Surfcasting Méditerranée

Le surfcasting, une pêche de fond... mais pas seulement.

Bonjour les mordus du surfcasting,

Aujourd’hui j'ai eu envie de revenir sur un aspect de notre pêche que j'ai régulièrement évoqué dans d'autres articles : la pêche au dessus du fond.

Oui, le surfcasting est une pêche de fond mais avez-vous déjà tenté de faire décoller vos hameçons pour pêcher les couches d'eau supérieures ?

J'ai longtemps été réticent à cette idée avant d'en devenir l'un des plus fervents adeptes et c'est ce que je souhaite partager avec vous au travers de cet article.

Pourquoi pêcher au-dessus du fond ?

Pêcher au dessus du fond permet d'élargir le panel d'espèces que l'on peut capturer, pour varier les plaisirs ou tout simplement pour compenser l'absence des espèces de fond.

En effet, en faisant flotter vos appâts vous augmenterez vos chances de diversifier vos prises car certaines espèces comme les mulets, les bogues et les chinchards se nourrissent principalement entre deux eaux.

Avec des montages flottants vous pourrez aussi attraper des poissons nobles qui aiment naviguer au dessus du fond comme les loups (bars) et les dorades royales. Il m'est arrivé plusieurs fois de réaliser de jolies pêches de dorades en faisant flotter quelques demi-dures au pied des bancs de sable alors que je cherchais à prendre des mulets.

Certains jours, les montages flottants permettent de sauver la sortie. On a souvent tendance à abandonner la pêche lorsque les lignes de fond ne présentent pas la moindre activité alors que les couches d'eau supérieures peuvent réserver de belles surprises. Un passage de loups ou l'arrivée d'un banc de gros chinchards animera votre soirée, si toutefois vous avez pris la peine de faire flotter quelques vers.

Note : le jeudi 17/05/18, veille de publication de cet article, j'ai réalisé toute ma pêche à la perle flottante. Les montages de fond ne m'ont rapporté qu'un congre.

Le second intérêt des montages flottants est de soustraire vos appâts aux attaques des nuisibles comme les crustacés, les escargots de mer et quelques petits poissons indésirables (les vives par exemple). Les indésirables sont capables de nettoyer vos hameçons en quelques minutes, rendant vos montages inopérants. Avec les perles flottantes vos appâts seront hors de portée de la majorité des nuisibles.

Note : En début de saison (février à avril) les plages du Languedoc sont envahies de crabes qui ne mettent pas plus de 5 min à nous voler nos appâts. Seules les perles flottantes nous aident à sauver nos vers de ces voraces.

Comment faire flotter ses appâts ?

En surfcasting nous ne faisons pas flotter le montage mais seulement le(s) bas de ligne. Le montage en lui-même ne change absolument pas et reste une ligne de fond car l'objectif est de soulever les appâts et non de pêcher à la ligne flottante.

Pour faire flotter les appâts nous utilisons deux types d'accessoires : Les perles flottantes et les pop-ups.

Note : Ces petits accessoires n'ont pas pour vocation à faire flotter de gros appâts. Ils sont destinés à des appâts légers, essentiellement des vers.

Les perles flottantes

De forme ronde, ovale ou cylindrique, les perles flottantes peuvent être confectionnées en matière plastique dure, en mousse EVA ou en polystyrène.

Certaines sont coulissantes et d'autres sont pourvues d'un stop float intégré qui permet de les positionner comme on le souhaite sur le bas de ligne (ce sont mes préférées).

Les perles existent dans de nombreuses couleurs différentes et certaines sont pourvues de peinture luminescente (phosphorescente). Je vous recommande particulièrement les perles blanches, roses et rouges ainsi que les perles luminescentes blanches et roses.

Les pop-ups

Vendus sous forme de cylindre à découper, les pop-ups sont réalisés en mousse EVA ou en mousse polyéthylène.

Contrairement aux perles flottantes qui sont percées, les pop-ups doivent être piqués sur l'hameçon pour être enfilés sur le bas de ligne (on se sert de l'hameçon comme d'une aiguille).

