Surfcasting Méditerranée

11/08/18 - La soirée démarrait bien

La nouvelle lune est pour ce soir et c'est aussi la soirée où nous célébrons l'anniversaire de Guillaume. Le temps est beau, l'eau est chaude, en bref tous les ingrédients d'une bonne sortie se profilent à l'horizon.

C'était malheureusement sans compter quelques imprévus qui ont un peu gâché la fête.

Voir le résultat de la session

La nouvelle lune est généralement une excellente période pour la pêche car l'activité des poissons y est particulièrement élevée. En prévision d'une soirée chargée, j'ai emporté un gros stock d'appâts :

  • 5 bibis
  • 2 boites de dures rouge qu'Hedi m'a donné lundi soir
  • 3 coques rouges, ramassées le matin même
  • 35 couteaux, ramassés le matin même
  • 50 vers de sable, ramassés le matin même
  • 1 ver ressemblant à un américain, ramassé lui aussi le matin même

C'est bien simple, ma glacière marine n'a même plus de place pour l'apéro !

11/08/18 - La soirée démarrait bien11/08/18 - La soirée démarrait bien
11/08/18 - La soirée démarrait bien

19h30 : J'arrive sur le parking du Petit Travers en même temps que Guillaume, suivi quelques minutes plus tard de Johann. Nous craignons vraiment que la plage soit prise par de nombreux pêcheurs mais Jean-Marie est déjà installé et nous confirme qu'il est le seul pêcheur sur le sable.

Nous rejoignons Jean-Marie et commençons à nous installer. Un vent soutenu de Sud-Ouest nous casse un peu les pieds mais il est censé s’arrêter dans la soirée.

19h45 : Jean-Pierre arrive et s'installe à ma gauche.

20h : Clément nous rejoint sur la plage et s'installe à ma droite.

20h40 : C'est l'heure de mettre les lignes à l'eau. La première ligne porte deux vers de sable, la seconde est armée d'une dure rouge et de mon pseudo-ver américain, la troisième pêchera au couteau et au bibi.

Je réalise de beaux lancés sud-africains face au vent pour limiter la dérive des lignes. Seulement 20s après avoir lancé ma ligne au ver de sable, j'enregistre une première touche alors que je suis en train d'installer la seconde canne sur son support. C'est une dorade de 25cm prise sur le traînard. Trop petite à mon goût, je la relâche.

Sur ma ligne à la dure rouge et le "ver américain de pays" ont été dévorés.

Seb arrive et s'installe. Nous sommes maintenant au complet.

11/08/18 - La soirée démarrait bien

21h : Nouvelle touche sur la ligne au ver de sable. La ligne est lourde mais je ne sens pas de coup de tête donc je suppose que j'ai piqué deux poissons. Effectivement, je remonte un doublet de dorades mais elles sont plus petites encore que la précédente. Avec leurs 23.5cm et 24cm, ces petites dorades méritent de retourner à l'eau. Malheureusement celle de 23.5cm ne repart pas et je dois la garder.

Dans la foulée, je prends une petite dorade de 22.5cm à la dure rouge. Celle-ci repart à l'eau sans encombre.

A cet instant je prends conscience que les petites dorades sont présentes en très grand nombre, d'ailleurs mes camarades aussi en remontent. Je décide donc laisses mes deux lignes sur le sable et je sors même la troisième de l'eau pour éviter de massacrer un grand nombre de petites dorades. C'est l'heure de prendre l'apéritif, je relancerai mes lignes dans 45min.

21h50 : Après une pause de 45 min sans pêcher, j'ai relancé mes lignes. Elles ne sont restées que 5min à l'eau et déjà de timides touches font trembler mes scions.

Je remonte d'abord une dorade de 26cm au bibi puis une dorade de 23cm à la dure rouge. Malheureusement, aucune des deux ne parvient à repartir.

Mes camarades n'attrapent pas grand chose d'intéressant pour l'instant. Ils n'ont remonté que des dorades inférieures à la maille, sauf Clément qui se fait dévorer ses appâts et n'a toujours pas piqué un poisson.

22h05 : Je viens de rater une touche au ver de sable quand je remarque que ma ligne à la dure rouge s'est légèrement redressée. Au ferrage je sens que c'est lourd et j'ai quelques coups de tête intéressants. Je remonte doucement ma ligne et arrivé en bordure celle-ci se trouve comme bloquée, je n'arrive plus à progresser et je crains de perdre mes poissons. Je remarque alors que la ligne de Jean-Pierre a dérivé sous mes cannes et je l'ai accrochée au passage.

La première dorade prise sur l'empile haute arrive sur le sable mais je suis incapable de hisser la seconde qui est beaucoup plus grosse. Je demande à Jean-Pierre de détendre sa ligne mais il ne m'entend pas et la dorade finit par s'échapper cassant mon traînard. Je suis un peu déçu d'avoir perdu ce poisson qui, sans être énorme, me semblait de taille correcte.

La petite dorade de 23cm repart à l'eau aussi tôt.

22h30 : Nouvelle touche au ver de sable. C'est une dorade de 22cm qui repart en pleine forme. Du côté de mes camarades, les poissons ne sont pas plus gros.

Ma compagne m'appelle pour me dire qu'elle ne se sent pas bien et qu'elle envisage d'appeler un médecin en urgence. Je n'ai plus trop la tête à pêcher, mais elle me conseille d'attendre un peu avant de décider de rentrer.

23h20 :  Je remonte coup sur coup une dorade de 26cm au ver de sable et 1 médaillon à la dure rouge.

Ma compagne m'informe qu'elle attend le médecin. Je rentre à la maison un peu déçu de n'avoir pêché que 2h (si on retire les 45min de pause) mais la santé passe avant tout.

11/08/18 - La soirée démarrait bien

Résultat final

10 poissons enregistrés dont 3 conservés à contrecœur

  • 10 Dorades
      • 3 conservées : 23, 23.5 et 26cm
      • 7 relâchées : 15, 22, 22.5, 23, 24, 25 et 26cm

    Partager cet article

    Repost0

    Commenter cet article

    franc11 16/08/2018 21:56

    salut Jérémie,
    en effet la soirée est compromise mais dans ce cas on ne peut que rallier le bercail rapidement.
    nous espérons que c rien de grave et que ta compagne va bien.
    nous lui souhaitons un bon rétablissement.
    cdlt

    Jérémie 16/08/2018 22:50

    Elle va mieux, merci :)
    Je vous passe les détails mais le dimanche a été compliqué.