Surfcasting Méditerranée

Corrosion des anneaux, que faire ?

Bonjour à tous,

Vous êtes nombreux sur les réseaux sociaux à demander conseil pour sauver vos anneaux victimes de corrosion. Voici donc un article qui traite du sujet.

La rouille, maladie courante qui attaque le matériel en bord de mer
Photo de ofisia sur Unsplash

La rouille, maladie courante qui attaque le matériel en bord de mer

Introduction

Quoi de plus décevant que de voir apparaitre des traces de corrosion sur son matériel de pêche ?

Malheureusement, la corrosion fait partie du cycle de vie du matériel et il faut apprendre à composer avec pour la retarder au maximum, voire parvenir à l'éviter. Un entretien approprié du matériel est nécessaire et doit être effectué régulièrement. Si, malgré tout le soin apporté à votre matériel, des signes de corrosion font leur apparition sur vos anneaux alors ne paniquez pas, il est possible d'intervenir.

Avant de chercher à agir il est bon de comprendre quels matériaux composent vos anneaux et à quelle forme de corrosion vous êtes confronté. Utiliser un produit de nettoyage inadapté peut finir par aggraver le phénomène en attaquant les couches de protection des alliages métalliques.

Oxydation et corrosion

La corrosion des métaux est un phénomène chimique qui détériore leur aspect et leur structure. La plupart des phénomènes de corrosion observables dans la vie quotidienne sont le résultat d'une oxydation : le métal se combine à un élément chimique du milieu extérieur (comme l’oxygène) pour former un oxyde friable et disgracieux.

Voici quelques exemples bien connus de corrosion sur le matériel de pêche :

Par abus de langage nous avons tendance à confondre les termes "oxydation" et "corrosion" alors qu'une réaction d'oxydation n'entraine pas forcément la corrosion du métal. Dans certains cas, l'oxydation peut former une couche protectrice faisant barrière à la corrosion. C'est ce qu’il se passe avec l'oxyde de chrome formé à la surface de l’inox ou bien encore avec l'oxyde d'aluminium (alumine) à la surface de pièces en aluminium. Nous reviendront dessus un peu plus tard.

La corrosion marine

La mer est responsable de phénomènes de corrosion plus prononcés que ceux causés par l'air et l'eau douce.

D'une part, l'eau salée favorise les échanges d'électrons et accélère les réactions d'oxydation. D'autre part, l'eau de mer contient des ions chlorures en grande quantité qui peuvent entrainer la corrosion de métaux habituellement résistants à l’eau douce. Les ions chlorure vont ainsi agresser (piquer) la couche protectrice des aciers inoxydables et de l'aluminium, permettant à la corrosion de s’installer par endroit.

Bien que conçu pour servir en bord de mer, notre matériel de pêche n'est pas toujours capable de résister indéfiniment à la corrosion marine.

Les anneaux et leurs maladies

La corrosion se manifeste de différentes manières sur les anneaux en fonction des matériaux qui les composent.

Voici un tableau qui résume brièvement la situation pour chaque type de matériau (du plus économique au plus coûteux).

Matériau Maladie
Acier thermolaqué
Acier recouvert d'une couche de "peinture" cuite au four. Généralement de couleur noir.
Rouille
Acier chromé
Un placage au chrome protège l'acier en surface.
Tâches de vert-de-gris et rouille
Acier inoxydable
Alliage d'acier au chrome résistant à la corrosion.
Tâches de rouille, le plus souvent sous les ligatures.
Alliage de Titane
Alliage contenant du titane, insensible à la corrosion.
- Aucune corrosion en usage normal -

Il n'est pas exclu que d'autres alliages soient utilisés dans la fabrication des anneaux. J’ai listé ici les matériaux les plus courants.

Rouille sous les ligatures des anneaux

C'est la maladie typique des cannes de surfcasting : les pattes des anneaux rouillent sous les ligatures, même sur des anneaux en inox !

Le problème se produit lorsque les vernis ne sont pas réalisés comme ils le devraient et laissent les projections d’eau de mer s’infiltrer sous les pattes. Cette situation est courante sur les cannes produites en grande série.

