Surfcasting Méditerranée

L'entretien du matériel

Pour que votre matériel reste performant et qu’il vous accompagne de longues années, il est nécessaire de l’entretenir régulièrement.

Inutile de vous lancer dans un entretien minutieux après chaque session, il y a juste quelques bons gestes à connaître que je vais vous présenter ici.

Entretien du fil

Négligé par de nombreux pêcheurs, l’entretien du fil est pourtant primordial.

Le sel et le soleil agressent votre nylon. Un fil non entretenu va vieillir plus vite, réduisant sa glisse dans les anneaux, favorisant l’apparition de vrilles et diminuant sa résistante.

Rinçage à l’eau douce

Pour éliminer le sel et les grains de sables, un rinçage du fil à l’eau douce s’impose.
L'opération est plus simple à réaliser lorsque le fil est encore humide car le sel et les impuretés ne sont pas encore collés.

Astuce : Si le fil est sec, alors utilisez de l’eau tiède pour décoller plus facilement le sel et les impuretés.

Ne plongez pas vos bobines dans une bassine d’eau à moins d’être certain que vos rondelles de frein (Drag Washer) soient en carbone (ou tout autre matériau résistant à l’eau).
La plupart des bobines téflon utilisent des rondelles de frein en feutrine qui sèchent très mal lorsqu'elles ne sont pas démontées. Une feutrine humide risque de s'user prématurément.

Dans le doute et d’une manière générale, rincez votre fil sans immerger les bobines ni les laisser tremper (douchez-les, ne les baignez pas).

L'entretien du matériel

Protégez votre nylon

Pour protéger le fil d'un détérioration prématurée, il est important de ne pas le stocker en plein soleil. Conservez votre moulinet et vos bobines à l'abri de la lumière dans une boite ou une housse.

Vous pouvez entretenir la glisse de votre fil et rallonger sa durée de vie en pulvérisant de la silicone. Ne prenez pas n’importe quel spray de graisse silicone du commerce, Il existe des sprays destinés au fil de pêche.

J’utilise pour ma part un spray de la marque Turkana Fishing. Je vaporise la silicone après le rinçage des bobines (lorsque le fil est sec) ainsi que pendant la session de pêche (avant le premier lancer et une fois le fil tendu pour atteindre les spires de nylon du dessous).

L'entretien du matériel

Vérifiez votre nœud d’arraché

Peut-être avez vous remarqué que la plupart des casses de lignes complètes se produisent au niveau du nœud d'arraché.

Même s'il a été collé ou verni, votre nœud d’arraché s’abîme progressivement à chaque passage dans les anneaux. De même, chaque fois que vous tirez fortement sur votre ligne pour la dégager du fond, votre nœud d'arraché est mis à l'épreuve. Le nœud peut glisser légèrement et écraser le nylon de l'arraché.

Pensez à vérifier votre nœud régulièrement et refaites-le au moindre doute. Pour ne prendre aucun risque, j'ai pris l'habitude de refaire les miens toutes les 3 à 5 sorties même s'ils semblent en bon état.

Vérifiez l’état de votre fil

Pensez à inspecter votre fil lorsque vous rembobinez en fin de session.

Une manière simple et rapide de procéder à la vérification est de pincer votre fil entre le pouce et l’index et de le faire circuler entre vos doigts en rembobinant. Vous sentirez alors toutes les irrégularités (vrilles, nœuds, pincements, abrasions).

Là encore, ne prenez aucun risque : à la moindre irrégularité il vous faudra sacrifier la partie de ligne abîmée voire changer entièrement le fil.

Changez votre fil

C’est une évidence pour tout le monde mais un fil usé doit être remplacé au moindre doute.

Facile à dire, mais lorsqu’il est question de passer à la caisse, l’addition peut se montrer salée (en moyenne 10€ par bobine de 300m).

Voici donc une astuce pour éviter de remplacer votre fil systématiquement : Si votre bobine est remplie d’au moins 250m de fil, vous pouvez alors retourner le nylon pour utiliser la partie n’a jamais pêchée.

Il vous faut pour cela une bobine vide supplémentaire que vous allez remplir à partir de la bobine précédente. Ainsi vous allez d’abord enrouler le fil usagé au centre de la nouvelle bobine pour terminer par la partie neuve qui deviendra alors exploitable.

