Surfcasting Méditerranée

Test : Plombs phosphorescents Turkana Fishing

Bonjour à tous,

Bloqué à la maison avec la grippe, j'en ai profité pour tester la luminosité des plombs Turkana Fishing que j'ai acheté récemment.

Les résultats obtenus avec certains modèles sont tout simplement époustouflants !

Présentation des plombs testés

J'ai acquis récemment un (gros) stock de plombs de casting Turkana Fishing composé des modèles suivants :

Outre des formes différentes, Turkana propose ses plombs avec deux types différents de revêtements colorés ou phosphorescents. Le rendu visuel et le pouvoir lumineux des plombs changent avec leur couleur mais aussi avec leur revêtement.

Plombs peints

La peinture des plombs Turkana offre un rendu visuel très convaincant en journée. Le revêtement est dur et plutôt bien posé, on ne remarque pas beaucoup d'irrégularités et c'est bien la signature des peintures en poudre cuite : une application régulière et une surface dure. Ainsi peints, les plombs inspirent confiance.

Les plombs aux teintes vives (verts et jaunes) sont dotés d'une finition mat alors que les plombs blancs ont une finition brillante (comme un vernis).

A mon avis, Turkana a pris la décision de moins chauffer les plombs de couleur en seconde cuisson pour préserver la vivacité des couleurs car pour obtenir une finition brillante il faut recuire le revêtement jusqu'à ce que l'aspect mat laisse place à un aspect lisse mais cette seconde cuisson fonce un peu la teinte des plombs.

Plomb plastifiés

Le plastifiant utilisé par Turkana sur ses plombs semble identique à celui que vous pouvez acheter liquide en pot auprès de la même marque. Vous retrouverez d'ailleurs ce plastifiant ici, dans l'article sur la plastification des plombs.

La finition des plombs est impeccable et frise la perfection. Sur plus de 250 plombs je n'ai pas trouvé plus de 10 petites irrégularités.

Précision du poids indiqué

Connaître avec précision le poids des plombs permet de maximiser les chances de relancer sur la même zone une seconde ligne que celle qui a permise de trouver le poisson. Lors du lancer, une variation de 10g peut se traduire par un écart de distance d'une quinzaine de mètres qui peut faire tomber votre ligne bien loin de l'activité.

J'ai pris l'habitude de peser mes plombs à la balance électronique pour indiquer le poids réel de ceux-ci avec un feutre indélébile. J'ai réalisé ici la pesée d'un échantillon de 30 plombs pour savoir si les poids indiqués par le fabricant étaient fidèles à la réalité.

Plombs peints

Les poids réels des plombs peints sont relativement proches de ceux inscrits par le fabricant. L'écart le plus important constaté est de 4g sur les modèles de 100g. L'écart se réduit avec les plombs plus gros. On atteint même la perfection avec les plombs de 120g et 130g qui n'affichent pas plus de 1g d'écart.

Les plombs "portugués sport" blancs phosphorescent ont par contre un poids réel un peu éloigné de celui indiqué. L'écart moyen est de 7 à 8g de plus, ce qui devient trop important pour le négliger. On ne pourra pas se fier au poids indiqué sur ces plombs.

Test : Plombs phosphorescents Turkana Fishing
Test : Plombs phosphorescents Turkana Fishing
Test : Plombs phosphorescents Turkana Fishing

Plomb plastifiés

Avec un petit supplément moyen de seulement 2g par rapport au poids indiqué, on peut considérer que le poids des plombs plastifié est suffisamment précis pour s'y fier.

A noter que certains modèles de plombs étiquetés 130g ont un poids réel inférieur à celui affiché. Leur forme et leurs dimensions correspondent exactement aux modèles 125g. Je pense que Turkana a révisé les poids affiché entre deux séries de plombs car on voit rapidement que la sérigraphie est différente.

