Surfcasting Méditerranée

22/06/19 - Le vent nous prend la tête

Facebook a ceci de formidable que quelques petits messages suffisent pour organiser un RDV entre passionnés. C'est ainsi qu'en cette soirée du 22 juin je suis allé à la rencontre d'un sympathique groupe de pêcheurs accompagné de mes camarades CyrilC et MickaelV.

Voir le résultat de la session

Voir le résumé des conditions de pêche

Le rendez-vous était donné pour 20h, nous devions être 8 à 10 personnes ce soir mais c'est finalement à 5 pêcheurs que nous allons démarrer la soirée avec l'espoir que les autres convives finissent par se joindre à nous pour un Apéro-Pêche de rencontre.

Cette soirée est pour moi l'occasion d'essayer un nouveau poste et de faire la connaissance des sympathiques Emma et Damien. Emma s'installe la première en face de l'accès à la plage, suivie de Damien à sa droite puis de MickaelV, moi-même et enfin CyrilC qui nous a rejoint 20min après.

20h35 : Je monte en vitesse ma première canne pour tenter de pêcher les mulets en bordure malgré une eau fraîche qui me fait sérieusement douter de leur présence. Ma Yuki Orata TRT est équipée d'un montage 3-empiles de 90cm avec perles flottantes que je lance à 50-60m du bord.

Les prévisions météo annonçaient un peu de vent mais il me semble bien plus véloce prévu. Pour ne rien arranger, le vent qui devait se trouver dans notre dos se présente finalement par notre droite (sud-ouest). Inévitablement celui-ci va s'engouffrer dans la bannière lors des lancers. Reste maintenant à savoir si le vent s'accompagne de courant...

Je monte ma Teklon Surf One et réalise un premier lancer sans montage de pêche, juste avec un plomb, pour vérifier si 130g suffisent à stabiliser la ligne ou si elle se met déjà à dériver. Je tends la ligne et pose la canne sur un support pour laisser la ligne affronter le courant pendant quelques minutes (le temps de sortir le nécessaire pour l'apéro). Le bilan est finalement plutôt encourageant : mon fil de 14/100 présente peu de prise au vent et au courant, la ligne semble tenir en place sans difficulté.

Bien qu'ayant préparé trois supports de canne, je décide de me limiter à deux cannes pour réduire les risques de voir mes lignes se croiser. En tout franchise, je dois reconnaître que c'est aussi par manque de motivation que j'économise l’effort de m'occuper d'une troisième canne.
Ma seconde canne sera une Teklon Surf One, pour laquelle j'ai sectionné une ligne 2-empiles de 1m30 et des vers de sable coiffés de petites perles flottantes rouges taille 0.

Je lance la ligne au ver de sable le plus loin possible mais ai bien du mal à battre des records avec ce vent infernal. De plus, je ne suis pas très à mon aise pour lancer sur cette plage car elle présente beaucoup de galets (c'est très pénible pour les lancers circulaires). Au bout du compte, j'ai bien du mal à dépasser 130m dans ces conditions mais je m'en contenterai. Après tout, Damien nous a laissé savoir que le poisson ne se trouvait pas forcément très loin sur ce secteur.

Sans grande conviction quant au succès de la pêche, je pars prendre l'apéro avec Emma et Damien, rapidement rejoint par CyrilC.

J'ai tout juste eu le temps de me servir un verre de rosé que MickaelV hausse la voix en demandant qui pêche avec un plomb vert. Je reconnais alors ma ligne et comprend immédiatement que quelque chose d'anomal s'est passé pour qu'elle finisse par croiser les cannes de Mickael. Je prends ma canne en main pour récupérer le fil, après une cinquantaine de tours de manivelle, je finis par identifier le coupable : un gros tas d'algue s'est fixé sur mon fil et a emporté ma ligne. Mes empiles sont totalement emmêlées, je dois les changer.

En revenant prendre l'apéro avec mes camarades, Damien me signale avoir raté une touche. Voilà de quoi me redonner un peu de motivation. Malheureusement cette première touche n'annonçait pas pour autant l'arrivée des poissons. Mickael a pris les premiers poissons de la soirée mais aucun n'atteint la maille réglementaire.

21h20 : Ma première prise de la soirée se présente mais elle ne marquera pas les esprits par sa taille. C'est un petit loup d'un peu plus de 20cm pris à la demi-dure flottante en bordure. Piqué au bord de la gueule, je le relâche immédiatement.

