appât très mou qu'il va falloir bien ficeler pour le faire tenir à l'hameçon. Cela ne pose pas de problème par temps calme mais par coup de mer le couteau va rapidement former une boule de chair qui vient entraver l'hameçon.

Une solution simple et efficace pour limiter le ramollissement des couteaux est de leur faire perdre de l'eau avant de les congeler. Vous pouvez pour cela les laisser au réfrigérateur une journée ou deux ce qui devrait les assécher un peu. Enroulez-les ensuite dans du film plastique alimentaire. Si vous disposez d'une machine à faire le vide alors ce sera encore mieux que le film alimentaire. Congelez le tout.

Le couteau

Pour contourner le problème de fermeté, certains pêcheurs ébouillantent les couteaux quelques secondes avant de les congeler. Cette étape permet d'obtenir une chair (très) ferme qui tient très bien à l'hameçon mais réduit considérablement l'attractivité de l'appât (je n'ai jamais eu de touche au couteau ébouillanté). Je ne pratique donc plus cette méthode depuis longtemps.

Une autre manière de contourner le problème de fermeté de la chair est de congeler les couteaux dans un bocal de saumure. Vous devez pour cela procéder comme suit :

  1. Faites chauffer de l'eau, puis ajoutez du gros sel en abondance jusqu'à ce que l'eau en soit saturée (200 à 250g de sel par litre d'eau)
  2. Laissez refroidir la saumure
  3. Placez vos couteaux dans un bocal
  4. Terminez de remplir le bocal avec la saumure froide
  5. Refermez le bocal et placez-le au congélateur.

L'eau saturée en sel ne gèlera pas, ainsi vous pourrez ouvrir le bocal et prendre vos couteaux à l'unité en cas de besoin. La chair restera ferme et le coquillage restera suffisamment attractif pour pêcher par coup de mer.

Note : Il n'y a quand même pas mieux qu'un couteau frais, mais les couteaux congelés peuvent dépanner.
Le couteau

Après un certain temps, une partie du sel va précipiter (se déposer au fond), ce qui signifie que l'eau moins chargée en sel pourra geler en partie.

Si votre congélateur est réglé sur une température entre -15 et -20 degrés, le problème ne devrait pas se produire mais en dessous de -20 degrés vous risquez de vivre une mauvaise expérience : vos bocaux peuvent éclater.

Faites donc attention de ne pas remplir entièrement votre bocal pour éviter qu'il n'éclate. Pensez à laisser un peu d'espace pour que la glace puisse se former si nécessaire.

Le couteau

Des trois méthodes proposées ici ma préférée est celle qui consiste à congeler les couteaux tels quels après les avoir laissé perdre de l'eau.

C'est effectivement ainsi que j'ai obtenu les meilleurs résultats en action de pêche. La chair est certes plus molle que celle d'un couteau frais mais elle reste utilisable et plus attractive que celle d'un couteau conservé dans la saumure.

Intérêt de cet appât

Le couteau intéresse de nombreux poissons : sar, marbré, loup et surtout la dorade. En été je ne fais jamais une sortie sans prévoir de couteaux.

Monté sur l'hameçon entier (avec sa coquille), il sélectionnera en général les poissons de belle taille. Ce n'est pas toujours vrai, il m'est arrivé d'attraper des dorades aussi longues que mon couteau pourtant entier...

Décortiqué, vous pourrez l'enfiler à l'aiguille et le lancer à longue distance. Prévoyez auparavant de le ficeler avec du fil de latex pour éviter qu'il ne se déchire.

Astuce : un couteau peu garnir deux hameçons ! Avec de gros couteaux, il est fréquent de ne pêcher qu'avec le pied et jeter le reste (valves et tripes). C'est une erreur, les tripes sont aussi efficaces que le pied et parfois même plus encore. Gardez-les pour armer un second hameçon en les ficelant sur un aiguille avec du fil de latex.

Anecdote : Une nuit de septembre 2015 j'ai réalisé une pêche incroyable au couteau. Manque de chance, mes 20 pieds de couteaux sont partis très vites et j'ai terminé ma soirée avec les tripes, jusqu'à épuisement du stock. J'ai été contraint de rentrer chez moi avant 23h après avoir armé plus de 50 hameçons avec 20 couteaux.

Eschage

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article