Surfcasting Méditerranée

14/09/19 - Une sortie difficile de plus

Cette année, les sorties se suivent et se ressemblent. Peu importe les conditions de pêche, le seul facteur commun à toutes mes dernières sorties est l'activité particulièrement élevée des petits poissons.

Voir le résultat de la session

Voir le résumé des conditions de pêche

Ce soir j'ai donné rendez-vous à mes amis sur la plage de la Baleine, à Sète. Ma précédente sortie sur le secteur en compagnie de Fabien avait été encourageante, je suis donc enthousiaste.

Fabien, Hamadi, Christophe, Guillaume, Johann et Jean-Marie sont de la partie. A nous 7, nous allons couvrir des distances variées avec des montages et des appâts différents. Nul doute que nous allons finir par trouver le poisson !

18h15 : J'arrive sur place et retrouve Fabien déjà installé. Jean-Marie est un peu plus loin. Entre nous il y a la place pour Johann et Guillaume.

Fabien a déjà des lignes à l'eau et me fait part de ses premières mésaventures : toutes ses lignes accrochent au fond.

Je monte mes cannes et tente de lancer un plomb sans montage pour vérifier si celui-ci accroche aussi le fond. Au lancer, j'explose l'arraché... les ennuis commencent.

Fabien en a assez de casser des lignes. Décidé à savoir ce qu'il se passe au fond, il se déshabille et se jette à l'eau pour comprendre ce qui retient ses montages à 100m du bord. Arrivé à l’aplomb de sa ligne, il tire sur ton fil et dégage son montage qui revient plein d'algues. Maintenant nous savons de quoi il est question. A 130m, je n'ai pas problème.

19h30 : Je termine de monter mes lignes et démarre la pêche à trois cannes. Mes trois lignes sont des montages à deux empiles, dont deux sont destinés aux vers de sable et le dernier est équipé d'hameçons plus gros pour le ver de chalut et de petits bibis de Sète.

14/09/19 - Une sortie difficile de plus

20h : J'inspecte mes lignes et trouve mes appâts dévorés ainsi qu'une toute petite daurade qui reprend immédiatement la mer.

La prise de cette petite daurade n'augure rien de bon. Toute la saison 2019 s'est présentée sous le même angle : des petits poissons en pagaille.

Je décide de ne pas relancer mes lignes tout de suite et d'attendre que la nuit tombe en espérant que les petites daurades quittent la zone.

20h30 : Je relance une ligne au ver de sable et pars préparer de nouveaux appâts pour les deux autres. Moins de 5min plus tard je constate que le scion de ma Teklon Surf One s'est redressé, signe qu'il y a eu de l'activité sur la ligne. Je remonte alors une seconde petite daurade et commence à désespérer de voir la situation s'améliorer.

La nuit s'installe, les petits poissons auraient déjà dû partir. Je remets ma canne en attente sur le sable pour les 15-20 prochaines minutes.

14/09/19 - Une sortie difficile de plus14/09/19 - Une sortie difficile de plus

21h : Autour de moi la prise de petits poissons semble ralentir, je décide donc de me remettre à pêcher. Mes trois lignes sont relancées et très vite une touche se produit sur l'une d'entre elles. C'est un pageot acarné de 25cm qui a mordu au ver de sable.

Sur le corps du montage je retrouve la pince d'une étrille de sable. La présence des crustacés sur la zone risque d’entraîner une disparition rapide des appâts. Je remonte donc mes deux autres lignes pour vérifier et trouve effectivement mes hameçons totalement nettoyés de tout appât.

14/09/19 - Une sortie difficile de plus14/09/19 - Une sortie difficile de plus
14/09/19 - Une sortie difficile de plus

22h35 : Voilà une heure et demi que j'ai pris mon pageot et depuis l'activité a été quasiment nulle. J'ai perdu un joli poisson après seulement 30 tours de manivelle, décroché (pointe de l'hameçon émoussée alors qu'il était neuf).

Les appâts ne tiennent pas plus de 5min au fond de l'eau, il faut remonter les lignes souvent pour recharger les hameçons. Le stock d'appât diminue vite sans générer de résultat et la fatigue d'avoir toujours une canne en main se fait déjà sentir. A ce rythme, je ne vais pas tenir bien longtemps.

Soudain, l'une de mes Suf One marque la touche en se redressant. Je récupère la bannière et ferre. Immédiatement le poisson me met un gros rush qui me force à jouer du frein. Je sui convaincu d'avoir un joli poisson au bout et espère ne pas le perdre comme le précédent. Cette fois-ci je parviens à le faire monter sur le sable. C'est un marbré de 34cm piqué au bord de la gueule (il en a fallu de peu pour qu'il se décroche).

