Surfcasting Méditerranée

12/07/18 - Après 12 ans d'attente, la voilà enfin.

Cela va peut-être en étonner certains et en faire rire d'autres mais je pêche en bord de mer depuis exactement 12 ans et je n'avais encore jamais pris une dorade atteignant le poids de 1kg. Je m'étais approché du but dès la première année avec une prise de 960g et par la suite je n'avais jamais plus atteint les 900g.

Malgré tous mes beaux résultats (en nombre de poissons), ne jamais avoir atteint la barre psychologique de 1kg en surfcasting était quand même un peu frustrant. J’avais déjà pris beaucoup plus gros en bateau alors chaque année j'espérais que ce soit la bonne en plage bien que (soyons honnête) je privilégie la pêche de poissons moyens et ne fais pas beaucoup d’efforts pour sélectionner spécifiquement les gros poissons.

C'est à présent chose faite !

Voir le résultat de la session

Voilà deux semaines que je n'ai pas sorti les cannes. En temps normal je serais en train de bouillir d'impatience mais cette année l'accumulation de résultats décevants et le manque de compte rendus encourageants dans la communauté ont eu raison de ma patience. J'en suis même arrivé à oublier des appâts au frais. Les dures rouges sont encore en bon état mais les vers américains ont pourri.

Hedi m'a informé qu'il serait ce soir au Grand Travers pour une soirée apéro-pêche. J'hésite à le rejoindre... Les conditions climatiques sont très bonnes, l'eau est chaude (enfin), nous sommes veille de nouvelle lune (ce qui est très favorable à la pêche en théorie) et la marée haute est prévue pour 20h30 donc on peut s'attendre à de l'activité avant la nuit.

A midi je décide d'aller ramasser quelques vers de sable. Voir la mer et ramasser des appâts devrait m'aider à prendre une décision pour la soirée. Faute de vers sur mes coins habituels, j'ai changé un d'endroit et suis retourné sur un autre spot qui m'avait bien réussi en fin d'année dernière. En plongeant j'ai pu me rendre compte que la température de l'eau était effectivement élevée (25°C annoncé par la météo des plages) et cela m'a décidé à aller pêcher mais le coin de ramassage n'est pas aussi généreux cette année : je n'ai trouvé que 10 vers en 2h de ramassage. Même s'ils sont gros, ça reste assez maigre pour envisager de ne pêcher qu'avec ça mais. Passage obligé au magasin la Dorade pour compléter mon stock d'appâts avec des couteaux, des bibis, des vers américains, deux boites de vers de sable et des demi-dures (pour tenter les mulets).

En ajoutant les dures rouges et le ver de chalut que j'ai à la maison, je me retrouve à la tête d'un véritable arsenal d'appâts !

19h10 : J'arrive sur la plage où Hedi a donné rendez-vous à ses amis. Il est incroyable cet homme : ça ne fait que quelques mois qu'il s'est installé à Montpellier et le voilà déjà entouré d'une quinzaine d'amis.

100m à la gauche d'Hedi un pêcheur est en place, 150m à droite un autre s'installe. Après un coup d'oeil rapide sur la position du banc de sable, je pars m'installer à la droite d'Hedi.

En quelques minutes je déplie mon Orata TRT et une ligne à mulets pour présenter des demi-dures dans les 50 premiers mètres de la plage.

Je déplie ensuite une seconde Orata TRT avec un montage 2-empiles au bibi et au couteau lancé juste derrière le banc de sable à 90-100m. Enfin, je termine l'installation par la Colmic 07F1 sur laquelle je monte une ligne 2-empiles armée de deux bouts de vers américains que je propulse le plus loin possible (environ 135m).

19h40 : Le vent d'Ouest/Sud-Ouest est plus puissant que prévu et lève des vagues de 30cm. Je comprends très vite qu'aucun mulet ne montera sur mes perles flottantes en bordure alors je replace ma ligne sur le banc de sable à 80m en maudissant le mauvais tour que m'a joué la météo car si j'avais su alors je n'aurais pas acheté de demi-dures.

