Surfcasting Méditerranée

Test : Akios Airspeed Surf 435

Nouvelle arrivée dans mon fourreau en 2018, l'Akios Airspeed est une canne un peu spéciale comparée aux autres. Je la trouve typiquement "british" et c'est ce que j'aime chez cette canne.

Test : Akios Airspeed Surf 435

La marque Akios

En japonais, "Akios" signifie "nouveau départ", "nouvelle vie" ou bien encore "renouveau".

Bien que son nom évoque des origines asiatiques, Akios est en réalité une marque anglaise qui revendique des valeurs d’innovation, de qualité et de longévité répondant aux attentes des pêcheurs modernes.

Akios a fait une entrée remarquée sur le marché en lançant plusieurs gammes de moulinets à tambour tournant de très bonne qualité. Si les designs de la marque sont franchement inspirés de son concurrent Abu Garcia, Akios a su innover en pré-équipant ses moulinets de systèmes de frein très bien pensés et d'accessoires de tuning populaires en compétition de lancer.

Après un premier succès sur le marché britannique des moulinets de surfcasting à tambour tournant, Akios se lance à la conquête du grand marché du surfcasting européen avec des moulinets à tambours fixes et des cannes en trois brins adaptés aux attentes des clients continentaux.

La canne Airspeed Surf 435

Challenger sur le marché anglais des cannes 3-brins dites "continentales", la Airspeed vient bouleverser les habitudes et les croyances de nos voisins britanniques. 

Les anglais sont très attachés à leurs moulinets tournants et à leurs cannes à répartition en deux brins. Ils pratiquement le surfcasting lourd avec de gros appâts sur des côtes et des estuaires balayés par de forts courants. Le matériel nécessaire doit être robuste et fiable et à ce jeu là il est bien difficile d'égaler les moulinets tournants et les cannes à répartition.

Le modèle Airspeed Surf a été conçue par le gallois Alan Price, champion du monde de surfcasting en 2002 et 2012 (excusez du peu). Dès la première prise en main on s’aperçoit que l’origine britannique de la canne en fait une pièce un peu particulière. Elle ne ressemble à aucune autre canne trois brins du marché, tant par sa conception que par son comportement.

Caractéristiques

Construite en carbone haut module 40T, l'Airspeed Surf est dotée d'un scion hybride épais et pourtant très sensible. Sans en avoir la certitude, j'ai l'impression qu'il s'agit d'une pointe en fibre de verre mais je peux me tromper car l'utilisation d'un carbone très souple n'est pas à exclure..

Le carbone haut module se montre un peu plus souple que le carbone très haut module mais la géométrie du blank de la Airspeed permet d'obtenir une canne très progressive et solide, tout à fait à l'image des cannes anglaises.

L'action de la canne est un peu atypique si bien qu'il est difficile de lui donner une désignation précise mais je suis tenté de la classer dans la catégorie des cannes semi-paraboliques.

L'Airspeed est équipée de 9 anneaux Fuji KWAG (K Alconite) qui permettent de répartir parfaitement la pression de la ligne sur toute la longueur du blank.

Note : A titre de comparaison, la plupart des cannes sont montées avec 7 anneaux K, voire 8.

Le moulinet est maintenu en place par le porte moulinet à vis Fuji DPS que l'on retrouve sur la très grande majorité des cannes modernes.

La plage de puissance annoncée est de 100-220g mais Akios précise que la plombée optimale au lancer est de 170g. Cela peut surprendre mais il faut savoir que les britanniques ont moins tendance à exagérer les puissances de leurs cannes que les continentaux.

Longueur Puissance Poids Diamètre du talon Encombrement
4m35 100-220g 540g (555g réel) + 115g 22.5mm annoncé
21.0mm mesuré
152cm

Le talon de la canne contient un pas de vis qui porte 3 masselottes dont le poids total est de 115g.

A ce sujet, la fiche technique de la canne annonce un poids de 540g avec les 115g de masselottes mais il s'agit en réalité du poids sans les masselottes. En effet, j'ai pesé la canne à 555g après lui avoir retiré ses contrepoids.

555g + 115g de masselottes = 670g
555g + 115g de masselottes = 670g
555g + 115g de masselottes = 670g
555g + 115g de masselottes = 670g

555g + 115g de masselottes = 670g

Finitions

Soyons clairs : les finitions de la Airspeed ne m'ont pas bluffé du tout. En toute franchise j'ai même été déçu.

La peinture noire des brins n'est pas extraordinaire et présente quelques imperfections. Sur la première photo ci-dessous, les taches blanches ne sont pas des saletés mais des défauts de peinture.

