Surfcasting Méditerranée

Bas de ligne - fin, mais pas trop.

L'une des questions que l'on se pose lorsque l'on débute le surfcasting est de savoir comment choisir le diamètre du bas de ligne correctement. Trop fin il présente le risque de casser sur un beau poisson, trop gros il peut éliminer toute chance d'avoir des touches.

S'il existe des pêches où la finesse est de rigueur, comme la pêche au coup, en surfcasting il n'est pas toujours nécessaire de pêcher fin pour prendre du poisson. Au contraire même, certains jours il sera nécessaire d'utiliser un fil épais pour résister aux dents des poissons ou bien pour réduire les risques d'emmêlement.

Pour bien choisir le diamètre du bas de ligne, il est important de tenir compte des conditions de pêche et des espèces de poissons que l'on cible en priorité.

Préambule

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire le blog et beaucoup d'entre vous pratiquement la pêche dans des eaux très différentes des miennes (océan atlantique, côte marocaine, algérienne ou tunisienne).

Avant de démarrer, il me semble important de revenir sur un petit détail de la terminologie du surfcasting et préciser les espèces de poissons ciblées dans cet article.

Terminologie

Sur ce blog, ma désignation du "bas de ligne" se rapporte à la partie terminale de la ligne qui porte l'hameçon. On parle également d'empile ou de traînard sur les montages en potence.

En nomenclature océanique (atlantique, manche, mer du nord) le "bas de ligne" de surfcasting désigne le montage de pêche. C'est d'ailleurs souvent sous cette appellation que sont vendus les montages du commerce destinés à la pêche sur l’océan. Le problème de cette dénomination est qu'elle ne s'applique pas du tout au montage coulissant in-line, très populaire en méditerranée.

Pour conserver une certaine cohérence dans mes écrits et faciliter la compréhension des conseils qui s'appliquent à tout type de montage, j'ai choisi d'adopter la nomenclature méditerranéenne où le "bas de ligne" qualifie tout fil terminal équipé d'un ou plusieurs hameçons.

Poissons ciblés

L'article s'applique à la pêche en bord de mer aux appâts naturels en méditerranée française où l'on recherche en majorité le loup (bar), les sparidés (daurade, sar, pageots), les mulets et les chinchards.

L'article ne s'applique pas à la pêche au vif. J'exclus donc volontairement la pêche des gros prédateurs côtiers que je ne pratique pas, comme la liche ou le maigre.

Plage sans obstacle

Sur une plage au fond propre et sans obstacle, le diamètre du fil choisi dépendra principalement de l'état de la mer et de la taille de l'appât utilisé.

Par mer calme

Sur une plage dégagée de tout obstacle on pêchera le plus souvent les sparidés (daurades, marbrés, sars) avec des bas de lignes de 20/100 à 26/100, même si le moulinet est garni de fil plus fin (18, 16 voire 14/100mm).

Si l'idée même de pêcher avec un bas de ligne plus épais que le fil du moulinet vous étonne ou vous dérange, alors je vous invite à lire l'explication dans cet article.

Un fil fin et souple améliore la présentation des appâts légers. Les nylons et fluorocarbones de 20 à 24/100mm conviendront donc très bien aux petits appâts comme les vers de sable, les dures ou les vers américains.
Les appâts plus gros comme les couteaux, coques ou bibis demanderont un fil plus épais de 25 ou 26/100mm pour éviter que le bas de ligne (empile) ne vrille lorsque vous récupérez votre ligne.

Par sécurité je n'utilise quasiment plus de fil inférieur à 22/100mm pour mes bas de lignes car les fils fins sont très sensibles à l'abrasion et se détériorent vite sur les dents des poissons. Il m'est arrivé régulièrement de casser en 20/100 et de ne plus avoir de problème en 22/100. Depuis je ne prends plus de risque.

La petite exception à la règle est la pêche du mulet où vous pouvez descendre en diamètre car les mulets on tendance à se piquer sur le bord des lèvres. Votre bas de ligne sera donc peu soumis à l'abrasion. Attention toutefois à la défense des gros mulets. Pleins de muscles, il peuvent vous arracher un fil de 20/100 d'un coup de tête au moment où vous tentez de les hisser sur le sable. Si votre poste est fréquenté par de gros mulets, alors soyez raisonnable et évitez de pêcher trop fin. Je pêche là aussi en 22/100 ou 23.5/100mm et n'ai jamais eu à me plaindre d'un manque de résultat.

En présence de courant

Si les conditions de pêche vous imposent de pêcher par courant soutenu de direction constante, alors il peut être nécessaire de choisir un fil un peu plus raide pour pour éviter l'emmêlement de vos bas de lignes. Soit vous disposez dans votre stock d'un fil de nature raide, soit vous devrez augmenter légèrement le diamètre de vos empiles. Il n'est généralement pas nécessaire d'augmenter beaucoup la taille du fil, un diamètre compris entre 25 et 30/100m suffit très souvent à empêcher la formation des nœuds.

Les bas de ligne en queue de rat sont également efficaces en présence de courant soutenu et constant. Il s'agit d'un montage conçu au moyen de plusieurs nylons de diamètres différents assemblés (noués) de manière à former un bas de ligne au diamètre dégressif.

