Surfcasting Méditerranée

Test : Grauvell Teklon Surf Competition et Teklon Surf One

Bonjour à tous,

Aujourd'hui j'ai souhaité mettre à l'honneur deux cannes qui ne sont pas récentes mais que j'ai redécouvert seulement en 2019.

Malheureusement, la marque qui produit ces modèles est aujourd'hui en grande difficulté et risque bien de disparaître.

Test : Grauvell Teklon Surf Competition et Teklon Surf One

La marque Grauvell

Grauvell Fishing est une société catalane fondée à Barcelone en 1966. Elle totalise plus de 50 ans d'expérience dans la conception de matériel destiné aux pêcheurs sportifs.

Grauvell revendique des valeurs humaines fortes ainsi qu'un soin particulier porté à l’environnement et à la qualité de ses produits. Gage de cette qualité, Grauvell accompagne certaines de ses cannes d'une garantie de 5 ans.

Trois marques emblématiques de Grauvell sont d'intérêt pour le surfcasting :

  • Teklon - Haut de gamme de la société avec des articles majoritairement produits au japon
  • Vertix - Marque dédiée au surfcasting
  • Gamakatsu - Hameçons japonais distribués en Europe par Grauvell

La plupart des cannes de surfcasting Grauvell ont pour trait commun d'être montées sur des blanks puissants et robustes mais un peu plus lourds que la moyenne. Il n'y a qu'à regarder les poids des cannes au catalogue pour s'apercevoir que la société ne cherche pas à imiter ses concurrents, toujours en quète de la canne la plus légère possible.

Test : Grauvell Teklon Surf Competition et Teklon Surf One

La canne Teklon Surf Competition

La Surf Competition était déjà au catalogue Teklon en 2010, déclinée en deux modèles quasiment identiques :

  • Surf Competition I avec porte moulinet à crémaillère Fuji
  • Surf Competition II avec porte moulinet à vis Fuji DPS

Le porte moulinet à crémaillère (que j'adore) n'a pas vraiment convaincu la majorité des pêcheurs et a précipité la disparition de la Teklon Surf Comptition 1 (mais j'ai quand-même réussi à m'en procurer une).

En revanche, la Surf Competition 2 est devenue légendaire dans toute l'Europe. Sa réputation s'est faite principalement dans le monde de la compétition car il s'agit d'un modèle puissant et sportif que l'on ne parvient à exploiter pleinement qu'avec une certaine maîtrise des techniques modernes de lancer.

Test : Grauvell Teklon Surf Competition et Teklon Surf One

La canne Teklon Surf One

Haut de gamme de la marque à partir de 2014, la Surf One disparaît du catalogue Grauvell dès 2018, très certainement à cause de sa conception particulière qui peut laisser perplexe. En effet, le scion de la canne est livré avec trois pointes courtes en fibre de verre interchangeables.

Ne vous méprenez pas, la Surf One n'est pas une canne à buscle pour pêcher léger. Son blank est très similaire à celui de la Teklon Surf Compétition 2, c'est à dire lourd et très puissant.
La surf One est en ce sens équivalente à la Surf Compétition lorsque celle-ci est équipée du kit de trois buscles disponible en option.

La ressemblance entre les deux cannes est telle que les brins de l'une peuvent s'emmancher parfaitement sur l'autre.

Test : Grauvell Teklon Surf Competition et Teklon Surf One
Teklon Surf One
Teklon Surf One
Teklon Surf One
Teklon Surf One
Teklon Surf One
Teklon Surf One

Teklon Surf One

Caractéristiques

  Competition 2
4250
Surf One
4250
Competition 2
4500
Surf One
4500
Longueur : 4m25 4m25 4m50 4m50
Puissance : 100-250g 100-250g 100-250g 100-250g
Poids : 585g + 95g 630g + 95g 615g + 105g 650g + 105g
Encombrement : 145cm 145cm 150cm 150cm
Anneaux : Fuji LR SIC Fuji LR SIC Fuji LR SIC Fuji LR SIC
Diamètre du talon : 19.7mm 19.7mm 19.7mm 19.7mm
Peinture : Noir brillant Or Chrome sombre Or
Ligatures : Argentées Noir Argentées Noir
Garantie : 5 ans 5 ans 5 ans 5 ans

Caractéristiques communes

La Surf One et la Competition 2 sont des cannes puissantes tout en présentant un talon de faible diamètre. Avec seulement 19.7mm de diamètre, leur talon est l'un des plus fins du marché dans la catégorie des cannes de surfcasting lourd. Ce sont à ce jour les cannes de surfcasting lourd les plus fines que je possède tout en étant les plus raides ! Ce contraste entre la finesse du talon et le poids élevé de la canne est un peu déconcertant au premier abord.