Les pop-ups présentent trois avantages :

  • Il est possible de les ajouter en quelques secondes à un bas de ligne déjà monté.
  • On peut contrôler la manière dont ils vont coulisser sur le fil en les piquant de différentes façons (coulissement souple, dur, bloqué).
  • Ils sont généralement moins chers que les perles flottantes, voire même gratuits tant ils sont simples à fabriquer à partir de matériaux de récupération.

En contrepartie il est rare de trouver des pop-ups phosphorescents et leur durée de vie peut être plus courte que celle des perles flottantes car ils se détériorent lorsqu'on les déplace et lorsqu'on combat les poissons.

Quelles espèces pêche-t-on au dessus du fond ?

La plupart des espèces côtières qui vivent entre deux eaux sont des candidates potentielles à la pêche aux perles flottantes.

Les mulets et les orphies sont très connus pour se nourrir dans les couches d'eau supérieures et c'est essentiellement avec des montages à perles flottantes qu'on les attrape.

Les muletsL'orphie
Source : www.mrgoodfish.comBy © Citron, CC BY-SA 3.0, commons.wikimedia.org

 

Les chinchards, les bogues et les oblades sont des prises fréquentes sur les montages flottants.

Les saupes sont un peu plus rares en surfcasting mais là encore ce sera en décollant vos appâts du fond que vous pourrez en pêcher quelques-unes.

Les chinchardsLa bogue

Source : www.mrgoodfish.com

Source : wwz.ifremer.fr
L'obladeLa saupe
Source : www.tunisiepoisson.sitew.comSource : www.katembe.com.pt

 

Les palomines ne sont pas présentes sur tous les secteurs de méditerranée mais si elles sont présentes sur votre secteur alors ce sera sûrement avec des appâts flottants que vous aurez le plus de chance de les capturer.

La palomine (liche glauque, liche étoilée)
Source : www.pechemer.com

 

Parmi les poissons nobles de la côte, le loup, la dorade royale et les sars sont des prises habituelles des montages flottants. En été il est courant d'attraper les dorades sur des dures ou des demi-dures présentées 50cm à 1m au dessus du fond au moyen d'une perle flottante.

La dorade royaleLes sars
Source : mrgoodfish.comSource : elpeixalplat.com
Le loup

Quand pêcher avec des perles flottantes ?

Les deux premières périodes auxquelles je pense quand il s'agit d'utiliser les perles flottantes sont le lever et le coucher du soleil. L'heure qui suit le lever du soleil est propice à la pêche des mulets à la perle flottante. La fin de journée, environ 2h avant que le soleil ne se couche, est le moment où les mulets et les orphies sont les plus actifs en plage et les montages flottants sont nécessaires pour les séduire.

Même après le coucher du soleil il est toujours intéressant de laisser flotter quelques vers en attendant l'arrivée des poissons nobles sur les lignes de fond. Bien entendu à cet instant les perles flottantes seront minoritaires sur vos montages mais elles vous permettront de chercher les poissons en contrôlant si l'activité ne se situe pas au dessus du fond.

La seconde période de pêche à la perle flottante se situe plus tard dans la nuit, à partir de minuit et au-delà. On identifie facilement ce moment en constatant une baisse brutale des touches sur les lignes de fond. En règle générale, dans ces moments-là, changer d'appât ne suffit pas à retrouver les poissons. Il faut changer de montage et essayer de pêcher d'autres couches d'eau pour tenter de séduire les espèces de poissons encore actives.

Le dernier cas qui doit vous pousser à essayer de pêcher avec des bas de ligne flottants est l'arrivée des nuisibles (crabes, escargots, congres). Si les prises de nuisibles s’enchaînent au fond alors faites décoller vos appâts pour tenter de leur échapper, la recette est aussi simple que ça.

Empiles flottantes : établir une stratégie

Si pendant plusieurs années j'ai refusé l'idée de pêcher avec des perles flottantes, pensant que cela ne servait qu'à attraper des poissons sans intérêt, j'ai aujourd'hui changé de position et ne peux plus me passer d'une ligne avec des empiles flottantes.

