Surfcasting Méditerranée

11/09/18 - Le poisson est loin

Certains jours la distance est déterminante dans le succès de la pêche. Trouver le juste milieu entre "trop près" et "trop loin" n'est pas toujours chose évidente.

Voir le résultat de la session

En ce moment je pense surfcasting, je rêve surfcasting, j’organise même mon temps de travail autour du surfcasting quand je le peux. En bref, au quotidien je vis au rythme du surfcasting car la fin de la belle saison approche à grand pas et je ne suis pas un adepte de la pêche d'hiver.

Toute occasion de sortir les cannes est bonne à prendre alors je fais au mieux pour n'en rater aucune même si mes précédents résultats ont été moyens ou que les échos que j'ai entendus ne sont pas très bons.

D'un jour à l'autre, le comportement du poisson peut beaucoup changer. Quand les résultats ne sont pas à la hauteur de nos espérances alors il faut parfois faire preuve de persévérance et refaire des tentatives car une bonne surprise est tout à fait possible. Inversement, de bons résultats ne garantissent jamais le succès du lendemain.

Ma précédente sortie, deux jours plus tôt, m'a laissé un peu sur ma faim malgré la prise d'un joli poisson. Le résultat n'a pas été mauvais mais je garde un sentiment d'inachevé en raison du faible nombre de touches visibles et de la taille moyenne des prises (inférieure à mon standard).

Ce soir, J'ai proposé à mon ami Seb de se joindre à moi pour une nouvelle tentative.

19h30 : J'arrive sur la plage et fais la connaissance de Richard, sympathique pêcheur et fidèle lecteur du blog venu tendre ses lignes en compagnie de son père et d'un ami.

Après quelques minutes de bavardage, Richard me présente la belle dorade qu'il a prise un peu plus tôt : 44cm. Bravo Richard ! Ta dorade me fait rêver et celle de 46cm que tu as prise la veille aussi :)

Je déplie mon matériel avec une canne légère et sensible ainsi que deux cannes plus robustes pour chercher la longue distance. Mon cocktail d'appâts comprend des vers de sable, des couteaux et des crabes de sable. La petite canne légère est rapidement montée avec deux crabes et placée à 80m pour tenter de prendre un joli poisson avant la nuit.

20h : Seb arrive alors que je suis en train de lancer mes lignes à longue distance. J'ai raté une jolie touche au crabe et espère parvenir à piquer un poisson avec ma nouvelle tentative.

Seb s'installe à ma droite et vient prendre l'apéritif. La première heure de pêche va être particulièrement calme. Les appâts sont grignotés mais aucune autre touche n'est visible.

11/09/18 - Le poisson est loin11/09/18 - Le poisson est loin
11/09/18 - Le poisson est loin

21h20 : Une touche se produit sur la ligne au ver de sable. Celle-ci avait déjà tapé quelques minutes plus tôt mais j'avais ferré dans le vide. Ce coup-ci j'arrive à piquer le poisson, c'est une dorade de 25.5cm.

21h30 : Je relance ma ligne au ver de sable et inspecte mes deux autres lignes pour vérifier l’état des appâts. Au bout de la ligne au couteau je trouve une dorade de 26cm qui n'a pas fait de touche.

21h50 : De tout petits mouvements sont visibles sur le scion de ma canne de droite. Je ferre et capture une autre dorade de 26cm, cette fois-ci sur un couteau. La touche a vraiment été minuscule.

11/09/18 - Le poisson est loin
11/09/18 - Le poisson est loin11/09/18 - Le poisson est loin

22h10 : Le ver de sable a décidé un autre poisson à mordre. La dorade de 26cm qui se trouve au bout de ma ligne n'est pas en grande forme et ne parvient pas à repartir. Je suis obligé de la garder.

22h35 : Je suis en train de remonter un poisson sur la ligne au ver de sable et remarque une touche au même moment sur la ligne au couteau. La première dorade remontée mesure 23cm et la seconde (qui a mordu sur le couteau) mesure 26cm.

Pour l'instant ma ligne de bordure reste muette. Seules les lignes lancées au delà de 120m parviennent à toucher du poisson. Je m'efforce donc de relancer mes lignes au plus loin.

23h15 : Voilà 40 minutes que je n'ai pas eu la touche quand enfin ma troisième canne s'agite un peu. C'est une dorade de 27cm prise au couteau.

11/09/18 - Le poisson est loin11/09/18 - Le poisson est loin

23h30 : Seb vient d'attraper un mulet gris (mulet porc) qui lui a déclenché une très grosse touche.

La prise de ce poisson est une déception pour Seb qui n'a pour l'instant rien attrapé d'autre. Si les dorins sont très bons à manger, les mulets porc sont en revanche souvent vaseux et présentent peu d'intérêt gustatifs.

23h50 : Le scion de ma troisième canne s'est redressé, signe qu'une touche à retour s'est produite. Je remonte une dorade de 28cm piquée sur un couteau.

11/09/18 - Le poisson est loin

0h10 : Après avoir changé mes appâts, je relance mes ligne et explose mon montage au ver de sable en milieu de mon geste de lancer. Le fil de 50/100 n'a pas résisté à la pression d'un nouveau lancer, le montage avait déjà pêché plusieurs fois et devait être affaibli. Je sors un nouveau montage de ma mallette et un nouveau plomb pour remettre en service ma canne.

11/09/18 - Le poisson est loin

0h20 : Le scénario précédent se reproduit. La canne au couteau s'est de nouveau redressée et au bout du fil se trouve une dorade de 33cm.

