Surfcasting Méditerranée

31/05/19 - Nul, comme prévu

Parfois on connaît l'issue de la soirée avant même avoir déplié les cannes. J'ai honoré le rendez-vous pour ne pas faire faux bond aux amis mais le résultat de la sortie fut fidèle à mes prévisions : maigre et sans intérêt.

Voir le résultat de la session

Voir le résumé des conditions de pêche

Voilà un mois et demi que je n'ai pas eu l'occasion de sortir les cannes. Forcément, ça me démange beaucoup. Je vois le temps filer à vitesse grand V et mon matériel prendre la poussière. A ce rythme, la saison va se terminer sans que je n'ai pu tremper le fil.

Le vent qui soufflait depuis plusieurs jours a fini par se calmer. Les conditions climatiques sont agréables pour pêcher mais elles ne sont pas forcément favorables. En plongeant ramasser des vers de sable, j'ai pu me rendre compte que la température de l'eau était anormalement basse pour la saison. Ma combinaison intégrale de 4mm était insuffisante pour supporter la température de l'eau, je me suis gelé pour faire une cinquantaine de vers.

Le secteur que je pêche habituellement est peu profond et une eau froide ne m'a jamais réussi en pêche nocturne à cet endroit. J'hésite donc à partir pêcher sur Sète où la hauteur d'eau supérieure assure généralement une température plus stable et une activité plus importante des poissons. La veille, mes amis Johann, Guillaume et Jean-Marie se sont profondément ennuyés sur la plage que je compte pêcher ce soir, je suis donc encore plus tenté de changer mes plans.

J'essaye de contacter mes deux acolytes du jour, Gary et Hamadi, pour leur proposer de pêcher à Sète. Gary a déjà beaucoup de route à faire et ne rallongera pas son trajet davantage. Pour sa part Hamadi est arrivé tôt et a déjà installé son matériel sur la plage prévue au Grand Travers. En bref, c'est sans grande conviction que je me présente au rendez-vous.

18h30 : J'arrive sur la plage, Hamadi est effectivement en place. Il y a quelques baigneurs sur le sable (et personne dans l'eau vu qu'elle est glacée). Je dois me décaler de 50m sur la droite pour ne pas planter mes piques au milieu des serviettes. Un autre pêcheur est en place 100m plus loin.

Je déplie mon matériel composé de deux cannes Yuki Orata TRT (mes favorites) et d'une canne Grauvell Surf One que j'ai reçue dernièrement et que j'essaye pour la première fois. Cette canne est un monstre de puissance avec la promesse d'une détection de touche convenable grâce à ses pointes en fibre de verre.

Au menu du jour j'ai des vers de sable et des bibis, rien de plus. Je n'ai pas pris de demi-dures pour pêcher les mulets, je n'en ai pas eu envie et pourtant c'est peut-être ce qui me sauverait la soirée.

19h15 : Le temps de monter les lignes et d'enfiler les appâts, la marée est déjà au plus haut. Je m'apprête donc à pêcher en marée descendante toute la soirée, ça non plus ne m'enchante pas beaucoup. Pour ne rien arranger, la lune est déjà couchée depuis plus d'une heure donc je ne peux pas compter sur une activité lunaire favorable pour rattraper la situation.

Gary arrive et s'installe à ma droite. Je lance mes lignes à différentes distances : 90m, 120m, 140m. L'attente commence.

31/05/19 - Nul, comme prévu

20h45 : Gary vient de prendre son premier poisson, une petite daurade tout juste à la maille qui a mordu sur un ver américain. A sa droite, le pêcheur est en train de ranger son matériel et remonte une daurade d'environ 25cm pendue au bout de sa dernière ligne.

Je discute avec Gary et lui confie que j'ai l'impression que le poisson n'est pas loin du bord. Gary confirme que le pêcheur à notre droite ne lançait vraiment pas loin. Je décide donc de rapprocher progressivement deux de mes lignes et laisse pêcher ma canne de droite à longue distance.

31/05/19 - Nul, comme prévu

Quelle que soit la distance de pêche, mes appâts remontent dévorés en seulement quelques minutes. Le fil abîmé me laisse penser qu'il s'agit de crabes ou de bernards l'hermite. La veille mes camarades n'avait été attaqué par les crustacés qu'après minuit. Je suis en train de massacrer mes beaux appâts pour nourrir des nuisibles... cela me désespère.

En bordure, l'eau se met à bouillonner. Les bancs de mulets font la fête mais je n'ai toujours pas la moindre envie de les pêchers.

21h35 : Ma ligne de gauche s'est détendue pendant que je discutais avec Gary. Je remonte un doublet de petites daurades. Je les relâche sans les mesurer mais j'estime leur taille entre 22 et 23cm.

31/05/19 - Nul, comme prévu

Le reste de la soirée n'a pas été d'un plus grand intérêt. Gary a pris 3 autres petites daurades et moi une de plus de seulement 23cm au bibi. Tous les poissons ont été remis à l'eau. Hamadi de son côté n'a rien pris.

Triste soirée mais je ne suis pas du tout surpris.

Résultat final

3 poissons enregistrés, tous remis à l'eau

  • 3 Daurades
    • 3 relâchées : 22cm et 2x23cm

Résumé des conditions de pêche

Marée Basse mer vers 22h30
Haute mer vers 16h20
Coefficient haut (78)
Soleil Coucher de soleil vers 21h30
Lune Nouvelle Lune -3 Jours
Dernier croissant 13% visible
Coucher de lune vers 18h
Lune sous nos pieds vers 23h30
Périodes solunaires 18h - 19h : Coucher de lune
23h30 - 1h30 : Transit lunaire opposé (lune sous nos pieds)
Ciel Dégagé sans nuage
Températures Eau : 16°C
Air : 22°C
Vent Vent d'Est / Sud-Est de force négligeable avec rafales à 20-25km/h arrivant de la gauche.
Houle Aucune houle
Courant Courant de force négligeable
Les appâts Ver de sable de pays : Deux prises
Bibi : Une prise

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

hervé 12/06/2019 11:57

Bonjour Jérémie,
Pour le moment je n'ai péché qu'au Saintes maries et les dorades sont là.
Certes pas des monstres mais de belles surprises pour le lieu !!
Toutes aux vers américains les tailles de 25 à 33 la plus grosses.
Pour les plages j'attendrai la fin de l'été car les touristes sont déjà là !!

Jérémie 12/06/2019 13:37

J’ai fait à peu près pareil à Sète. Le compte rendu arrivera quand j’aurais un peu de temps

Olivier 11/06/2019 10:25

Bonjour Jérémie
Eau douce ou mer, la saison commence bizarrement, on dirait… "A l'intérieur", dur-dur, pour l'alose, le brochet et la truite.
Je n'ai pas encore commencé la mer. Très peu de "bonnes fenêtres" compatibles avec mes dispos…
Mais ça va venir! ;-)

Jérémie 11/06/2019 15:51

Je ne suis pas très étonné. L'eau est encore fraîche et les marbrés sont quasiment absents pour la seconde année consécutive. Ce sont généralement les marbrés qui nous assurent de belles pêches lorsque l'eau est un peu trop froide pour les daurades.