Surfcasting Méditerranée

19/11/16 - Les (gros) marbrés sont toujours là

Que faire lorsque votre moitié réquisitionne votre logement pour la soirée et qu’il vous reste des appâts de coté? La réponse est pourtant évidente : aller à la pêche!

Voir le résultat de la session

Il faut être lucide, novembre est déjà bien entamé et sans un coup de mer il est peu probable que les poissons soient au rendez-vous. Ma dernière sortie date de deux semaines et j’ai encore quelques vers de sable à terminer, je tente quand même le coup.

Rendez-vous pris avec Jean-Marie au Grand Travers vers 18h. Comme à son habitude, Jean-Marie est arrivé plus tôt et est déjà en place. Il n’a pas fait grand-chose encore, seulement 3 médaillons. Même les mulets ont boudé ses lignes.

Je commence à déplier mon matériel en suivant la même stratégie à 3 cannes qu’à mon habitude avec des lignes à deux empiles.

  • Première canne au vers de sable
  • Deuxième canne au ver américain et ver de sable
  • Troisième canne au couteau et ver américain

18h45 : Mon abboccatore signale de l’activité sur ma première canne. L’écureuil se met alors à dégringoler. Après un joli combat, je vois arriver à mes pieds un beau marbré de 34cm (440g). Le ver de sable est décidément l’appât roi pour le marbré.

19/11/16 - Les (gros) marbrés sont toujours là19/11/16 - Les (gros) marbrés sont toujours là

19h25 : La même canne entre en action, mon écureuil s’envole véritablement. Le poisson est parti comme une torpille parallèlement à la plage. Au ferrage je sens tout de suite que la prise est plus grosse : de gros rushs m’obligent à jouer avec le frein pour ne pas casser. Le poisson m’offre un beau combat mais j’en sors vainqueur. C’est le plus gros marbré de ma saison, il accuse 704g sur la balance pour 39cm.

19/11/16 - Les (gros) marbrés sont toujours là

20h40 : Un joli congre a mordu sur un ver américain.

19/11/16 - Les (gros) marbrés sont toujours là19/11/16 - Les (gros) marbrés sont toujours là

21h00 : Mon écureuil s’envole une nouvelle fois sur ma première canne au ver de sable. Sous la violence du départ celui-ci se brise en retombant au sol. C’est un marbré de 28cm (230g).

19/11/16 - Les (gros) marbrés sont toujours là

21h15 : Une touche a retour me semble sans suite. Au ferrage je ne sens rien au bout, pourtant en reposant la canne je remarque que l’écureuil tombe de nouveau. Au ferrage je finis par sentir un poisson de petite taille. C’est au final un saurel de 25cm.

19/11/16 - Les (gros) marbrés sont toujours là

21h30 : Un autre congre est venu prendre un ver américain.

19/11/16 - Les (gros) marbrés sont toujours là

21h55 : Une petite montée d’écureuil sur un ver de sable se solde par la capture d’un marbré de 27cm (210g).

19/11/16 - Les (gros) marbrés sont toujours là19/11/16 - Les (gros) marbrés sont toujours là

22h50 : Ma canne au ver de sable s’active de nouveau. Une légère montée d’écureuil et un congre se trouve au bout. C’est le troisième de la soirée et je décide de commencer à ranger un peu le matériel et écailler mes poissons en vue du retour à la maison.

19/11/16 - Les (gros) marbrés sont toujours là

0h05 : Il ne me reste qu’une seule canne à l’eau et il s’agit de celle qui m’a rapporté le plus de prises cette soirée. Le dernier ver de sable est dessus depuis longtemps déjà et je ne vais pas tarder à la remonter pour la plier quand tout à coup mon écureuil décolle. La prise de contact est ferme, je pense à un joli poisson. Quoi de mieux pour terminer cette soirée qu’un beau marbré de 36cm (503g).

19/11/16 - Les (gros) marbrés sont toujours là

Résultat final

9 poissons dont 6 conservés

  • 5 Marbrés
    • 5 conservés : 34cm (439g), 39cm (704g), 28cm (230g), 27cm (209g), 36cm (503g)
  • 1 Chinchard
    • 1 conservé : 25cm
  • 3 Congres
    • 3 relâchés : non-mesurés
19/11/16 - Les (gros) marbrés sont toujours là

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article