Les repères d'alignements ne sont pas très propres. La sérigraphie n'est alignée avec les anneaux, présente des bavures et surtout ne tient pas... Le logo Akios s'est écaillé à la seconde utilisation de ma canne.

Test : Akios Airspeed Surf 435
Test : Akios Airspeed Surf 435
Test : Akios Airspeed Surf 435

Les anneaux sont posés sur des sous-ligatures, c'est un bon point mais les ligatures ne sont pas d'une grande précision.

Certaines ligatures présentent des décalages dans les spires et sur les gros anneaux les ligatures ne recouvrent pas l'intégralité de la patte.

Test : Akios Airspeed Surf 435
Test : Akios Airspeed Surf 435
Test : Akios Airspeed Surf 435

La réalisation des vernis est également critiquable. On peut percevoir des bulles d'air à l’œil nu mais surtout au toucher.

Sur la photo ci-dessous on peut voir trois imperfection dans le vernis qui forment de petits picots sur le dos de la canne, au niveau de la sous-ligature argentée. Ces imperfections sont des bulles d'air qui n'ont pas été éliminées proprement.

Les emmanchements présentent quelques rayures alors que la canne était neuve, livrée sous plastique. Je précise qu'il s'agit des photos de la canne juste après le déballage.

Test : Akios Airspeed Surf 435
Test : Akios Airspeed Surf 435

Pour finir avec la liste des détails un peu décevants, j'ai été obligé de recoller la bague de support du bouchon et des masselottes dès le déballage de la canne.

Certes ce n'est pas bien grave mais cela laisse une impression de travail non soigné et non terminé... c'est bien dommage.

Test : Akios Airspeed Surf 435Test : Akios Airspeed Surf 435

Heureusement il y a quelques bons points quand-même comme la décoration du talon qui est correcte, la poignée ergonomique au bas du talon et la housse de protection en mousse, très pratique pour ranger convenablement votre canne dans un fourreau sans risque de rayer les brins.

Comportement au lancer

Comme toute britannique qui se respecte, la Akios est taillée pour les lignes lourdes et les conditions difficiles. Les plombs de grosses tailles ne lui font pas peur, d'ailleurs c'est avec des plombées de 150g et plus qu'elle s'exprime le mieux.

La canne travaille très bien et très vite, sans que l'on ait besoin de la brutaliser. Toutefois, si vous lui rentrez dedans alors elle se fera une joie de vous répondre. Vous êtes prévenus !

Plus vous sollicitez la canne et plus elle vous répond si bien qu'il est parfois difficile de résister à la pression que la canne exerce sur les bras et le doigt qui tient le fil. Je n'ai pas la prétention d'être un excellent lanceur ni d'être un athlète mais j'ai l'habitude de m’entraîner au lancer avec une canne plus puissante (une Century C3LD) et pourtant la Airspeed m'a surpris plus d'une fois.

Test : Akios Airspeed Surf 435

Le recovery de la canne est excellent tout en étant doux. Aucune sensation douloureuse ni d'inconfort à déclarer qui auraient pu être causés par un recovery brutal.

Note : le recovery (retour) est l'effet ressort qui ramène la canne en position droite après avoir été mise en tension.

J'ai pu malgré moi tester la robustesse de la canne sur un lancer sud-africain raté où j'ai omis d'ouvrir le pick-up. Le scion n'a pas cassé, c'est l'arraché en 0.60mm qui a cédé et c'est rassurant car j'ai déjà cassé le scion d'une autre canne dans les mêmes circonstances.
Là je dis "bien joué Akios" !

Comportement en action de pêche

La Airspeed est conçue pour la pêche des raies, congres, roussettes, petits requins et des morues que l'on trouve sur les côtes anglaises. Elle est taillée pour le combat et cela se sent car son comportement est exemplaire lorsque l'on travaille un poisson.

La canne se montre à la fois autoritaire avec une certaine raideur et pardonne les erreurs en avalant les gros rushs des poissons. Il faut toutefois penser qu'en méditerranée la plupart de nos prises sont beaucoup plus petites que celles de nos voisins anglais et il est bien possible que la Airspeed vous paraisse un peu raide.

La pêche par coup de mer ne pose aucun problème à l'Airspeed Surf 435, on pourrait presque dire que cela est inscrit dans son ADN. Elle est faite pour lancer des plombs de 170g et arracher un grappin du fond n'est qu'une petite formalité.

