Surfcasting Méditerranée

Le Rag

Gros ver du nord de l'Europe, plébiscité par nos voisins anglais, le Rag est un produit rare dans les commerces de méditerranée.

Le Rag
Le Rag

Le Rag

Nom scientifique : Alitta virens

Que vous le connaissiez sous le nom de Dure Européen, Grande Gravette, ver Hollandais, Maxiblue ou Ragworm, sachez qu'il s'agit de la même espèce provenant essentiellement du nord de l'Europe.

Le ver est abondamment présent à l'état naturel sur les côtes de Grande-Bretagne ainsi qu'en mer du nord. On retrouve l'espèce jusque sur les côtes nord-américaines (Maine et Québec). Les vers du commerce sont quant à eux majoritairement élevés aux Pays-Bas.

Ce ver ressemble un peu à une Demi-Dure géante, avec un dos irisé vert/bleu et un ventre rose à orangé. Les parapodes et les soies du Rag sont relativement longs.

Cet appât est peu distribué sur les bords de la méditerranée, nous n'avons pas souvent l'occasion d'en trouver dans le commerce et de ce fait il ne fait pas parti des habitudes locales. De plus il s'agit d'un appât coûteux, comptez en moyenne 7€ à 8€ la boite de 3 à 5 vers (selon la taille).

Source : http://www.normandie-appats.com/appats/ragSource : http://www.normandie-appats.com/appats/rag

Source : http://www.normandie-appats.com/appats/rag

Conservation

Les Rags se conservent au réfrigérateur à une température de 4 à 6°C

Dans leur litière (boite du commerce) et placés au réfrigérateur vous parviendrez à les garder vivants 2 à 4 jours. Les anglais arrivent à les conserver jusqu'à 10 jours enroulés dans du papier journal humide à condition de retirer les vers morts et changer le papier tous les jours.

Pour conserver les vers à plus long terme, il vous faudra les baigner dans un peu d'eau de mer. Attention, il ne s'agit pas de les faire nager mais juste de les baigner dans quelques millimètres d'eau de sorte que le dos émerge de l'eau. Recouvrez le bac d'un linge humide et placez le tout au réfrigérateur. Retirez les vers qui faiblissent ou sont blessés et changez l'eau tous les jours au début. A partir de la semaine suivante vous pourrez espacer le renouvellement de l'eau (tous les deux à trois jours). Veillez à éviter les chocs thermiques, utilisez de l'eau de mer stockée également au réfrigérateur pour qu'elle soit à la même température que celle dans laquelle baignent les vers.

Intérêt de cet appât

Le Rag est un ver relativement robuste qui offre une belle bouchée aux poissons. Il résiste à un lancer appuyé, mais peut avoir tendance à se ratatiner sur l’hameçon (un peu comme la Dure).

Sa popularité en Europe du nord vient principalement du fait qu'il est facile à récolter à marée basse à l'aide d'une fourche. Comme le ramassage est peu probable en Méditerranée, il faut reconnaître que l'appât perd de son intérêt. On lui préférera le mouron ou le ver de chalut, plus faciles à trouver dans nos commerces et très efficaces sur notre côte.

En résumé, le Rag présente assez peu d'intérêt pour la pêche en méditerranée à cause de son coût élevé. Si toutefois vous parvenez à en trouver à bon prix, alors il peut valoir la peine de faire un essai.

Eschage

Enfilé à l'aiguille

Comme la majorité des vers, le Rag est un appât que l’on enfile entier a l’aiguille.

Utilisez idéalement une aiguille dont le diamètre se situera entre 0.9 et 1.5mm et un hameçon à hampe longue de taille 4 à 1.

Piqué par la tête

Tout comme la Dure et la Demi-Dure, il est possible de piquer le Rag par la tête. Saisissez-le par la tête et pressez-le légèrement entre vos doigts pour faire sortir la gueule. Piquez ensuite l'hameçon dans l'anneau de peau qui entoure la gueule du ver.

Pour plus de précision sur l'opération, veuillez consulter la brochure de Normandie Appâts disponible ici.

Ainsi piqué le ver reste vivant longtemps et nage en émettant des vibrations qui attirent les prédateurs. L’inconvénient majeure est la fragilité de l’eschage qui ne permet pas de lancer l’appât avec puissance. Réservez donc cette solution à la pêche depuis les digues ou les canaux.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

franc11 13/03/2020 19:11

hello Jérémie,
avec ces belles journées qui doivent remonter la température de l'eau envisage tu de faire une première sortie

Jérémie 13/03/2020 19:32

Pas encore. Je n’ai pas du tout le temps en ce moment.

paul biron 01/03/2020 19:27

Salut Jérémie
J'habite prés d'Arles, est ce qu'on en trouve chez les étaillants dans le secteur?

Jérémie 01/03/2020 21:20

Pour l’instant j’en ai trouvé que chez Cabesto et de manière occasionnelle. Ce n’est pas un appât commun dans le sud de la France.

franc11 28/01/2020 19:10

hello Jérémie,
vu ton compte rendu a mon avis il n'y a pas d’intérêt a l'essayer ,mais cela reste mon avis.

cdlt

Jérémie 28/01/2020 23:06

Le problème principal en Méditerranée est le prix de cet appât.
Il est sans doute moins cher et plus avantageux dans d’autres régions.