Note : Pensez à noter sur votre bobine que vous avez retourné votre fil pour éviter d'oublier car vous risqueriez de retourner une seconde fois votre bobine quelques temps pus tard.
L'entretien du matériel

Entretien du moulinet

Le moulinet est une pièce coûteuse de notre attirail de pêcheur, il est donc important de l’entretenir. Inutile de tout démonter, les moulinets modernes sont relativement simples à entretenir.

Retirez le sable

Nettoyez le corps du moulinet au moyen d'un chiffon en microfibre ou d’un pinceau pour retirer la poussière et le sable qui ont pu se déposer.

Si le corps de votre moulinet est un peu gras alors nettoyez-le avec un chiffon propre et de l’alcool (alcool ménager ou alcool à brûler). Cela réduira l’adhérence du sable au corps du moulinet.

L'entretien du matérielL'entretien du matériel

Nettoyez et lubrifiez le roulement de galet

Cette petite pièce est souvent négligée lors du nettoyage du matériel et pourtant l’entretenir vous garantira sa longévité.

Un galet qui tourne mal va entraîner un frottement qui accélérera l'usure du nylon et celle du galet lui-même. Le manque de fluidité procurera également des sensations des plus désagréables.

Démontez le galet en prenant soin de bien repérer l’ordre et le sens de montage des pièces.
Retirez les roulements du galet pour les lubrifier.

L'entretien du matériel
L'entretien du matériel
L'entretien du matériel
L'entretien du matériel
Note : Si vos roulements sont grippés alors essayez de les récupérer en les plongeant dans un bain de WD-40 pendant quelques heures. Faites les tourner pour évacuer la rouille. Reproduisez l’opération jusqu’à ce que vos roulements retrouvent leur jeunesse. Épongez-les avec un feuille d’essuie tout et laissez-les sécher avant de les huiler.
Si vos roulements n’ont pas retrouvé leur fluidité après ce traitement alors il faudra les changer. Prenez un modèle d’origine ou un modèle compatible de qualité. Évitez absolument les roulements céramiques à bas prix qui manquent cruellement de robustesse. En pensant faire une bonne affaire vous allez sans doute être très déçu.

Huilez les roulements de vos galets en déposant une goutte d’huile. Inutile d’acheter l’huile de la marque de votre moulinet (souvent très chère), vous pouvez prendre de l’huile de machine à coudre, de l’huile de vaseline, ou même de l’huile moteur.

J’utilise de l’huile de moteur 15W40 que je dépose sur le roulement à l’aide d’un pinceau ou une paille.

Remontez votre galet après avoir lubrifié le(s) roulement(s).

Note : Vous entendrez parfois dire que les huiles moteur sont corrosives et donc inappropriées à l'entretien des moulinets. Cette affirmation est totalement fausse ! J'utilise de l'huile 15W40 depuis 20 ans sur tous mes moulinets et ceux-ci sont en parfait état.
L'entretien du matérielL'entretien du matériel

Lubrifiez les roulements

La plupart des moulinets modernes sont équipés d’un port de maintenance qui vous évitera de devoir démonter le boîtier.

Dévissez le bouchon du port de maintenance et déposez une à trois gouttes d’huile. Faites ensuite tourner votre manivelle afin de répartir l’huile sur les roulements.

Trois gouttes maximum ! Abstenez-vous d'inonder votre moulinet d'huile, les marques comme Shimano conseillent de ne déposer qu'une seule goutte d'huile régulièrement mais si vous n'êtes pas très régulier dans les entretiens alors vous pouvez déposer jusqu'à 3 gouttes.

Note : Si votre moulinet ne dispose pas de port de maintenance alors démontez la manivelle pour accéder aux roulements à billes et lubrifiez-les depuis l'orifice de la manivelle. Certains modèles peuvent demander un démontage plus complet.

 

L'entretien du matérielL'entretien du matériel

Voici un tutoriel pour vous aider à réaliser un entretien plus approfondi de votre moulinet : https://jeanpaulcharles.wordpress.com/2015/04/20/lentretien-des-moulinets-spinning-pour-les-nuls/

Entretien de la canne

L'entretien de la canne est très simple et ne demande pas un grand savoir-faire.