14/09/19 - Une sortie difficile de plus14/09/19 - Une sortie difficile de plus
14/09/19 - Une sortie difficile de plus

Je suis partagé entre la joie d'avoir pris un marbré (mon poisson préféré qui se fait rare dans la région depuis deux ans) et la déception de remonter un poisson plus petit que je ne le pensais. Avec l'énergie qu'il a dégagé au combat, je pensais que le poisson serait plus gros.

De son côté Hamadi vient de remonter un joli congre. C'est mauvais signe.

22h55 : Un lâcher de lanterne vient égayer la nuit de pleine lune.

14/09/19 - Une sortie difficile de plus14/09/19 - Une sortie difficile de plus
14/09/19 - Une sortie difficile de plus

23h35 : Je remarque une petite touche brève qui se reproduit au moment où je pose la main sur la canne. Ce comportement me fait penser à un congre, je ferre et prend contact avec le poisson. Les petits coups de tête suivis d'une défense lourde finissent de me convaincre qu'il s'agit bien d'un congre. Ce n'est donc pas une surprise pour moi d'en remonter un.

14/09/19 - Une sortie difficile de plus

23h45 : Seulement 5min après avoir relâché le congre, c'est au tour de la seconde ligne au ver de sable de marquer la touche. Je remonte alors un pageot commun de 30cm piqué au ver de sable au bord de la gueule.

14/09/19 - Une sortie difficile de plus14/09/19 - Une sortie difficile de plus

0h30 : Je rate une touche au ver de sable alors que j'étais en train d'enfiler un bout de ver de chalut sur ma dernière canne.

J'en profite pour remonter les deux lignes au ver de sable afin de les recharger. Tous les appâts ont encore disparu.

Mes camarades commencent à ranger leur matériel, exaspérés par le maque d'activité. Je décide de terminer les six vers de sable qu'il me reste avant de rentrer.

1h15 : Ma canne de gauche marque la touche. Au ferrage je sens qu'il y a du monde au bout, c'est lourd. Je pense un instant à un congre avant que le poisson ne se mette à se défendre avec plus d'énergie en bordure.

Sur le sable je découvre une daurade de (seulement) 30cm piquée au coin de la gueule. Je suis là encore un peu déçu par la taille du poisson. Il s'est si bien battu que j'avais l'impression d'en avoir piqué un plus gros.

14/09/19 - Une sortie difficile de plus14/09/19 - Une sortie difficile de plus

L'humidité et la fraîcheur sont en train d'arriver. Je plie le matériel avec un sentiment mitigé.

J'ai la sensation d'être "passé à côté de la pêche" (avoir mal pêché) car, mis à part les médaillons de début de soirée, aucune de mes prises n'étaient de la même espèce.

Un soir de pleine lune en plein milieu du mois de septembre aurait dû s'accompagner d'une forte activité des sparidés, mais cette année 2019 continue de défier la logique.

Résultat final

7 poissons enregistrés

  • 3 Daurades : 2x12 et 30cm
  • 1 Marbré : 34cm
  • 1 Pageot acarné : 25cm
  • 1 Pageot commun : 30cm
  • 1 Congre : 50cm

Résumé des conditions de pêche

Marée Haute mer vers 22h
Basse mer vers 3h35
Coefficient haut (85)
Soleil Coucher de soleil vers 20h40
Lune Pleine Lune, 100% visible
Lever de lune vers 20h30
Lune haute à 2h20
Périodes solunaires 20h30 - 21h30 : Lever de lune
2h20 - 4h20 : Transit lunaire (lune au dessus de notre tête)
Ciel Dégagé au dessus de l'eau, couvert derrière nous. Orage à 3km.
Températures Eau : 21°C
Air : 26°C
Vent Vent nul
Houle Aucune houle
Courant Pas de courant
Les appâts Ver de sable de pays : Meilleur résultat
Ver de chalut : Aucun résultat
Bibi de Sète : Aucun résultat

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

franc11 05/10/2019 18:06

hello Jérémie,
je ne pense pas que tu ai mal pêché c plutôt le fait que les poissons ne sont pas au rdv a part les médaillons .
Après le fait que tu casse souvent ton arraché viens du fait que tu ne le change pas fréquemment parce qu'avec tes lancés puissant sa travaille énormément le fil qui fini par casser, donc passe avec vraiment plus gros ou alors de la tresse qui avec sa résistance n'a pas de mémoire donc pas d'étirement et une résistance supérieure pour un même Ø.
cdlt