Malgré son épaisseur apparente, le scion est très sensible. Au jeu de la sensibilité la Airspeed surpasse mes Colmic 07F1 dont le scion est pourtant plus fin.

Sensibilité du scion de l’Akios Airspeed Surf 435

En revanche, le blank de l’Airspeed ne résonne pas aussi bien que celui de mes autres cannes et on ne perçoit pas toutes les vibrations transmises par la ligne.

Cela s'explique par un blank un peu plus lourd et plus puissant que ceux des cannes auxquelles je suis habitué et par l'utilisation du carbone haut module qui résonne naturellement moins que le carbone très haut module. Ce n'est donc pas un défaut de la canne mais une conséquence de sa conception.

Conclusion

Si l'esthétique n'est pas vraiment le point fort de l'Airspeed Surf 435, on ne peut toutefois pas mettre en doute la qualité de son blank.

Véritable machine à propulser des plombs, la première canne de chez Akios rivalise avec des modèles concurrents dont les prix sont les doubles du sien. Cela fait réfléchir.

Évidemment un prix réduit s'explique par l'utilisation de carbone haut module, moins coûteux qu'un carbone très haut module, plus robuste mais qui élève un peu le poids de la canne. En contrepartie, le blank est plus facile à faire travailler et permettra facilement au pêcheur de progresser au lancer sans crainte de casser la canne.

La Airspeed est une superbe canne dont les performances et le prix attractif devraient permettre à Akios de marquer le surfcasting européen de son empreinte, surtout si la marque prend la peine de corriger les imperfections de finitions.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

yasurfcaster 24/12/2019 19:46

salut jérémie, as tu déjà essayé des cannes shimano ?
je possède une ultegra bx h en 5m et une super aero tubulaire en 425 les deux testés avec des plombs de 190 gr (pick up fermé sans problème hhh)
sinon quelles seraient tes recommandations pour un nouvel achat sur une canne qui soit puissante tubulaire style lancer pendulaire dans un budget de 300 à 380 euro ?

Yasser 14/03/2020 21:15

Désolé du retard, j'avais pas reçu ton message à temps. Je pratique du surfcasting lourd, vu la zone où je pêche (atlantique, sud du Maroc, beaucoup de courants), avec des plombées de 150 à 175 au max, sur des plages caractérisées par de longs platins de sable et des baines un peu éloignées du bord d'où la nécessité de lancer loin. De plus on travaille avec des fils résistants (0.25 à 0.35mm) parce que les poissons du coin ne sont pas si petits...

Jérémie 27/12/2019 23:31

Quel type de pêches pratiques-tu ?

Jérémie 25/12/2019 00:11

Oui chez Shimano j’ai pu tester l’Ultegra Surf, la Super Aero Technium Grise ainsi que la première génération de Bleu, et enfin la Surf Leader Ultra première génération (jaune pailletée) en 225g et en 250g (les deux modèles sont très différents).

J’aimais beaucoup les Shimano mais elles était trop sportives quand je les ai essayées à mes débuts en plage (ça remonte à 10 ans).

Aujourd’hui, la canne 3 brins puisante que j’aime particulièrement et qui supporte le pendulaire est la Teklon Compétition mais elle est en train de disparaître car la maison Grauvell ferme. En occasion tu les trouves entre 250 et 350€.

il y a aussi les Vanadium de chez Diamond. J’en ai deux, ce sont des cannes vraiment pensées pour le lancer mais un peu déstabilisantes au départ. 399€ neuve en ce moment pour les modèles LR montées en anneaux Low Rider.

Il y en a sûrement d’autres qui ne me viennent pas en tête car je ne les ai pas essayées ou parce qu’elles vont beaucoup dépasser ton budget.

Pour pratiquer le pendulaire de manière intensive et sportive, il vaudra mieux te tourner vers des cannes à répartition comme les Century ou Zziplex. On en trouve d’occasion à 250-300€ en très bon état (surtout en Angleterre). Sinon la marque Sonik propose des modèles à prix abordables mais il faudra obligatoirement la faire venir d’Angleterre car la marque est très peu développée en dehors du Royaume-Uni.

Le corse 16/06/2018 06:49

Si tu as l'occasion essaye l'espiazzione de Tubertini akios bonne. Canne mais la crois moi essayais c'est l'adopter a plus top ton blog

Jérémie 20/06/2018 13:36

C'est une très belle canne mais elle ne semble pas très répandue, en tout cas autour de moi personne n'en possède une. Je vais avoir du mal à l'essayer mais si tu passes par Montpellier tu me feras essayer la tienne :)