Nettoyez-la brièvement à l'aide d'un chiffon humide pour retirer poussière et sable. Prenez soin de bien essuyer les emmanchements mâles et femelles pour éliminer tout résidu pouvant les gripper ou les rayer.

Appliquez ensuite du WD-40 au moyen d'un chiffon en microfibre. Le WD-40 crée une couche de protection qui chasse l'humidité. De plus, il donnera un aspect brillant à votre canne qui vous rappellera son état neuf.

Nettoyez les bagues des anneaux avec un chiffon doux ou en microfibres. Humidifiez-le légèrement pour décoller plus facilement les saletés déposées par le fil.

Les armatures des anneaux peuvent mériter un petit coup de brosse car il est fréquent que de la saleté et du sel viennent se déposer au pied des pattes. Une solution simple et très efficace consiste à utiliser une brosse à dent et du dentifrice. Rincez ensuite à l’eau claire puis essuyez les anneaux pour les sécher.

Pour protéger un peu vos anneaux de la corrosion vous pouvez vaporisez du WD-40 sur les armatures et ce même si elles sont en inox car elles finissent toujours par rouiller (généralement sous les ligatures). Il faudra renouveler l’opération régulièrement pendant votre saison de pêche car le produit ne tient pas longtemps. Si la rouille commence à s’installer sous les ligatures alors vous pouvez déposer une petite dose de graisse sous les pattes pour éviter à l’eau de venir s’y glisser.

Une autre astuce m’à été donnée par un lecteur mais je ne l’ai pas encore essayée : il vaporise du lubrifiant au PTFE (Téflon) que l’on trouve au rayon vélo des magasins de sport. Le produit repousse efficacement l’eau et lui évite de stagner entre le blank et les pattes des anneaux. Là aussi il faudra reproduire l’opération de temps en temps.

Note : Seuls les anneaux en Titane ne rouillent pas mais ce sont les plus chers du marché.

Terminez le nettoyage de la canne par le porte moulinet. Retirez le sable et la poussière à l’aide d’une brosse à dent ou d’un pinceau puis finissez le travail en passant un coup de chiffon imprégné de WD-40. Si le porte moulinet est vraiment très sale alors brossez-le au dentifrice et rincez-le abonnement, cela ne lui fera pas de mal.

L'entretien du matériel
L'entretien du matériel
L'entretien du matériel
L'entretien du matériel

Entretien des montages

Rincez à l'eau claire puis contrôlez tous les montages avec lesquels vous avez pêché avant de les ranger pour une prochaine utilisation.

Vérifiez l’intégrité du corps de montage en inspectant les pièces métalliques (émerillons et agrafes), les nœuds, les ligatures et l'état de la colle qui tient les perles.

Éliminez tout montage dont le fil est devenu irrégulier ou a perdu sa souplesse car il risque de casser sur un lancer à longue distance.

Refaites vos bas de ligne s’ils ont pris du poisson, s’ils sont vrillés ou que vous avez un nœud sur le fil.

Contrôlez l’état de vos hameçons et changez-les au moindre doute. La pointe doit être extrêmement piquante et ils ne doivent pas être attaqués par la rouille.

Note : J’ai pris l’habitude de changer systématiquement mes bas de ligne pour éviter toute mauvaise surprise la prochaine fois que je vais utiliser mon montage. Je change également mes hameçons après 3 à 4 prises.

Périodicité des entretiens

Entretien du fil

  • Rincer le fil : Après chaque sortie si possible ou aussi souvent que vous le pouvez.
  • Vaporiser de la silicone : Après chaque rinçage ou avant toute utilisation de votre bobine. Vous pouvez en remettre en cours de partie de pêche.
  • Vérifier le nœud d'arraché : A chaque sortie, avant le premier lancer.
  • Refaire le nœud d'arraché : Toutes les 3 à 5 sorties même s'il semble en bon état.
  • Vérifier l'état du fil : Pendant ou à la fin de chaque sortie.
  • Changer le fil : Dès que celui-ci montre des signes de vieillissement. Si votre fil est bien entretenu, il pourra durer toute une saison.

