Surfcasting Méditerranée

29/05/18 - A n'y rien comprendre

Rien n'est jamais acquis à la pêche. Il y a parfois une différence radicale entre la théorie et la pratique que même 30 ans d'expérience ne suffiraient pas à combler.

Ce mardi 29/05/18 réunissait toutes les meilleurs conditions qui soient :

  • Soir de pleine lune, donc coefficient de marée élevé : l'activité des poissons est accrue.
  • Marée haute vers 21h40, ce qui annonce une activité de 19h30 à 23h30 environ
  • Coucher du soleil pendant la dernière heure de la marée montante : Jackpot !
  • Vent très faible à nul
  • Pas de pluie, un beau soleil
  • La pression atmosphérique est remontée en flèche la veille

Avec des conditions pareilles il est impensable que je reste à la maison. La fièvre me prend, je le sais, je le sens, ce soir c'est LA SORTIE à ne pas manquer de l'année. Même si la pêche est difficile en ce moment, je ne me vois pas rentrer à la maison avec moins de 10 poissons que j'aurais sélectionné.

Pour profiter au maximum de la fin de journée et tenter de pêcher une belle dorade, je m'organise pour arriver sur la plage à 17h45. J'hésite longuement à tenter ma chance au Petit Travers qui m'a toujours donné de bons résultats par pleine lune et finis par choisir le confort des plages de Palavas (plus près de chez moi et la voiture est à 20m de la plage).

Il y a une petite houle qui lève des vagues de 50cm en bordure. L'eau est trouble et dans les 40 premiers mètres mais ensuite la mer est propre.

18h30 : Mes lignes sont à l'eau. J'ai des vers de sable sur la première canne, des vers américains sur la seconde et des bibis sur la troisième.

29/05/18 - A n'y rien comprendre

19h : Je n'ai pas eu la moindre touche mais je relève mes lignes pour inspecter les appâts. Les vers de sable sont intacts, les vers américains ont été attaqués et les bibis ont tout simplement disparus... il ne me reste qu'un tout petit anneau de peau.

Je réarme les lignes et relance en attendant l'arrivée de mon camarade Seb.

20h : Seb s'installe alors que je n'ai toujours pas eu la moindre touche. Mes appâts continuent de disparaître sur les lignes.

Une chose est étrange tout de même sur cette plage : les lignes paraissent terriblement lourdes quand on les ramène. Je pense que le sable est souple et donc que le plomb a tendance à s'ensabler facilement.

20h40 : Faute de touche, je prends quelques photos...

29/05/18 - A n'y rien comprendre

21h30 : J'inspecte mes lignes et trouve l'un de mes bas de lignes sectionné. Les perles qui maintiennent l'émerillon en place se sont décollées toutes les deux et sont venues s'encastrer dans la gaine de l'agrafe porte-plomb.

J'ai vraiment l'impression que quelque chose a tiré fortement sur le fil car il est impossible que cela puisse arriver au lancer, mais comme je n'ai pas vu la moindre touche je reste très perplexe. Le fil ne semble pas endommagé, je doute donc qu’un crabe soit l'auteur de ce sabotage.

22h : La mer se calme, la houle tombe mais il n'y a toujours pas la moindre touche. Nos appâts continuent de disparaître. J'essaye de remplacer les bibis par des couteaux. Les bas de lignes ne sont pas trop endommagés.

22h30 : Mes vers ont encore disparu mystérieusement mais pas les couteaux. Impossible que les crabes aient laissé un couteau à l'eau sans se jeter dessus s'ils avaient été sur le coup donc je commence à penser que les voleurs d'appâts sont de petits Sars.

23h30 : Tous mes appâts ont disparus, les couteaux y compris et bien entendu je n'ai pas eu la moindre touche. J'en ai assez, je plie le matériel et rentre me coucher.