Le blank est construit en assemblage de carbone de très haut module (jusqu'à 72T). La géométrie des cannes, très rectiligne, laisse rapidement penser à une action parabolique.

Les anneaux Fuji SIC Low Rider à armature chromée sont de bonne qualité mais il est important de rincer les cannes à l'eau douce après usage car ils ont tendance à rouiller sous les ligatures s'ils ne sont pas entretenus. Il faut tout de même noter que les anneaux qui se trouvent en haut du scion sont de très petite taille (6mm). Les agrafes de taille standard ne passe pas facilement. En présence d'algues attendez-vous également à ce que le nœud de l'arraché se coince dans les anneaux.

Le porte moulinet à vis est un classique Fuji DPS. Le talon renferme 3 masselottes vissées sur un pommeau en aluminium surmonté d'une épaisse butée en caoutchouc.

Tous les modèles sont accompagnés d'une garantie de 5 ans, chose rare dans le milieu de la pêche.

Particularité de la Surf Competition

Le scion de la Surf Competition 2 est un scion tubulaire épais et robuste. Il procure à la canne une action parabolique très progressive qui lui permet d'encaisser des lancers appuyés avec de lourdes plombées.

Vous pouvez pêcher en plomb de 200g si nécessaire sans craindre de casser la canne, ce qui n'est pas le cas de la majorité des cannes du marché données pour une puissance maximale de 250g.

La plombée optimale se situe à mon avis entre 150g et 175g.

Particularité de la Surf One

La particularité de la Surf One réside dans les pointes de scion en fibre de verre pleine qui lui procure une très grande sensibilité à la touche. Malgré leur souplesse, les pointes sont d'une incroyable robustesse. Elles sont très épaisses à la base et ne plient que sur les 10-15 derniers centimètres.

Les trois pointes de scion sont de puissance différente. On les distingue uniquement par leur couleur car aucune information n'est inscrite sur les éléments.

Bien que construite sur le même modèle que la Surf Competition, le blank de la Surf One semble un peu plus raide. Il est difficile de dire si Grauvell a modifié la conception du blank ou si l'impression de raideur vient de l'utilisation de pointes de scion souples qui entraîne une action moins progressive qu'avec un scion tubulaire.

Test : Grauvell Teklon Surf Competition et Teklon Surf OneTest : Grauvell Teklon Surf Competition et Teklon Surf One
Test : Grauvell Teklon Surf Competition et Teklon Surf OneTest : Grauvell Teklon Surf Competition et Teklon Surf One

Options

La Surf Competition dispose en option d'un kit scion avec trois buscles puissants en fibre de verre qui la met alors au même niveau que la Surf One.

Un kit de deux buscles ledgering supplémentaires est aussi disponible à la vente. Il s’agit du même kit pour les deux modèles de cannes.

Attention : contrairement au kit précédent, le brin porte-buscle n'est pas vendu avec le kit ledgering. Il vous faudra soit disposer d'une Surf-One soit acheter le Kit scion + 3 buscles pour la Surf Competition.

Note : Compte tenu du poids de ces deux cannes, je ne vois pas beaucoup l'intérêt de vouloir les utiliser en beach ledgering mais le kit a le mérite d'exister et peut vous permettre de réduire le nombre de cannes dans votre fourreau.
Test : Grauvell Teklon Surf Competition et Teklon Surf One

Finitions

La finition des deux modèles frise la perfection. Le vernis est apposé avec soin, les ligatures sont bien lisses sans la moindre imperfection. On regretta tout de même l'absence de sous-ligature.
Les ligatures simples sont plus économiques à la fabrication mais aussi plus légères. Compte tenu du poids important des cannes, nous pouvons imaginer que Grauvell n'a pas seulement choisi de réaliser une économie lors du montage mais a aussi essayé de limiter le poids total de l'ensemble.

Les emmanchements sont protégés des chocs par une petite butée en caoutchouc. C'est un petit détail appréciable que j'aimerais bien retrouver plus souvent sur des cannes haut de gamme.

La forme de la poignée est différente sur les deux modèles. La poignée de la Surf Competition est conique en mousse EVA alors que sur la Surf One on trouve une poignée au profil ovale, plus longue et plus fine. J'ai une préférence pour ce second modèle.

On termine la revue des finitions par le pommeau dévissable en aluminium qui cache les masselottes. L'ensemble est de bonne facture, il n'y a aucun jeu dans les pas de vis qui puisse générer le moindre flottement des contrepoids. C'est du très bon travail.