20h10 : Faute de résultat, je démonte ma ligne à mulet et sors un montage 2-empiles au ver de sable que je lance à environ 130m. L'attente commence, bière en main.

20h35 : Je suis en train de nettoyer ma ligne à mulet laissée de coté quand je remarque que ma canne de droite s'est redressée. Il y a 20 secondes elle était encore bandée comme un arc. Je comprends immédiatement qu'il y a une touche à retour et que c'est là ma première chance de la soirée. Je serre le frein, tends la ligne et ferre. Le poisson est au bout et semble lourd.

Les coups de tête sont parfaitement absorbés par l'Orata TRT qui fait un travail remarquable si bien que le combat est d'une facilité déconcertante. L'absence de rushs me laisse penser un instant que j'ai piqué deux dorades en même temps, ce qui expliquerait la sensation de lourdeur et le manque de vivacité au bout de la ligne.

Après 2min de pompage en douceur, la ligne approche du bord et un gros reflet argenté s’échappe de la vague. Je comprends alors qu'il n'y a bien qu'une dorade mais que celle-ci doit bien faire 37 à 38cm. Je prends mon temps pour éviter de brusquer la bête et continue à récupérer ma ligne avec délicatesse jusqu'à ce que l'arraché commence à s'enrouler dans ma bobine.

Le moment fatidique arrive : la dorade est dans la dernière vague et je dois choisir le bon moment pour la hisser sur le sable. Cette petite houle de 30cm que je maudissais 20min plus tôt va finalement se montrer très utile. Je laisse passer une première vague car le poisson ne se présente pas bien. La dorade repars à la seconde vague mais elle est fatiguée et bascule sur le flanc. Je saisis alors ma chance et prend le poisson d'autorité au moment où la troisième vague se présente. La dorade se dépose sur le sable, je me dépêche de la récupérer avant que la vague suivante ne lui permette de s'échapper.

En la prenant en main je réalise que je tiens là enfin mon nouveau record. Le poisson affiche 43.5cm !

Pour une fois que je prends un joli poisson, je n'ai pas ma balance avec moi... J'ai donc pesé le poisson à la maison après l'avoir écaillée et séchée. La balance indique 1.155kg, je pense donc que le poisson était proche de 1.2kg au moment où je l'ai sorti de l'eau.

12/07/18 - Après 12 ans d'attente, la voilà enfin.
12/07/18 - Après 12 ans d'attente, la voilà enfin.

Piquée sur le bord de la lèvre avec un hameçon n°4, la dorade n'a même pas eu le temps de profiter de son repas car mon bibi est entier et repart à l'eau tel quel pour un second tour.

Une fois de plus, c'est avant la nuit que le plus beau poisson du jour est piqué. Cela me rappelle une sortie d'aout 2017 où ma première dorade de la soirée prise vers 20h15 était aussi la plus grosse ou encore cette sortie du mois de mai où un gros poisson m'a cassé en fin de journée vers 20h30.

Peu importe l'issue de la soirée, je suis déjà satisfait de ma pêche :)

Hedi aussi commence à prendre des poissons de taille intéressante. Il remonte une dorade d'environ 30cm puis un mulet de 40cm. Ceci prouve que les mulets étaient présents sur le fond et que je ne les ai pas cherché comme il le fallait.

12/07/18 - Après 12 ans d'attente, la voilà enfin.12/07/18 - Après 12 ans d'attente, la voilà enfin.

22h15 : Je remonte une dorade de 21cm et rate une seconde touche au même moment.

22h45 : Pageot acarné de 19cm au ver de sable et dorade de 24.5cm au couteau, tous les deux relâchés. Je perds un troisième poisson sur le banc de sable.

12/07/18 - Après 12 ans d'attente, la voilà enfin.

23h05 : Touche au ver américain alors que je m'apprêtais à relancer la ligne au bibi et couteau sur laquelle je venais de changer les appâts. J'abandonne le lancer et repose mon Orata TRT sur son support pour aller saisir la Colmic 07F1.

En remontant la ligne je sens que c'est lourd mais il y a très peu de coups de tête. Je crains un instant qu'il s'agisse d'un congre et puis en voyant le reflet du poisson dans le faisceau de ma lampe frontale, j'ai compris que je remontais une dorade ainsi que la ligne d'Hedi (montée avec un plomb portugais).