21h40 : Hamadi nous rejoint alors que la nuit tombe. Il est déjà sorti pêcher la veille et est exténué. A sa place, je serais resté chez moi récupérer le sommeil manquant plutôt que de venir pêcher en plein vent.

J'inspecte ma ligne au ver de sable et trouve mes hameçons nettoyés. Je recharge avec de nouveaux appâts et relance.

Sur la ligne de bordure, je remonte une petite daurade de 19cm qui repart à l'eau immédiatement.

22h20 : Il est à présent trop tard pour les mulets, je change la ligne de mon Orata TRT par un montage 2-empiles de 180cm avec un couteau décortiqué et un bibi.

Sur ma seconde canne, les vers de sable ont encore disparu sans touche ni poisson piqué. Je réarme et relance. Heureusement que l'apéro me donne de quoi me divertir car j'ai de moins en moins envie de pêcher. Le vent est censé se calmer vers 23h, encore 40min à tenir...

23h : Le vent faiblit enfin, les cannes vont cesser de danser et nous allons peut-être pouvoir voir les touches. Les appâts disparaissent toujours sans que l'on ne remarque quoi que ce soit. Même les couteaux ficelés sont dévorés. Je finis par remonter un petit congre de 50cm au ver de sable.

Je pars voir Hamadi pour discuter un peu et regarder le joli rouget qu'il vient d'attraper. Je ne prête pas la moindre attention à mes cannes puisque je n'ai pas grand espoir qu'il y ait un brin d'activité. En me retournant pour jeter un coup d’œil à mon poste, je remarque que mon Orata TRT est totalement retournée. Cela se produit lorsque le fil a été significativement détendu car j'incline mes piquets vers l'arrière (méthode espagnole). En action de pêche la canne est donc maintenue en place par la tension de la ligne et bascule vers l'arrière dès que la ligne se détend.
Je pars relever ma ligne et trouve mon couteau dévoré.

23h45 : Je remonte ma première daurade à la maille prise sur les vers de sable mais ses 25cm me donnent envie de la relâcher immédiatement, d'autant plus qu'elle est en pleine forme. Elle reprend donc le chemin de la mer en me faisant don d'un regain de motivation.

Sur la ligne au couteau et bibi, les appâts sont grignotés. Je les change par deux couteaux tout frais.

22/06/19 - Le vent nous prend la tête
22/06/19 - Le vent nous prend la tête

0h10 : Ma ligne au couteau est légèrement détendue, je n'ai pas vu de touche mais il faut avouer que mon niveau d'attention était franchement au plus bas. En inspectant les appâts, je trouve des couteaux partiellement mangés. Cela commence à m'exaspérer mais je décortique deux nouveaux couteaux et relance ma ligne.

0h45 : Le scion en fibre de verre de ma Teklon Surf One s'est redressé mais la ligne est encore sous tension. Cela m'intrigue, je décide d'inspecter les appâts. Dès les premiers tours de manivelle je sens un poids lourd sur la ligne. Aucun combat engagé, aucun coup de tête, j'hésite entre un tas d'algue et un congre. Dans les deux cas ce n'est pas une prise qui m'intéresse.

En bordure je reconnais les reflets d'un congre dans le faisceau de ma lampe mais il y a quelque chose qui cloche : celui-ci est complètement emmêlé dans mon montage, je n'ai jamais vu ça !

22/06/19 - Le vent nous prend la tête
22/06/19 - Le vent nous prend la tête
22/06/19 - Le vent nous prend la tête

Hamadi décide de plier boutique et de rentrer se coucher. Je crois que c'est une sage décision, de toute manière ce n'est pas ce soir qu'il va rater la pêche du siècle.

1h10 : Le vent a totalement cessé ! Les températures sont douces, CyrilC et MickaelV sont motivés pour prolonger la soirée malgré l'absence de poissons intéressants jusqu'à présent.

Nos appâts continuent de se volatiliser sans la moindre touche.

2h20 : J'attrape une daurade de 27cm piquée sur un ver de sable et décide de la conserver vivante en attendant de savoir si je vais la prélever ou la relâcher.

22/06/19 - Le vent nous prend la tête

2h35 : En relevant ma ligne au couteau, je constate que mes deux empiles sont sectionnées. Je n'ai rien vu du tout, sans doute trop occupé à discuter avec mes camarades ou bien à remettre des appâts sur mon autre ligne.

22/06/19 - Le vent nous prend la tête

2h50 : Je remonte une autre daurade, de 28cm cette fois-ci. Cela me fait deux poissons à ramener à la maison alors je choisis de les prélever.