Les artisans monteurs connaissent très bien ce problème, raison pour laquelle ils prennent la précaution de vernir correctement les ligatures et l'arrière des pattes des anneaux.

Rouille sur anneau laqué ou chromé

La protection de surface qu’offre un laquage ou un placage au chrome peut finir par se détériorer, laissant ainsi passer l'air et l'eau. L'acier se met alors à rouiller sous la couche protectrice.

C'est le début d'un cercle vicieux qu'il faut interrompre au plus vite car le développement de la rouille accélère la détérioration de la couche protectrice, favorisant à son tour le développement de la rouille et ainsi de suite.

Rouille sur l'inox

L'inox est un acier auquel est ajouté du chrome qui lui confère sa résistance à la rouille. Le chrome réagit avec l'oxygène pour former en surface une couche très mince et invisible d'oxyde de chrome qui fait barrière à la formation de la rouille. Cette couche de protection est qualifiée de "couche passive(on parle aussi de "passivation" de l'inox).

L'inox reste protégé de la corrosion tant que la couche passive est intègre. Toute altération de la couche passive (par rayure ou agression chimique) expose l'acier à la formation de rouille.

Les chlorures contenus dans l'eau de mer attaquent la couche passive de l'inox. Des tâches de rouilles peuvent alors apparaître sur l’inox en milieu marin.

Toutefois, à la différence de l'acier qui rouille rapidement en profondeur, l'inox rouille essentiellement en surface.

Vert-de-gris sur anneau chromé

Le "vert-de-gris" est un signe de corrosion du cuivre qui se caractérise par la présence de tâches vertes ou turquoises.

Curieusement, on trouve du vert-de-gris sur les anneaux en acier chromé et en inox chromé. La présence de cuivre sur un anneau chromé s’explique par le fait que l'acier doit être préalablement cuivré avant le dépôt de la couche de chrome par galvanoplastie (placage réalisé par électrolyse).

Avant chromage ou nickelage, certaines pièces en métaux ferreux, doivent être cuivrées pour recevoir la couche finale.

Tous les éléments de robinetterie ou autres pièces en matières aciérées (acier, fonte) ne peuvent être chromés directement sur leur surface d’origine. On procède à un cuivrage...


Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cuivrage

Le vert-de-gris sur un anneau chromé est le signe que le chromage est endommagé ou est de basse qualité (structure micro-fissurée ou poreuse inadaptée à la protection contre la corrosion marine). Le cuivre sous-jacent se retrouve exposé et réagit à l'environnement.

Traiter la rouille

La rouille est un mal commun qui se développe d'autant plus rapidement que le milieu est humide et salin... comme le bord de mer.

N'attendez pas que la rouille progresse, agissez dès les premiers signes car moins la rouille s'installe et plus il est facile de "soigner" votre anneau.

Le traitement de la rouille ne doit pas se faire au détriment de la protection de surface du métal faute de quoi le remède serait pire que le mal.

Anneau en acier laqué ou chromé

Nettoyez les points de rouille en utilisant une méthode douce, par exemple en frottant les pattes avec une boule de papier aluminium ou avec un chiffon imbibé de vinaigre (jus de citron et acide citrique fonctionnent aussi).

Rincez les pattes puis séchez-les convenablement.

Reformez l'étanchéité de la couche de protection en apposant un vernis. Votre anneau sera ainsi protégé de la rouille pour un bon moment.

Tâches de rouille sur l'inox

Les tâches de rouille visibles sur un inox sont généralement superficielles et sont très faciles à gommer.

La méthode précédente consistant à lustrer l’anneau avec un chiffon imbibé de vinaigre ou de citron fonctionne très bien pour l’inox. Vous pouvez aussi employer un produit ménager destiné à l'entretien de l'inox.

Utilisez un chiffon doux car il est important de ne pas rayer la couche passive de protection. Respectez toujours les instructions d'utilisation, notamment lorsqu'il est indiqué de rincer l'inox après l'usage du nettoyant.

Soyez vigilant avec les opérations de polissage de l’inox. Le polissage élimine les tâches de rouille superficielles mais retire également la couche passive de l'inox.