Cette soirée qui devait être formidable s'est finalement montrée très décevante. Toutes mes croyances sont remises en question et surtout toutes mes connaissances des lieux que je pêche. Je ne sais plus où et quand il est bon de sortir pêcher cette année, c'est très perturbant.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

nounours de marseillan 04/06/2018 11:17

Bjr les pêchous ma dernière sortie date de jeudi dernier résultat 2 belles dodos décrochées près des rochers .... pas grave et surtout une déchirure musculaire du mollet je suis out pour 10 jours mais par les temps qui courent les capots sont plus nombreux que les sorties fructueuses donc j'ai le temps ,très beau cr jeremie amitiés a tous

Jérémie 04/06/2018 11:48

Les rochers sont des poches de nourriture qui donnent souvent un peu de poisson quand les plages sont délaissées par les dorades. Manque de chance, sur mon secteur il n'y a quasiment pas de rochers en dehors des digues et j'aime trop le confort de la plage pour aller risquer de pêcher en digue.

Bon rétablissement à toi. Tu seras de nouveau en piste pour la grande rentrée des poissons :)

hervé 03/06/2018 12:20

Salut les bredouilles, je vois que même des chevronnés comme vous ne font rien, moi comme je commence à peine le surf je ne suis pas étonné mais vous !!!
Ma théorie est que cette année le poisson est soit loin des côtes et s'y maintiendra soit il y a moins de poissons tout simplement ou encore que la météo a 1 ou 2 mois de retard.
Tiens, jeudi j'étais aux Saintes (13) au tiki, américains et dures rouges rien nada pas une touche .
Belle après-midi à la mer mais j'aurais aimé une participation plus active de nos amies les dodos !!

Jérémie 21/06/2018 21:43

Tazer tu t’adresses à Hervé ou à moi ?
Sur mes coins il n’y a pas de rochers, je plonge et connais bien les fonds.
Quoi qu’il en soit tout le monde s’accorde à dire que c’est compliqué cette année. La semaine dernière tous les pêcheurs en plage étaient capots quand les bateaux à 500m sortaient le salabre toutes les 10min. Ça rendrait fou n’importe qui.

tazer 21/06/2018 15:06

Bizard de t'entendre parler de la sorte. Je reconnait ton coin de pêche et je peux te dire qu'il s'y fait des moyennes à belles pêche courant mai juin. C'est peut être justement parce que tu lance trop loin. D'après des plongeurs, il y a un banc de rochers à 80-100m je pense que c'est là qu'il faut lancer pas besoin d'aller bien loin.

Jérémie 03/06/2018 13:42

Tu as raison sur le fait que le poisson est loin car les très bons lanceurs arrivent à faire un peu de poisson et tu as aussi raison sur la météo. Tous les secteurs ne se ressemblent pas, certains donnent un peu de poisson à moins de 100m mais en pleine journée. Les jolies pêches restent quand-même anecdotiques pour l'instant. L'absence de marbré est vraiment très étonnante. Habituellement en début de saison, quand l'eau est encore un peu fraîche, on attrape beaucoup de marbrés jusqu'à ce que les dorades arrivent. Les 3 années précédentes les marbrés se sont montrés très présents mais cette année leur absence est évidente. Du coup, tant que les dorades ne rentrent pas franchement en plage, on s'ennuie...

Jean Pierre 03/06/2018 08:38

Bonjour a tous,
Voila un récit qui nous rassure mon pote et moi car cette situation est pour nous une constante.
Je soupçonne même les poissons de posséder un périscope donc de nous reconnaître et de soigneusement éviter nos appâts.
Ce n'est pas trop important l'essentiel étant de passer un bon moment au bord de l'eau

Jérémie 03/06/2018 11:19

Mon prochain récit devrait te rassurer lui aussi :)
Je le publierai demain.

Julien 02/06/2018 16:39

Pas la joie effectivement. Quelques jolis poissons se font dans les canaux de Sète. En plage pas grand chose...

Jérémie 02/06/2018 17:54

De temps en temps un pêcheur arrive à tirer son épingle du jeu mais ils s'agit plus d'une exception qu'autre chose.