Test : Plombs phosphorescents Turkana Fishing
Test : Plombs phosphorescents Turkana Fishing
Test : Plombs phosphorescents Turkana Fishing

Test de luminosité

Pour comparer la performance des plombs Turkana, j'ai sélectionné un certain nombre de plombs d'autres marques issus de mon stock. On trouvera donc sur le banc d'essai des plombs achetés chez Dulcemar Pesca et chez PescaRacing que j'utilise avec succès depuis 2 ans.

J'ai également ajouté des plombs que j'avais plastifiés moi-même : 2 avec le plastifiant Turkana (mais sans sous-couche blanche) et 1 une autre (jaune) fait à partir de poudre fluo Cometa enrichit de pigments phosphorescents à bas prix.

Test : Plombs phosphorescents Turkana Fishing
Test : Plombs phosphorescents Turkana Fishing

1er Test : Exposition à la lumière blanche artificielle

Ce premier test a pour but de voir quels plombs se montrent les plus sensibles en présence d'une source de lumière de faible puissance. J'ai ainsi exposé les plombs à la lumière d'une ampoule de 60w.

Sans grande surprise, les plombs blancs sont les plus réceptifs et se mettent instantanément à briller. Les modèles Turkana plastifiés rose et bleu émettent également une lueur facilement visible à l'oeil nu.

La sensibilité de l'appareil photo n'étant pas suffisante, j'ai du retravailler les images pour révéler la lueur du plomb rose sur la photo. Malgré tout, la lumière émise par le plomb bleu reste impossible à photographier bien qu'elle soit visible à l’œil nu.

Test : Plombs phosphorescents Turkana Fishing
Test : Plombs phosphorescents Turkana Fishing

2ème Test : Exposition à une lampe frontale haute puissance

Pour ce second test j'ai exposé les plombs pendant quelques secondes à la lumière d'une lampe frontale dotée d'une LED blanche CREE à haute puissance.

Presque tous les plombs parviennent à briller. Seul mon plomb maison pourvu de pigments à bas prix ne brille pas.

La bonne surprise vient du plomb plastifié Turkana rose qui brille presque aussi fort que les plombs blancs. Le plomb sable phosphorescent de chez Dulcemar et les plombs peints colorés Turkana ferment la marche.

Test : Plombs phosphorescents Turkana Fishing
Test : Plombs phosphorescents Turkana Fishing

3ème Test : Exposition à une LED UV

Ce test est sans doute le plus important des trois car c'est celui qui va révéler la véritable performance des pigments phosphorescents inclus dans les revêtements des plombs.

Contrairement à la lumière visible, le rayonnement UV permet de charger les pigments phosphorescents en profondeur. C'est ainsi qu'ils émettent une lumière visible qui dure plusieurs minutes.

Une fois de plus, les pigments à bas prix de mon plomb jaune maison (en haut à gauche) ne font pas miracle. En revanche, tous les autres plombs brillent parfaitement.

Voyons comment évoluent les luminosités des plombs lorsque le temps passe :

Test : Plombs phosphorescents Turkana Fishing
Test : Plombs phosphorescents Turkana Fishing
Test : Plombs phosphorescents Turkana Fishing
Test : Plombs phosphorescents Turkana Fishing
Test : Plombs phosphorescents Turkana Fishing
Test : Plombs phosphorescents Turkana Fishing
Test : Plombs phosphorescents Turkana Fishing

T + 1min : Tous les plombs brillent au maximum de leur capacité.

T + 5min : Le plomb maison jaune s'est éteint. Ce n'est pas une grande surprise. Le plomb plastifié bleu Turkana a perdu plus de 80% de sa luminosité. Le plomb rouge PescaRacing, le Turkana plastifié rose et le Turkana peint vert ont perdu 60% de leur luminosité.

T + 15min : Le plomb bleu Turkana émet une lueur trop faible pour la photographier. Le plomb rouge PescaRacing ne brille plus qu'à 20% de sa capacité. le Turkana plastifié rose et le Turkana peint vert seront les prochains à s'éteindre.