Entretien du moulinet

  • Nettoyage extérieur du moulinet : Un coup de pinceau ou de chiffon si votre moulinet présente du sable ou de la poussière.
  • Démonter le galet et lubrifier le roulement : Une fois par an au minimum. Idéalement tous les 3 à 4 mois pêchés.
  • Lubrifier les roulements : Deux fois par an suffisent pour la plupart des moulinets mais les marques recommandent de le faire toutes les 5 sorties. Selon l'huile que vous utilisez et le nombre de sorties que vous réalisez par an, je vous conseille de huiler votre moulinet une fois par trimestre.
  • En cas de chute dans l'eau de mer : Nettoyage complet impératif et sans tarder car le sel attaque le bâti.

Entretien de la canne

  • Nettoyage du blank de la canne : Quand vous le pouvez. Le carbone n'est pas sensible à la saleté.
  • Nettoyage des emmanchements : Avant chaque nouvelle utilisation de la canne pour éviter que du sable ne les abîme.
  • Rincer les anneaux à l’eau douce : Après chaque sortie si vous n’avez pas des anneaux en titane car même l’inox rouille avec le sel.
  • Vaporiser du WD-40 sur les anneaux : Idéalement après chaque rinçage pour éviter que la rouille ne s’installe. Cette opération est inutile pour les anneaux en titane.
  • Nettoyer les bagues des anneaux : Si possible avant chaque nouvelle utilisation de la canne. A faire impérativement quand votre fil accroche dans les anneaux ou après une sortie dans une eau sale pour retirer les résidus.

Entretien des montages

  • Vérification des montages : Après chaque utilisation.
  • Rinçage des montages : Si possible après chaque utilisation, ainsi vous pouvez ranger et stocker votre montage sans crainte pendant des mois.
  • Changement du fil des bas de ligne : Idéalement après chaque utilisation. A faire impérativement en cas de faiblesse ou de déformation repérée sur le fil.
  • Changement des hameçons : Idéalement après quelques prises. A faire impérativement s'ils sont rouillés, déformés ou qu'ils piquent mal.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

Amine 27/04/2020 08:57

Merci

savoie 23/01/2019 14:08

j'ai changé les roulements de mes xsc 10000! , j'ai commadé ces pièces chez: Driveroulement, 10 euros les 2 roulements, frais de port compris, ce sont des professionnels, voilà pour info, si ça peut servir….

Jérémie 23/01/2019 17:18

Très bonne info ! Merci pour ton feedback.

Il faudra que j’ecrive un article sur les sites où trouver des pièces détachées comme les roulements. J’en ai deux ou trois que j’aime beaucoup aussi et cela vaut le coup d’être partagé au plus grand nombre.

antoinat 28/02/2018 20:08

Bonjour,
Je trouve trés bien que vous abordiez le sujet de l'entretien du matériel, car effectivemment, on râle lorsque ça tombe en panne et il est rare que l'on prenne le temps de penser au matos.
Par contre je ne partagerai pas ton avis au sujet de la lubrification des roulements.
Tous les roulements sont lubrifiés d'usine , même ceux ouverts, il est donc inutile de les graisser , si ils ne tournent pas correctements, il n'y a aucun reméde ( miracle ) par contre toutes les articulations ou tous les frottement devraient être lubrifiés en fonction de sa nature( dans le doute utiliser de la graisse de vaseline absolument neutre. pour les roulement vous pouvez les commander chez ECMU CSR en fonction de leur taille il s'agit de roulements européens de qualité . merci de votre lecture cordialement
Dominique

Jérémie 28/02/2018 21:44

Hello Dominique,

Lubrifier les roulements est recommandé par les marques de moulinets.
Regarde ici, les recommandations de Shimano : http://fish.shimano-eu.com/content/eu/fr_fr/Home/support/reel-maintenance.html
"une goutte (et seulement une) d'huile d'entretien Shimano, environ toutes les 5 parties de pêche"

Il est très important de lubrifier le roulement du galet régulièrement car c'est celui qui est le plus exposé à l'humidité.
Le lubrifier permet de repousser l'eau et évite à la rouille de s'installer car même l'inox finit par rouiller en milieu salin.

Mes moulinets ont toujours leurs roulements de galet d'origine là où plusieurs de mes amis ont déjà changé les leurs plusieurs fois. La différence notable vient du fait que les miens sont nettoyés et huilés beaucoup plus souvent que les leurs et je suis convaincu que cela contribue à leur bonne santé.