Exemple : on démarre par 50cm de nylon 0.45mm, puis on continue avec 80cm de nylon 0.35mm et on termine par 120cm de nylon 0.25mm.

L'intérêt du bas de ligne en queue de rat est de réduire le risque de voir le fil se replier sur lui-même et s’emmêler autour du corps de montage. Toutefois, les nœuds de raccords ont tendance à favoriser l'agglomération des algues. Ce type de montage est donc à éviter en présence d'algues.

Par mer agitée

Lorsque la mer bouge les choses se compliquent. Le bas de ligne est chamboulé par le courant et à tendance à s’emmêler très vite. Un montage à empile haute permet de limiter les risques d'emmêlement mais lorsque le courant est très changeant (présence de rouleaux) cela ne suffit pas. Augmenter le diamètre est alors la seule solution qui soit pour limiter l’emmêlement du fil.

On n'hésitera pas à pêcher avec des fils de 30/100 à 45/100 si le courant l'impose. On préférera également un fil à faible mémoire comme l’Amnesia ou l’Ultima Memor-X pour réduire encore les risques de nœuds et faciliter le démêlage.

Sur un poste encombré

Si vous pêchez un poste près des rochers ou jonché d'obstacles et peuplé de beaux poissons, alors n'hésitez pas à augmenter le diamètre de votre bas de ligne à 26, 28 voire 30/100 pour garder de la réserve lors du combat.

Vous allez devoir faire preuve d'autorité sur le poisson et le brider pour éviter qu'il n'aille se réfugier dans un obstacle. Votre corps de ligne devra bien entendu être en adéquation avec la situation car il est impensable de brider une belle daurade avec un moulinet rempli de fil 16/100mm.

Ceux d'entre vous qui ont la chance de pouvoir pêcher des zones peuplées de très grosses daurades, gros pagres ou dentis devront certainement augmenter encore un peu le diamètre.

En présence de nuisibles

Les nuisibles, comme les crabes ou certaines espèces de poissons indésirables, peuvent être à l’origine d’une détérioration accélérée de votre bas de ligne.

Les crabes ont une fâcheuse tendance à mâchouiller le fil en même temps que les appâts. Vous retrouvez votre bas de ligne endommagé sur 5cm et cela peut causer la casse du fil au prochain ferrage.

Certaines espèces de poissons non désirées ont des dents tranchantes ou râpeuses. Le congre par exemple possède une dentition particulièrement râpeuse qui vient rapidement à bout d’un fil trop fin.

En choisissant un fil de diamètre suffisamment gros vous parviendrez à garder votre bas de ligne pêchant jusqu'à la prise d'un poisson. Ainsi, en présence de crabe et de congres j'utilise du fluorocarbone de 26/100 et n'hésite pas à augmenter un peu si cela ne suffit pas.

Note : Le fluorocarbone offre une meilleure résistance à l'abrasion que le nylon.

Conclusion

Le choix du diamètre du bas de ligne n'est finalement pas bien compliqué, il suffit de respecter quelques petites règles simples.

  1. Le fil doit être en adéquation avec la taille de l'appât et permettre une présentation naturelle de celui-ci.
    • Les petits appâts nécessitent un fil fin et souple
    • Les gros appâts peuvent être présentés sur un fil plus épais et plus raide
  2. On augmente le diamètre pour réduire les risques d'emmêlement et pour résister aux agressions (dents, nuisibles).
  3. En présence de beaux poissons ou de fond encombré, on joue la sécurité en augmentant un peu les diamètres (sans exagération).

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

Marco 21/03/2020 17:30

Je mets du25 en bas de ligne tout le temps.ca me parait un bon compromis ????

Jérémie 21/03/2020 21:46

C'est un diamètre que j'utilise également très souvent.

Uryan Demirkopru 14/01/2020 01:49

merci pour tout les conseils précieux apporté dans cette article

jerome de meze 31/03/2019 16:21

merci pour ton super article, qui synthétise bien les differents facteurs, et clarifie les strategies à adopter

Jérémie 31/03/2019 17:22

Nous en reparlons au club lors de l’atelier montage que l’on reprogrammera cette année :)

André17 28/03/2019 09:53

Merci Jerémie pour ces explications très intéressantes ; je vais bientôt me préparer à un séjour en Corse et cet article va compléter ce que j'avais déjà (un peu) mis en pratique l'an dernier aprés t'avoir lu.

Laurent 04/09/2019 14:41

Bonjour André17, à quel endroit pêches tu en Corse ?

zak 28/03/2019 09:24

Hello,

Est ce que c'est obligatoire d'utiliser du fluorocarbone pour le bas de ligne?

Jérémie 28/03/2019 09:52

Hello Zak.

Non pas du tout.
Je te renvoie d’ailleurs à l’article que j’ai écrit sur le sujet : http://www.surfcasting-mediterranee.com/articles/fluorocarbone-ou-nylon.html

L’intérêt du fluorocarbone est surtout sa résistance supérieure à l’abrasion, il devrait donc résister d’avantage aux dents.

J’ai longtemps pêché avec du nylon sans avoir moins de résultat mais aujourd’hui on trouve de bons fluorocarbones hybrides à prix convenables comme le Tubertini UC4 ou bien le Falcon Prestige. Alors pourquoi s’en priver ?