T + 30min : Comme prévu, les plombs Turkana plastifié rose et Turkana peint vert se sont éteints. Le plomb sable Dulcemar et les plombs maison plastifiés seront les suivants à arrêter de briller. Les plombs colorés PescaRacing et le plomb jaune Turkana ne brillent plus qu'à 10% de leur capacité.

T + 60 min : Les plombs Dulcemar vert et blanc brillent toujours ainsi que le plomb blanc PescaRacing et les plombs Turkana blancs, vert plastifié et orange plastifié.
Le podium de la luminosité après 60min revient au plomb Turkana plastifié blanc, suivi du plomb de casting portugais de chez PescaRacing. Le plomb Turkana plastifié orange crée la surprise en faisant jeu égal avec les les plombs de chez Dulcemar, tous ensemble sur la troisième marche du podium.

Note : Les couleurs chaudes ne brillent habituellement pas aussi longtemps que le blanc et le vert.

Test : Plombs phosphorescents Turkana Fishing

Conclusion

La luminosité des plombs Turkana est globalement excellente et dépasse mes espérances. Bien sûr certaines couleurs peinent à se distinguer sur les photos mais il faut modérer ces résultats en rappelant que l'appareil photo utilisé ici n'est pas aussi sensible qu'un oeil humain.

Je tiens par ailleurs à rappeler qu'il n'est pas nécessaire qu'un plomb brille fortement pour être efficace en action de pêche. Au contraire, c'est souvent lorsque les plombs n'émettent plus qu'une petite lueur voire lorsqu'ils s'éteignent que les touches se produisent.

En conséquence il faut adapter le temps d'exposition et la source de rayonnement à la capacité des plombs à restituer plus ou moins d'énergie.

Les plombs blancs Turkana se contenteront d'un éclairage rapide pour générer une lueur durable et c'est bien là tout l'intérêt que je leur trouve : on ne perd pas de temps à les charger et il n'est pas forcément nécessaire de disposer d'une lampe UV, le rayon d'une lampe frontale puissante suffit. Les plombs coloré demanderont par contre l'usage d'une lampe UV pour les charger correctement.

Si vous constatez que les touches se produisent lorsque les plombs s'éteignent, alors optez pour les plombs plastifiés roses et bleu ainsi que les plombs peints colorés qui brilleront beaucoup moins longtemps et vous aideront à augmenter la cadence des touches.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

Franck 15/01/2018 16:01

Turkana utilise bien du plastifiant liquide (petite goutte en bout de plomb comme tu le soulignes) mais ils utilisent aussi beaucoup la peinture en poudre jaune,vert,rouge,blanc.
La règle de base quand tu veux faire des plombs phosphorescents c'est de toujours commencer par une base blanche et ensuite recouvrire entièrement ou plonger la moitié du plomb dans le phospho pour un meilleur rendu.

Jérémie 15/01/2018 22:04

Exact, et d'ailleurs je recommande bien d'appliquer une couche blanche dans mon article sur la plastification des plombs : http://www.surfcasting-mediterranee.com/articles/plastifier-les-plombs

J'ai quand même tenté de voir ce que ça donnait sans quand j'ai reçu mes pots de plastifiants et que je n'avais pas de peinture blanche sous la main mais le résultat est assez décevant. La seconde série réalisée avec la couche blanche est bien plus convaincante.

Franck 14/01/2018 23:53

Bravo Jérémie tes articles sont vraiment complets et argumentés. Petit bémol sur la poudre certaines sont des peintures comme certain talc ou poudre très fines mais tu as des poudres qui plastifient. Tu as des plastifiants liquide mais en pourdre aussi. Bref tu tiens un super blog. A+

Jérémie 15/01/2018 09:57

Bonne remarque Frank, merci pour ton commentaire. Je vais rectifier le paragraphe sur la peinture poudre.
Très juste, et maintenant que tu me le dis, j'ai déjà commandé du plastifiant transparent en poudre (c'était plutôt des copeaux d'ailleurs) mais je ne l'ai jamais reçu...
Je suis par contre certain que Turkana utilise son plastifiant liquide car certains plombs présentent la forme d'une petite goûte à la pointe.