J'ai pour habitude de toujours lancer un montage avec des perles flottantes sur une de mes trois cannes, quelle que soit l'heure et le niveau de la marée. En général, il s'agit d'une ligne à trois empiles avec deux empiles flottantes et un traînard. Cette stratégie me laisse une chance d'explorer plusieurs couches d'eau en même temps pour comprendre comment se passe la pêche.

Les empiles flottantes sont des témoins de l'activité

Interpréter l'activité ou l'absence d'activité sur les lignes permet de comprendre ce qu'il se passe à la condition d'avoir matière à comparer les résultats.

Il vous sera impossible d'émettre la moindre hypothèse valable si toutes vos lignes pêchent de la même manière. Utiliser quelques empiles flottantes permet de comparer les résultats avec les lignes de fond.

Cas n°1 : Prises sur les lignes de fond, rien sur les perles flottantes

Cas typique de la pêche en surfcasting, la présence des poissons sur le fond s'accompagne généralement d'une absence d'activité sur les perles flottantes. En effet, il est rare que des espèces aux mœurs différents fréquentent la même zone au même moment (mais cela arrive les jours de forte activité des poissons).

Dans ce cas, le traînard de mon montage à trois empiles permet de garder la ligne active et "pêchante".

Cas n°2 : Prises sur les perles flottantes mais rien au fond

Avant que l'activité ne démarre au fond ou dès qu'elle commence à diminuer, les perles flottantes permettent de toucher les poissons de passage. En analysant la situation avec attention on peut comprendre ce qu'il se passe.

Si l'on prend des dorades en hauteur mais pas au fond alors cela peut signifier que les poissons ne sont pas en phase de nutrition ou alors que la ligne ne se trouve pas sur la zone de nutrition mais sur le chemin qui y mène. Pour obtenir une réponse ferme, il faudra jouer avec la distance de pêche des lignes de fond montées sur les autres cannes jusqu'à trouver les dorades au fond ou finir par comprendre que les poissons ne se nourrissent pas au fond à ce moment-là.

En revanche si l'on attrape seulement des espèces de pleine eau comme les chinchards, alors cela signifie certainement que les courants ou la marée ne sont pas favorables à la présence des sparidés. Soit il est tard et le bon moment pour pêcher les marbrés et les dorades est déjà passé, soit il est encore tôt et les poissons finiront par arriver. Notez qu'à certaines périodes les poissons arrivent très tard et qu'il faut être patient. Les perles flottantes vous permettront de patienter en restant actifs.

Cas n°3 : Aucune prise au fond ni sur les perles flottantes

Ce cas précis peut sembler compliqué et décevant, et pourtant il s'agit du plus simple à interpréter. Si rien ne se passe sur vos lignes alors soit vous ne pêchez pas la zone correctement, soit... il est temps de plier le matériel.

En fin de soirée après une pêche honorable on en conclura qu'il est temps de rentrer à la maison. Les poissons ont été présents à un moment donné mais manifestement ils ne sont plus du tout sur la zone et cela ne vaut peut-être pas le coup d'insister.

L'absence de poissons en début et milieu de pêche peut signifier que vous ne pêchez pas au bon endroit au bon moment. Une même plage peut être vide de tout poisson en plein jour et réserver une pêche formidable pendant la nuit (ou inversement).
Ne baissez pas les bras, la patience seule ne suffira pas à obtenir la réponse. Pour vous assurer de ne rien rater, il va falloir ratisser la zone à la recherche des poissons. Variez les distances et les montages sur vos cannes pour vous donner toutes les chances de trouver le poisson.

Cas n°4 : Prises sur les perles flottantes et sur les traînards

Lorsque les conditions sont très favorables à la pêche vous pourrez attraper des poissons dans plusieurs hauteurs d'eau différentes en même temps.

Cela se produit régulièrement avec les dorades mais certains jours on peut attraper des espèces différentes sur la même ligne comme des dorades sur les traînards et des chinchards sur les empiles flottantes.

Cette situation nous apprend que les poissons sont en pleine activité et que l'on est sur la bonne zone. Il faudra être vigilant au moindre changement d'activité des lignes de fond ou des perles flottantes qui peuvent annoncer l'un des deux premiers cas décrits plus haut.