Au contact de l'oxygène de l'air, l'inox reformera progressivement sa couche protectrice d'oxyde de chrome à la condition de lui en laisser le temps. Exposé prématurément au milieu marin, la rouille risque de s'installer plus rapidement qu'avant l'opération de polissage.

Traiter la rouille sous les ligatures des anneaux

Si vos anneaux rouillent sous les ligatures alors il n'y a malheureusement pas d'autre solution que de les démonter pour les nettoyer avant de refaire soigneusement ligatures et vernis.
Le vernis doit venir obstruer l'espace à l'arrière des pattes des anneaux pour empêcher les gouttelettes d'eau de mer de s'infiltrer.

Traiter le vert-de-gris (tâches vertes)

Il est important d'être vigilant à la méthode que vous allez employer pour nettoyer le vert-de-gris afin de ne pas décaper malencontreusement la couche de chrome qui protège l'acier de la rouille.

Lorsque les tâches de corrosion sont superficielles, vous pouvez simplement frotter vos anneaux avec du dentifrice, du jus de citron, du vinaigre ou de l'alcool à brûler au moyen d'un torchon. Une brosse à dent vous aidera à nettoyer les recoins exigus mais ne permettra pas de lustrer comme le torchon.

Frotter les tâches de vert-de-gris avec une boule de papier aluminium fonctionne aussi très bien.

Les produits d'entretien des cuivres, chromes et de l'argenterie vous aideront à vous débarrasser des tâches les plus tenaces. Voici quelques exemples de produits souvent cités sur les forums :

  • Miror Argentil (grand classique de l'entretien des métaux brillants)
  • Miror Cuivre (estimé plus efficace que l'Argentil sur les tâches de corrosion)
  • Belgom Chromes (réputé pour la restauration des chromes de carrosserie)

Les produits Miror contiennent de l’ammoniaque. Outre son odeur désagréable, une solution d'ammoniaque est un produit très efficace pour décoller le vert-de-gris, sans risque pour le chrome. Pensez-y. Les acides sont en revanche à proscrire sur le chrome car beaucoup d’entre eux l’attaquent sérieusement.

Décaper un anneau fortement corrodé

Il n'y a malheureusement pas de solution miracle pour redonner la jeunesse à un anneau sur lequel la corrosion est fortement installée : il faudra le décaper avant d'appliquer éventuellement une peinture ou un vernis de protection s’il s’agit d’acier mis à nu.

La méthode de décapage que vous allez employer doit tenir compte du matériau de votre anneau pour limiter les risques de l’endommager davantage. Une erreur est vite arrivée, surtout avec le chrome et l’inox.

Décapage mécanique

Poncer ou polir la surface corrodée est un moyen radical de la rénover. Cependant il s’agit d’une solution agressive qui détériore les couches de protection.

Traitement Commentaires
Papier de verre Excellent résultat sur les anneaux en acier mais endommage le chrome et la couche passive de l’inox. L’opération est plus facile si l'anneau est démonté.
Sable fin Frotter les pattes avec du sable entre ses doigts est un peu fastidieux mais très efficace. Peut aussi endommager le chrome et l’inox.
Bicarbonate de soude humide Frotter les anneaux avec une pâte de bicarbonate humide est moins agressif que le sable et rend l’opération possible sur le chrome et l’inox.

Après l'opération de décapage, nettoyez bien la surface pour éliminer les résidus. Rincez puis séchez soigneusement les anneaux.

Terminez la rénovation par appliquer un vernis (préférable) ou une peinture pour métal en extérieur (à défaut d'autre chose).

Décapage chimique, avec précautions

Le décapage des traces de corrosion au moyen d'une substance chimique est une solution efficace, mais qui n'est pas sans risque.

Vérifiez bien la compatibilité de vos anneaux avec les différents produits. La liste suivante n’est pas exhaustive.

