Surfcasting Méditerranée

Les Sars

Présents sur tout le pourtour méditerranéen, les sars sont des prises fréquentes des zones rocheuses et des digues.

Source : elpeixalplat.com

Source : elpeixalplat.com

Les Sars

Les sars appartiennent à la famille des sparidés et forment un genre à part entière d'une trentaine d'espèces : le genre diplodus.

Leur régime alimentaire est comparable à celui des dorades et des marbrés. Ils se nourrissent de crustacés, mollusques et invertébrés.

La présence des sars est particulièrement élevée aux abords des ouvrages (quais, digues) et des rochers. On les trouve également sur les plages mixtes où se mêlent des zones rocheuses et des herbiers de posidonie. Les sars s'aventurent rarement sur les grandes plages de sable sans relief à l'exception des coups de mer où les gros sars se montrent très actifs.

Les espèces de sars les plus courantes sur les côtes françaises sont les suivantes :

  • Le Sar commun
  • Le Sar à museau pointu
  • Le Sar à tête noire
  • Le Sar tambour (rare en plage mais courant sur la côte catalane)
  • Le Sparaillon ou Pataclet (espèce de petite taille ne dépassant pas 25cm)

Sar commun

Nom scientifique : Diplodus sargus   /   Taille légale de capture en Méditerranée : 23cm
Nom anglais : White seabream   /   Nom espagnol : Sargo (Asparall)

Espèce la plus courante sur la côte française, le sar commun arbore des rayures plus ou moins nettes. Certains individus ne présente pas de rayure ni de tache au niveau de la queue.

By tato grasso (Own work (personal work)) [CC BY-SA 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia CommonsBy tato grasso (Own work (personal work)) [CC BY-SA 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

By tato grasso (Own work (personal work)) [CC BY-SA 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

© Citron / , via Wikimedia Commons

© Citron / , via Wikimedia Commons

Sar à museau pointu

Nom scientifique : Diplodus puntazzo   /   Taille légale de capture en Méditerranée : 18cm
Nom anglais : Sharpsnout seabream
   /   Nom espagnol : Sargo Picudo

Autre espèce de Sar de la côte française, le Sar a museau pointu est facilement reconnaissable à la forme particulière de son museau.

Cette espèce aussi peut présenter des rayures bien nettes ou au contraire très estompées.

Source : http://doris.ffessm.frSource : http://doris.ffessm.fr
Source : http://doris.ffessm.fr

Source : http://doris.ffessm.fr

Sar à tête noire

Nom scientifique : Diplodus vulgaris   /   Taille légale de capture en Méditerranée : 18cm
Nom anglais : Two banded bream
   /   Nom espagnol : Mojarra (Chopa)

Morphologiquement similaire au Sar commun, la robe du Sar à tête noire permet facilement de l'identifier :

  • Deux larges bandes noires : l'une derrière la tête, l'autre avant la queue
  • Ligne latérale nette de couleur blanche à grise
  • Lignes horizontales aux jaunes à dorées (comparables à celles des saupes)
Source : http://doris.ffessm.frSource : http://doris.ffessm.fr
Source : http://doris.ffessm.fr

Source : http://doris.ffessm.fr

Pêcher les Sars

Plusieurs techniques permettent de pêcher les Sars. A vrai dire le lieu de pêche compte plus que la technique elle-même car les sars ne sont pas aussi tatillons que les dorades ou les marbrés.

La pêche depuis les rochers en iso fishing est sans doute la technique la plus efficace pour pêcher les gros Sars. Cherchez un emplacement où la mer bouillonne et vient s'écraser sur les rochers avec vivacité. Les Sars se tiennent généralement sous l'écume, entre les rochers.

En bateau, la pêche à soutenir à l'aplomb des rochers et à proximité des falaises sera souvent efficace.

En surfcasting, préférez les périodes de coup de mer où choisissez une plage proche de zones rocheuses. La pêche entre les herbiers est aussi efficace, si toutefois vous y parvenez sans perdre votre ligne. Tous les montages classiques de surfcasting fonctionnent avec les Sars : traînard, empile haute, empile flottante.

Question appâts le Sar n'est pas très difficile. Il se mordra aussi bien sur des vers (dures, demi-dures, bibi, mouron) que sur de coquillages comme la moule, le couteau, la coque ou encore le bigorneau. La queue de crevette est également un très bon appât pour séduire les Sars.

Partager cet article

Repost0