La perle sert de teaser

Certaines espèces comme les dorades ne sont pas toujours en phase de nutrition lorsqu'elles naviguent entre deux eaux mais l'aspect coloré des perles et pop-ups agit comme un teaser ou comme un leurre qui déclenche leurs attaques.

Dans ces moments-là on constate que les perles sont broyées alors que les vers restent parfois intacts. La perle flottante est déterminante dans le déclenchement de l'attaque et on peut aussi remarquer que la couleur de la perle ou l'intensité de la lueur qu'elle émet peuvent influencer le résultat obtenu.

En juin 2017 j'ai été confronté à des conditions de pêche particulières où la couleur des perles s'est montrée décisive dans l'efficacité du montage. J'enchaînais les prises sur un montage à perles flottantes rose phosphorescentes jusqu'à ce que je casse la ligne au lancer. J'ai alors remplacé le montage par un autre identique à l'exception des perles flottantes qui étaient blanches. Les touches se sont arrêtées brutalement et je n'ai retrouvé les poissons qu'en changeant mes perles blanches par des roses.

Plus qu'un flotteur, perle flottante et pop-up permettent d'attirer l'attention des poissons et d'éveiller leur curiosité. Pensez-y.

Conclusion

Contrairement à ce que l'on a tendance à penser, les montages flottants ne sont pas destinés qu'aux petits poissons. Ils sont efficaces sur de nombreuses espèces de toutes tailles.

Les perles sont des témoins de la présence des poissons et vous renseignent sur leur activité. La différence de résultat entre le pêcheur d'à côté et vous-même ne tient parfois qu'à des détails. Libre à chacun de ne compter que sur la chance ou de tout mettre en œuvre pour comprendre comment pêcher afin de s'adapter.

J'espère que cet article vous aura convaincu de varier vos montages en vous servant d'accessoires flottants.

Je vous donne rendez-vous très bientôt pour de nouveaux articles sur les accessoires de montages et leurs usages.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

franc11 10/11/2018 17:49

bonjour,
j'arrive un peu tard sur le sujet de la flottaison mais un truc qui marche bien avec de la pratique c'est de gonfler légèrement avec une seringue le ver (par la bouche)ou autre appât (la sardine dans les tripes ou la vessie)
choisissez une aiguille fine et entraînez vous vous verrez.
pour la rivière c le top au vers rouge

Jérémie 10/11/2018 21:49

Ça risque d'être très compliqué avec les vers de sable et les demi-dures :)

André17 22/09/2018 09:12

J'utilise souvent les perles flottantes mais je me pose toujours et encore maintenant le problème de savoir qu'elle est la capacité de flottaison des perles en fonction de leur taille. J'ai bien tenté de regarder comment se comportent mes bas de ligne quand je les ramène mais comme je pêche le plus souvent dans de l'eau agitée je n'ai jamais réussi à en tirer une quelconque conclusion surtout que la plupart du temps il n'y a plus d’appât .
En Corse au mois de mai dernier j'avais remarqué de très nombreuses marques de dent sur des perles phospho vertes ou rouges de 6mm alors que le ver restait intact.

Jérémie 22/09/2018 09:37

Pour la flottaison, je fais des essais dans un seau d’eau de mer.

Jérémie 22/09/2018 09:36

Oui, certains poissons attaquent bien les perles. Les dorades par exemple.

Jean-Pierre 22/05/2018 11:50

Super, Jérémie
Voila qui me conforte sur l'importance des accessoires à utiliser pour bien pécher
Jean-Pierre

Le corse 20/05/2018 21:19

J’y avais pensais faut que j’ essaye merci pour ta réponse à prestu

Le corse 19/05/2018 18:23

Et oui encore moi pour le loup je met du Liège dans la sardine c un peu galére mais ça marche connais tu une astuce pour la sardine une marque de perle ou un floteur? Merci

Jérémie 20/05/2018 00:24

Hello. Je ne pêche pas avec la sardine, chez moi on n’attrape que des congres avec ça m.
Un bout de mousse polyéthylène devrait faire l’affaire non ?