22/06/19 - Le vent nous prend la tête

Je relance ma Teklon Surf One et pars discuter avec CyrilC. Seulement quelques secondes après le lancer une touche se produit et détend le fil. La canne s'est retournée vers la plage, je cours tenter de ferrer le poisson mais j'arrive trop tard.

La houle commence à se lever un peu et j'espère que cela va inciter le poisson à se mettre en activité.

3h30 : Je remonte un troisième congre... Cette prise me décide à préparer progressivement le retour à la maison. Je relance tout de même ma ligne et commence ensuite à écailler mes poissons avant de me mettre à trier mes vers de sable. Ainsi je laisse pêcher mes cannes au maximum.

4h15 : Il commence à se faire tard, j'ai rangé une partie de mes affaires mais le plus gros reste à faire (le petit matériel et les cannes). Refusant de gâcher mes deux derniers vers de sable, je réarme ma ligne un ultime lancer. Celle-ci ne pêchera sans doute pas bien longtemps mais une prise de dernière minute est toujours possible.

Je démonte la ligne de ma Yuki Orata TRT en prenant soin de rincer le montage et nettoyer les hameçons de tout résidu d'appât. Ma Teklon Surf One est toujours en place. Je déboîte les éléments et les range dans leur étui. L'opération n'a pas pris plus de 2min mais je jette un nouveau coup d’œil à ma canne : une fois de plus, celle-ci est retournée vers la plage et ce coup-ci la la ligne est très détendue. Ce genre de comportement me fait beaucoup penser aux touches à retour fulgurantes des marbrés mais je n'aurais jamais la réponse à mon hypothèse car le poisson n'est pas au bout.

22/06/19 - Le vent nous prend la tête
22/06/19 - Le vent nous prend la tête

Fin de la partie de pêche.

Résultat final

8 poissons enregistrés dont seulement 2 ont été prélevé.

  • 4 Daurades : 19, 25, 27 et 28cm
  • 1 Loup : 20cm
  • 3 Congres : 50, 50 et 65cm
22/06/19 - Le vent nous prend la tête
22/06/19 - Le vent nous prend la tête

Résumé des conditions de pêche

Marée Basse mer vers 18h30
Haute mer vers 1h
Coefficient moyen (54)
Soleil Coucher de soleil vers 21h30
Lune Lune gibbeuse décroissante
80% visible
Lever de lune vers 1h
Lune au-dessus de notre tête à 6h20
Périodes solunaires 17h50 - 19h50 : Transit lunaire opposé (lune sous nos pieds)
1h - 2h : Lever de lune
Ciel Dégagé sans nuage
Températures Eau : 19°C
Air : 28°C
Vent Vent de sud-ouest à 35-40km/h venant de la droite jusqu'à 23h
Houle Houle de 30cm en fin de pêche
Courant Léger courant d'ouest
Les appâts Ver de sable de pays : meilleur résultat
Bibi et couteau : sans résultat, seulement des touches ratées

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

Richard 29/07/2019 14:11

B
3onjour Jérémie, une soirée sympa entre pêcheurs, que demander de mieux… En plus tu as eu quelques touches, ça le fait bien !... Plus d'un mois que je n'ai pas eu une touche de Dodo!... par contre le 12/07 au matin, 5 touches pour 5 loups à l'US… 34, 37, 39, 41 et 70cms!!!! Je te dis pas… t'enverrai la photo, j'ai ferré et passé la canne à mon père… Si j'avais su…. Lol, noooon content pour lui… A bientôt au bord de l'eau… Tchussss

Jérémie 29/07/2019 15:02

Et bien au moins tu n'es pas sorti pour rien :)

franc11 28/07/2019 14:44

hello Jérémie,
en effet sa fait une soirée triste gâchée par ce vent de merde froid et le manque de présence du poisson une année pas terrible qui finira aussi mal qu'elle a commencé on dirait.
si le poisson n'est pas là c qu'il y a un manque de nourriture pour le retenir c a croire tu en pense quoi??

Jérémie 28/07/2019 19:37

Il y avait un peu de poisson en fait mais je n’ai pas vraiment pêché par manque de motivation.
À mon avis ce n’est pas faute qu’il y ait de la nourriture, je crois seulement que les conditions climatiques changeantes sont peu propices à voir le poisson s’installer en plage.
De plus, je trouve que beaucoup de mes plages ont changé. Le fond n’est plus le même et il faut que je trouve de nouveaux spots.