11/09/18 - Le poisson est loin

0h30 : Un congre est venu avaler un de mes vers de sable. Je le remets à l'eau.

11/09/18 - Le poisson est loin

1h10 : Le ver de sable a encore séduit un poisson, une dorade de 24cm.

Seb pêche avec mes appâts et pourtant il n'attrape rien du tout. La situation est difficile à expliquer. A force d'attendre la touche il a fini par s'assoupir.

Ma ligne au crabe ne donne rien elle non plus. Je n'ai eu qu'une grosse touche en début de soirée (que j'ai ratée) et plus rien depuis que la nuit est tombée.

2h : Nous décidons de plier le matériel et de rentrer à la maison. Une dorade de 28cm se décide alors à faire légèrement frétiller l'un de mes scions. Elle a mordu sur un ver de sable.

Je relance la ligne pour terminer le ver qu'il me restait et retourne continuer le rangement du reste de mon matériel.

2h25 : En remontant ma dernière ligne, je trouve une dorade de 26cm prise au ver de sable.

Fin de la partie de pêche qui me laisse un peu perplexe une fois de plus. Si j'ai pu me rendre compte que le poisson refusait de mordre en bordure après la tombée de la nuit, je n'arrive pas à expliquer pourquoi Seb n'a pas eu de touche de son côté alors que nous pêchons sensiblement à la même distance.

11/09/18 - Le poisson est loin11/09/18 - Le poisson est loin
11/09/18 - Le poisson est loin

Résultat final

13 poissons enregistrés dont 5 conservés

  • 12 Dorades
      • 5 conservées : 26, 27, 2x28 et 33cm
      • 7 relâchées : 23, 24, 25.5 et 4x26cm
    • 1 Congre
        • 1 relâché : 65cm

      Partager cet article

      Repost0

      Commenter cet article

      citerne laurent 22/09/2018 20:25

      Merci pour tes informations très détaillées , je viens de terminer le Championnat de France de Surfcasting à Bias
      Je commence déjà à prendre des renseignement pour l'année prochaine à Port saint louis du rhone , si tu connais le secteur , je suis preneur d'info sur la pêche en fin Septembre début Octobre , merci
      Un Dunkerquois

      Jérémie 23/09/2018 01:57

      Mon expérience de ce secteur est limitée mais envoie moi un message privé par le formulaire de contact ou par Facebook et je te dirai ce que je sais.

      zak 19/09/2018 08:48

      Bonjour, vous avez utulise le montage (2 empiles) comme tjr?

      Jérémie 19/09/2018 14:53

      Oui, même montage que d’habitude à 2 empiles.
      - Montage de 1m50 au ver de sable (empiles de 1m30 environ)
      - Montage de 2m à couteau (empiles de 1m80 environ)

      Le corse 18/09/2018 19:25

      Saluté c'est quoi la marque de ton fluro

      Jérémie 21/09/2018 10:35

      Sensiblement égale à la longueur des empiles.
      Pour un montage de 1m50, mes émerillons sont distants de 1m35 environ et mes empiles de sont de 1m30
      Pour le montage de 2m, j'ai 1m85 entre les émerillons et des empiles de 1m80

      Le schéma des montages sont ici : http://www.surfcasting-mediterranee.com/montages/montage-a-2-empiles.html

      zak 20/09/2018 13:48

      la distance entre les 2 empiles?

      Jérémie 18/09/2018 20:24

      En bas de ligne j'utilise du Tubertini Gorilla UC4 et du Gorilla Power. Ce ne sont pas des 100% PVDF mais des Hybrides (mélanges)
      En corps de montage j'utilise du 50/100 en UC4, Cinnetic Skyline, P-Line CXX

      herve 18/09/2018 11:07

      Salut jérémie,
      Bon sang peter du 50/100e tu dois envoyer comme un damné.
      C'est peut-être la raison qui expliquerai que je repars souvent bredouille de mes rares sorties !!!

      Chapeau pour cette session, p'tin une dodo de 33, toutes les nuits j'en vois, avec morphée, au bout de mes bats de ligne.

      Jérémie 18/09/2018 20:35

      Le prochain compte rendu devrait te plaire alors :)
      Non seulement j'ai pris 5 dorades de 32 à 34 mais j'ai encore cassé un montage en 50/100. Celui-là même qui avait remplacé celui que j'ai cassé dans la sortie ci-dessus.

      André17 18/09/2018 08:57

      Hi Jérémie ,
      je me suis permis de parler de tes résultats sur un forum girondin (http://forum.babarette33.fr/) et un de mes copains (un peu jaloux peut etre :-) )m'a demandé ce que tu faisais de toutes ces dorades ...

      André17 19/09/2018 07:20

      La relâche a été la première réponse qui m'est venue à l'esprit

      Jérémie 18/09/2018 20:44

      Et bien j'en relâche une bonne partie comme tu peux le voir dans le décompte en bas de l'article. Ensuite j'en donne beaucoup autour de moi (famille, amis, voisins) et enfin j'en mange une bonne partie (je mange du poisson tous les 2 à 3 jours) et j'en mets un petit peu au congélateur pour consommer hors saison (mais j'ai un tout petit congel).

      Je refuse de vendre à la fois par principe, parce que c'est interdit et parce que je n'ai pas besoin de ça pour vivre. Par contre je fais volontiers des échanges.

      J'avais d'ailleurs répondu à cette question ici : http://www.surfcasting-mediterranee.com/articles/reponses-a-vos-questions.html#sorties