Surfcasting Méditerranée

Test : Le chariot Aluminium Yuki

Aujourd'hui j'ai testé pour vous le chariot aluminium de chez Yuki. Lisez bien cet article avant d'en acheter un !

Le chariot Yuki Royal Surf

Les chariots en aluminium sont des accessoires recherchés en surfcasting car ils sont à la fois légers et ne rouillent pas. Les marques espagnoles ont compris cela depuis longtemps et proposent ce genre de produit depuis déjà plusieurs années.

Fabriqué sur le même modèle que le chariot de chez "La Tour E" ou que le Surf Team de chez Turkana, le Yuki Royal Surf est proposé en trois différentes déclinaisons :

  • Roues simples
  • Roues doubles
  • Roues ballons basse pression (roues Luxe)
Test : Le chariot Aluminium Yuki

J'ai opté pour la déclinaison Luxe qui est équipée de roues basse pression. C'est l'un des rares chariots du marché à proposer ce type de roues adaptées au sable. Il est ainsi inutile de modifier l'axe des roues car celui fourni est naturellement à la bonne dimension.

Voir la conclusion du test

Une conception perfectible

Ma première impression de l'ensemble fut assez positive jusqu'à la découverte de certaines imperfections :

  • La vis de serrage du support de perche est trop courte et se retrouve donc inutile. Il faut la remplacer.

  • L'absence de poignée digne de ce nom est très inconfortable. Les angles du tube causant des doubleurs aux doigts lorsqu'on tire un chariot lourdement chargé.

  • Le chariot n'est pas conçu pour l'usage de roues ballon. Les roues sont en effet plus hautes que les charnières. Il est donc impossible de poser un plateau ou une caisse de matériel sans entraver la rotation des roues.

J'ai contourné le dernier problème en surélevant mon plateau de bois (MDF) au moyens de cales taillées dans un tasseau. Les roues peuvent ainsi tourner correctement lorsque je charge le chariot de matériel.

Test : Le chariot Aluminium Yuki

Manque de robustesse

Après tout juste 5 sorties, le piston qui maintient le chariot en position ouverte s'est grippé. Un peu de sable a suffi à le rendre inopérant. Il a fallu le retirer, entraînant par la même occasion un manque de stabilité du chariot en position ouverte.

Quoi qu'il en soit, celui-ci aurait tôt ou tard fini par céder car la charnière sous le plateau (à droite sur la photo) n'est fixée que par une toute petite vis qui était déjà entrain de s'arracher du tube lorsque j'ai démonté le piston.

Test : Le chariot Aluminium Yuki

Après une douzaine de sorties seulement, les charnières ont cédé sous le poids de mon matériel. Le tube aluminium s'est arraché sur la première charnière et deux rivets ont lâché sur la seconde.

Ce problème est directement lié à l'absence du piston qui contribuait aussi à soutenir le poids du matériel. En son absence, tout le poids s'est retrouvé transféré sur les charnières qui n'ont pas tenues. Celles-ci auraient du être conçues pour résister sans le soutient du piston car celui-ci n'est maintenu que par une toute petite molette qui peut se libérer pendant le trajet sous l'effet des vibrations.

Test : Le chariot Aluminium Yuki
Test : Le chariot Aluminium YukiTest : Le chariot Aluminium Yuki

Je ne transporte que 20kg de matériel, c'est donc une déception extrême que de voir mon chariot céder aussi vite, surtout qu'il est vendu 295€ par Yuki.

Le rapport qualité-prix est tout bonnement scandaleux. Les tubes se déforment rapidement, les rivets sont également de qualité médiocre. Ils ne sont pas faits pour résister à l'arrachement. Je suppose qu'il s'agit de rivets tendres pour fixer les plaques d'immatriculation car ils sont bien moins chers que les rivets de résistance 100kg et plus.

Casses en série

J'avais le choix entre jeter mon chariot ou le réparer. J'ai donc tenté de le réparer moyennant une cinquantaine d'euros d'investissement en matériaux (profils aluminium) et quincaillerie (rivets) de meilleure qualité.

La réparation n'a pas été très compliquée et le résultat obtenu était satisfaisant. Je pensais réellement obtenir un chariot à toute épreuve mais dès la sortie suivante, d'autres charnières ont cédé : les charnières du pied rabattable qui sont effectivement de confection minimaliste et fragile.