Décapant Acier Chrome Inox
Vinaigre ok ok ok
Acide chlorhydrique précautions corrosif corrosif
Acide citrique ou citron ok ok ok, passivant
Acide nitrique précautions précautions ok, passivant
Acide oxalique ok ok ok
Acide phosphorique ok, passivant précautions ok, passivant
Acide sulfurique ok corrosif corrosif
Hydroxyde d'ammonium
(Ammoniaque)
ok ok ok
Hydroxyde de sodium
(Soude)
ok ok ok

Décapants peu agressif (sur acier, inox et chrome)

  • Vinaigre : produit simple et bon marché, il n'entraine pas de réaction vive donc représente peu de risque de faire une bêtise. Peut être utilisé pour retirer les tâches de rouille ainsi que le vert-de-gris.
  • Acide citrique : produit très intéressant car il attaque la rouille sur l'acier et l'inox, passive l'inox et est très bien toléré par le chrome pour nettoyer le vert-de-gris.
  • Ammoniaque : produit recommandé pour nettoyer le vert-de-gris. Le chrome et l'inox lui résistent très bien.

Décapants modérément agressifs

  • Acide oxalique : décape la rouille. L'inox et le chrome lui résistent bien. Vendu sous le nom "sel d'oseille".
  • Acide phosphorique : transforme la rouille en phosphate de fer et protège ainsi l'acier. Permet de passiver l'inox. L'usage sur le chrome demande une forte dilution, ne pas laisser agir longtemps et rincer rapidement. Cet acide est un peu cher à l'achat.
  • Soude : également recommandé pour nettoyer le vert-de-gris, mais jugé moins efficace que l'ammonique.

Décapants agressifs

  • Acide chlorhydrique : très puissant décapant de la rouille sur l'acier. Après décapage, neutraliser l'acide au moyen d'une base (ex: soude, ammoniaque) pour couper l'attaque qui pourrait perdurer malgré le rinçage à l'eau. Ne pas utiliser sur l'acier chromé ni l'inox.
  • Acide nitrique : bien que passivant l'inox, c'est un produit à éviter car complexe à manipuler, les vapeurs sont toxiques. L'acide nitrique dilué attaque l'acier et le chrome. En revanche, l'acide nitrique concentré passive l'acier et n'a aucun effet sur le chrome.
  • Acide sulfurique : permet de décaper la rouille sur l'acier mais attaque le chrome et l'inox, cet acide est donc peu recommandé pour le matériel de pêche. A haute concentration, il réagit très violemment à l'eau.

Recommandations

Evitez autant que possible l'utilisation de produits très agressifs ou dangereux. Il est inutile de jouer avec votre santé et de toute manière le matériel de pêche mérite d'être traité avec douceur.

Commencez par travailler avec des substances simples et peu agressives comme le vinaigre, le jus de citron ou l'acide citrique. Il y a de grandes chances que cela soit très largement suffisant pour nettoyer une petite corrosion de surface. Si la corrosion est plus profonde alors enveloppez l'anneau d'un tissu, coton ou papier essuie-tout imbibé de vinaigre/jus de citron. Laissez reposer 4h puis frottez l'anneau pour le décrasser. Renouvelez l’opération autant que nécessaire.

Soyez très prudent en manipulant des substances concentrées. Protégez-vous les mains et les yeux, travaillez dans un espace aéré ou en extérieur. Je vous rappelle enfin une règle élémentaire de chimie : on ne doit jamais verser d'eau dans un volume d'acide pour le diluer, mais verser l'acide dans l'eau.

Rinçage impératif

Quel que soit le produit utilisé, prenez soin de bien rincer le métal décapé après le traitement. Même le vinaigre peut finir par causer des dégâts s'il n'est pas rincé.

Un rinçage bâclé ou oublié laisse agir l'acide qui va agresser plus sérieusement la surface. Certains acides demandent d'ailleurs d'être neutralisés par une base avant rinçage (soude, ammoniaque) pour éviter qu'ils ne continuent à ronger le métal.

Conclusion

La rouille et le vert-de-gris sont des signes courants de corrosion sur les cannes de surfcasting qu'il est relativement facile d'éliminer sans prendre de risque pour votre matériel.

La règle numéro 1 à respecter est de ne jamais laisser la corrosion s'installer ! Le nettoyage sera d'autant plus facile et rapide qu'il est réalisé tôt.

La règle numéro 2 est de toujours vérifier la sensibilité des matériaux aux différents traitements possibles pour ne pas que la rénovation tourne à la catastrophe.

Bon nettoyage à tous :)

Commenter cet article
A
Merci pour cette proposition sur l'oxydation des anneaux
Répondre