La dorade est de taille honorable, elle affiche 32cm.

12/07/18 - Après 12 ans d'attente, la voilà enfin.

23h15 : Je peux enfin relancer ma ligne au couteau et bibi qui n'attendait que ça. A peine la ligne est-elle à l'eau et la canne sur son support qu'elle marque une grosse touche. C'est une dorade de 25.5cm qui s'est jetée sur le bibi.

Les bibis sont définitivement les appâts de la soirée, alors je réarme un bibi entier.

12/07/18 - Après 12 ans d'attente, la voilà enfin.12/07/18 - Après 12 ans d'attente, la voilà enfin.

23h40 : Je remonte une dorade de 24cm que je dois garder car elle ne repart pas. Quelques instants plus tard c'est un second pageot acarné de 21cm que je suis également contraint de garder. Hedi enchaîne les prises lui aussi.

0h25 : Je remonte une dorade de 21cm prise au ver américain. Piquée au bord de la gueule, elle repart facilement.

12/07/18 - Après 12 ans d'attente, la voilà enfin.

1h15 : Dorade de 22cm prise au couteau et relâchée sans encombre. Dans la foulée je prends une dorade de 27cm au ver de sable.

12/07/18 - Après 12 ans d'attente, la voilà enfin.

2h40 : Petite touche et immédiatement je sens du lourd au bout de la ligne. Manque de chance mon empile casse après 10 secondes de combat, elle était un peu fatiguée et je n'avais pas pris le temps de la changer dans la mesure où il était déjà tard et que j'envisageais de plier le matériel 30min plus tard.

Dans la foulée je remonte une dorade de 22cm puis une autre de 23cm prise 10min plus tard. Toutes les deux repartent à l'eau.

12/07/18 - Après 12 ans d'attente, la voilà enfin.12/07/18 - Après 12 ans d'attente, la voilà enfin.

3h15 : Dernière dorade de 23cm de la soirée prise sur un mouron de sable (gros ver de sable ramassé dans le coin qui ressemble un peu à petit un mouron). Elle aussi repart à l'eau. Je commence à rassembler le petit matériel en laissant encore pêcher mes lignes jusqu'au bout.

12/07/18 - Après 12 ans d'attente, la voilà enfin.

3h50 : Je remonte un dernier pageot acarné de 22cm pris au bord de la gueule. Il repart très facilement à l'eau.

C'est sérieusement le moment de ranger le matériel et de rentrer. Je repars avec 6 poissons, ce qui est un résultat assez modeste en nombre mais dans le lot il y a quand même une jolie pièce et cela me satisfait pleinement.

 

12/07/18 - Après 12 ans d'attente, la voilà enfin.12/07/18 - Après 12 ans d'attente, la voilà enfin.

Résultat final

15 poissons enregistrés dont 6 conservés

  • 12 Dorades
      • 5 conservées : 24cm, 25.5cm, 27cm, 32cm et 43cm pour 1.155kg (écaillée)
      • 7 relâchées : 2x21cm, 2x22cm, 2x23cm, 24.5cm
    • 3 Pageots acarnés
      • 1 conservé : 21cm
      • 2 relâchés : 19cm et 22cm
    12/07/18 - Après 12 ans d'attente, la voilà enfin.

    Partager cet article

    Repost0

    Commenter cet article

    Le corse 14/07/2018 17:08

    Combien as tu dépensé en appâts

    Jérémie 16/07/2018 00:08

    Une trentaine d’euros mais j’ai pu faire 2 sorties avec le même stock d’appats.
    Les années précédentes je ramassais tout mais cette année je manque de temps et j’ai beaucoup de mal à trouver des vers de sable sur mon secteur habituel.

    Jerome S 13/07/2018 17:36

    Bravo Jérémie! Ça fait bien plaisir de voir tes efforts enfin récompensés! C’est forcément merité.

    Jérémie 13/07/2018 18:28

    Rendez-vous dans 12 ans pour celle de 2kg :D