Test : Le chariot Aluminium YukiTest : Le chariot Aluminium Yuki

Une fois de plus la réparation n'est pas bien compliquée mais demande une dizaine d'euros supplémentaires pour acheter de la quincaillerie. Toutes les réparations sont détaillées dans un autre article.

Des roues de mauvaise qualité

Les roues ballon n'ont de "luxe" que le nom... et le prix. Là aussi la qualité est décevante.

Mon chariot est resté au soleil pendant quelques heures et l'une des roues s'est déformée. A l'endroit de la déformation le plastique de la roue s'est assoupli comme s'il avait fondu.

Test : Le chariot Aluminium YukiTest : Le chariot Aluminium YukiTest : Le chariot Aluminium Yuki

Conclusion

Il est bien difficile pour moi de rester objectif au sujet de ce produit. La conception est minimaliste et sans surprise la robustesse de l'ensemble est perfectible. Il subsiste toutefois quelques points positifs non négligeables à prendre en compte si vous souhaitez faire l'acquisition de ce type de chariot aluminium mais soyez bien conscient des inconvénients avant d'acheter.

Points positifs

  • Légèreté
  • Disponible avec roues basse pression
  • Facile à modifier ou à réparer en travaillant l'aluminium

Points négatifs

  • Peu robuste, il est nécessaire de le renforcer
  • Prix trop élevé pour un produit qui manque autant de robustesse
  • Conception inadaptée à l'usage des roues basse pression, plus hautes que le plateau
  • Roues de mauvaise qualité qui ne supportent pas l'exposition au soleil
  • La poignée (faite en tube rectangulaire) est inconfortable et demande un aménagement

 

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

maxou40 21/07/2017 14:25

Merci de ton rapport accablant sur ce chariot je l 'ai chez un ami commerçant d 'articles de pêche qui me le vend 160 euro bref je sais à quoi m 'en tenir

Jérémie 21/07/2017 14:45

160€ est un très bon prix si tu as les roues ballon ! Avec des roues standard ou double ça ne faut pas le coup je pense.
Regarde également quelle révision du chariot est proposée car on m'a dit que le modèle avait été retravaillé avec un plateau plus haut (pour éviter que le matériel ne touche les roues ballon) et des charnières renforcées.
Je n'ai pas pu vérifier cette information donc regarde bien comment est fait le chariot car s'il a été renforcé et corrigé alors c'est peut-être un bon plan.

cadu33 21/12/2016 11:54

bonjour et merci pour ce test , tout bonnement écœurant !! Nous commençons apres quelques années a nous rendre compte du vrai visage de cette marque . Je m'en étais déjà un peu aperçu apres avoir feuilleté leur catalogue . Il y a beaucoup de produits que je connaissais déjà depuis longtemps et qui donc n'avaient plus rien a voir avec des " nouveauté" !! Ils les ont simplement estampillés YUKI . J'ai souvent été voir leur produits et j'ai quasiment fais demi tour a chaque fois. Leur moulin AMG qui me semblait trop fragile ( ca c'est vérifier par la suite ) par exemple... Mais je voulais un petit chariot alu pas trop chère et me suit donc laissé tenter par le nommé "chariot extra" ... j'arrive chez moi pour me le monter et en le sortant de son plastique j'ai eu une sensation bizarre , je m'empresse de prendre mon aimant et la , pour un chariot vendu comme étant alu , et bien je n'en ai trouvé trace . Pas une partie en alu , tout en métaux ferreux... J'ai été écoeuré !! C'est la première et la dernière fois pour moi. Je retourne vers des valeurs sures ...
Ciao et encor merci pour l'article qui confirme ce que je pense depuis que je connais cette marque mais qui néanmoins fais beaucoup pour la peche. Dommage qu'une bonne partie de leur produit soit si bas de gamme !!

Jérémie 21/12/2016 12:55

Et oui, j'ai moi aussi été assez déçu par cette marque qui est pourtant capable de produire aussi de bons accessoires. J'ai eu des soucis avec les rolling, les agrafes plomb sur rolling et le fil Yuki 3G Invisible.
Le chariot était le souci de trop. Pour moi Yuki c'est fini.