Poignées de la Surf Competition et de la Surf One
Poignées de la Surf Competition et de la Surf One
Poignées de la Surf Competition et de la Surf One
Poignées de la Surf Competition et de la Surf One

Poignées de la Surf Competition et de la Surf One

Comportement au lancer

Les Teklon Surf Competition et Surf One sont de formidables lanceuses qui peuvent catapulter de gros plombs à grande distance. Les cannes étant lourdes et puissantes, il est facile de déplacer un plomb de grosse taille sans avoir la sensation de soulever une montagne.

Si vous lancez en plomb posé droit alors je vous recommande de vous familiariser avec le modèle en utilisant des plombs d'au moins 150g, faute de quoi vous risquez d'avoir la sensation de manipuler une "trique". De cette manière vous apprendrez à faire travailler la canne sans forcer.

Pour exploiter le plein potentiel de lancer des cannes, il faudra passer par le lancer sud-africain. Soyez sûr de votre technique avant de tenter de battre des records car les cannes sont sportives et ne pardonnent pas les erreurs.

Une gestuelle fluide, ample, puissante mais sans brutalité est nécessaire pour éviter de "subir" l'énergie du lancer. Le recovery (retour) de la canne est ferme, il est important de bien bloquer le geste au moment opportun sous peine de prendre une secousse dans le bras. Un lancer réalisé en force avec un geste approximatif finira tôt ou tard par entraîner des douleurs au dos, au bras ou à l'épaule.

Une fois que l'on parvient à les dompter, les cannes se révèlent très agréables au lancer. Leur comportement parabolique très progressif semble pouvoir emmagasiner de l'énergie à l'infini et on se prend vite au jeu de lancer pour le plaisir.

Notez tout de même que la Surf One se montre plus tonique que la Surf Competition. Elle est par conséquent un peu plus difficile à faire travailler.

Test : Grauvell Teklon Surf Competition et Teklon Surf One

Comportement en action de pêche

Si les Surf One sont des championnes de la détection de touche, on ne peut pas en dire autant des Surf Competition 2.

Pour voir les touches sur une Competition 2, il faudra la mettre très haute sur une pique ou utiliser un écureuil. Le scion est raide, donc difficile à mettre sous tension. La plupart des sparidés ne parviennent pas bien à marquer la touche sur la Competition 2. Par ailleurs, pêcher avec un plomb inférieur à 130g est difficile car la canne à tendance à tracter le plomb lorsque l'on tend la ligne. Idéalement; un plomb de 150g sera préférable.

A l'inverse, les Surf One et leurs pointes en fibre de verre parviennent à marquer le moindre mouvement de la ligne. Pour bénéficier de cette capacité de détection il est primordial de pêcher sans écureuil et de bander le scion en plançant la canne à la verticale.

Compte tenu du poids et de la rigidité des deux cannes, travailler un poisson de petite taille ne procure aucun plaisir. Il faut commencer à toucher des prises de plus de 500g pour commencer à bien sentir le poisson au bout de la canne.

Il faut également faire attention de bien régler son frein si l'on pêche fin car le manque de souplesse des deux cannes ne pardonnera pas un frein mal réglé sur le rush d'un poisson.

Par coup de mer, le comportement des deux cannes est exemplaire. Même la Surf One et ses scions buscles s'en sort honorablement. Bien entendu, la mer formée, le courant et les rouleaux sont le terrain de jeu privilégié de la Surf Competition 2.

Conclusion

J'ai longtemps été un adepte des cannes légères et faciles à manipuler, et pourtant, en découvrant les Teklon j'ai l'impression d'être rentré dans une nouvelle dimension.

Les Teklon Surf Competition et Surf One sont des cannes formidables, taillées pour la longue distance, mais dont l'utilisation n'est pas des plus faciles. Les cannes sont lourdes, raides et demandent une bonne technique de lancer pour éviter les douleurs au dos.

Malgré la grande qualité des deux modèles, Grauvell arrête progressivement les produits de surfcasting de la marque Teklon pour privilégier le développement de la marque Vertix, véritablement dédiée au surfcasting.

Dans un marché dicté par le besoin de nouveauté et les matériaux léger, les cannes Teklon Surf de Grauvell dénotent complètement et ont de plus en plus de mal à trouver leur place.

Par ailleurs, Grauvell pourrait totalement disparaître du paysage suite à une décision de justice en faveur de son opposant Flashmer. C'est bien dommage car la marque propose des produits originaux avec une identité forte qui me correspondent à merveille.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article