Surfcasting Méditerranée

02/09/18 - Il fallait attendre que la lune se lève

Tout juste de retour d'une semaine de déplacement à Madrid, j'ai le surfcasting qui me démange. Les conditions du jour ne sont pas fantastiques mais ce n'est pas grave car j'ai grand besoin d'aller fouler le sable.

Voir le résultat de la session

Je donne rendez-vous à Mika-A, CyrilC et Seb pour une partie de pêche sur le secteur du Grand Travers à la Grande Motte. A notre arrivée la marée est presque basse et cela signifie que nous allons pêcher la fin de la marée descendante et la moitié de la marée montante (ça ne me plaît pas beaucoup mais il faudra faire avec).

CyrilC est le premier sur place. Mon emplacement favori est occupé par deux pêcheurs que nous ne connaissons pas alors CyrilC a été contraint de de se replier sur une autre partie de la plage où le fond est un peu plus faible et le banc de sable moins marqué. Cet emplacement ne me plaît pas beaucoup lui non plus mais nous n'avions pas trop le choix.

Mika-A arrive sur la plage alors que je déballe mon matériel. Comme à mon habitude, je sors 3 cannes avec des lignes à 2 empiles. J'ai de beaux vers de sable et des couteaux tout frais ramassés le matin même sur cette même zone ainsi que quelques crabes verts.

20h30 : Seb arrive alors que je suis en train d'armer mes hameçons. La ligne montée en nylon de 14.8/100 est destinée à pêcher à longue distance et pour cette raison j'ai choisi des vers de sable. Cet appât fin offre moins de prise à l'air que le couteau ou le crabe et freine ainsi beaucoup moins la course du plomb. La distance que j'atteins au lancer avec un nylon aussi fin et de petits appâts se situe généralement entre 140 et 150m.

Pour pêcher au couteau et au crabe j'ai monté des bobines de 16/100 et 18/100. Les couteaux sont décortiqués et ficelés pour limiter le risque de rater les touches quand on pêche loin et améliorer l'aérodynamisme de l'appât. Les crabes quant à eux sont difficiles à propulser très loin alors j'ai choisi une canne de surf léger très sensible et un plomb de 75g pour pêcher entre 60 et 90m du bord et augmenter mes chances de repérer les touches.

21h15 : Je remonte une petite dorade de 22cm prise au couteau. Piquée dans la lèvre, je la remets à l'eau facilement.

Mes crabes verts n'ont pas été touchés, je les relance pour un tour et sors de ma glacière de quoi attraper quelques crabes de sable. J'ai en effet prévu le coup en sortant deux chinchards de mon congélateur qui vont me servir à attirer les crabes de sable.

22h10 : J'ai eu une petite touche au ver de sable. Faute de suite significative, je prends la canne en main et tente de ferrer pour savoir si le poisson est au bout et effectivement il y est, mais il n'est pas bien gros. C'est une dorade de 24cm qui retourne elle aussi à la mer.

Mes crabes verts n'ont pas été touchés alors que ceux de CyrilC ont été dévorés. Je comprends très vite que les miens sont bien trop gros alors je les remplace par de beaux petits crabes de sable.

22h40 : Je n'ai pas eu de touche depuis longtemps alors j'inspecte mes lignes et constate que les crabes de sable ont été partiellement mangés. C'est déjà un bon début, reste à voir la touche et à piquer un poisson.

02/09/18 - Il fallait attendre que la lune se lève

Après avoir remplacé les empiles (totalement emmêlés) je relance de nouveaux crabes de sable.

02/09/18 - Il fallait attendre que la lune se lève

23h : J'enregistre une touche au couteau. Le poisson se bat très bien au début et puis abandonne vite la lute. Je songe un instant à un congre mais fort heureusement c'est une dorade. Elle n'est pas grosse elle non plus (25cm) mais elle avait vraisemblablement un gros appétit car elle avalé les appâts de mes deux empiles et se retrouve avec deux hameçons dans la gueule.

Sans grande surprise, elle n'est pas en très grande forme et je suis contraint de la garder.

02/09/18 - Il fallait attendre que la lune se lève

23h15 : Je n'ai même pas eu le temps de relancer ma canne au couteau que je remarque que le scion de ma canne de bordure est détendu. Les crabes de sables ont visiblement séduit un poisson et cette fois-ci il est bien au bout de la ligne. Je découvre une dorade de 26cm que je m'empresse de relâcher car la ligne au ver de sable marque la touche à son tour.

Au bout de mon ver de sable se trouve une jolie dorade de 32cm. C'est le premier poisson intéressant de la soirée car CyrilC en a raté un joli et Mika-A a cassé quelques secondes après le ferrage.

0h20 : Je remonte une dorade de 25.5cm au couteau. Mal en point, je la garde à contrecœur.

De son côté Seb vient de piquer une dorade de 34cm. Il y a visiblement quelques poissons intéressants à prendre mais il faut aller les chercher très loin.

0h50 : Encore une touche au couteau et une nouvelle fois le poisson est petit. Celle-ci est juste à la maille (23cm) donc elle retourne à l'eau sur le champ.

Mika-A vient de casser à nouveau. En discutant avec lui nous comprenons qu'il pêche un peu trop fin en bas de ligne (18/100) et lui recommandons de monter un fil de 22 à 25/100 pour réduire les risques de casse.

La lune n'est toujours pas sortie et je suis convaincu que cela influence l'activité des poissons à la baisse.

1h25 : Sur la ligne au crabe de sable j'ai l'intuition qu'il y a quelque chose d'anormal. Je contrôle la ligne et pique un poisson. C'est une dorade de 27.5cm que je décide de garder.

10min plus tard, je remonte un nouveau poisson pris au couteau décortiqué. La taille augmente un peu, c'est une dorade de 29.5cm.

Mes camarades rangent leur matériel en vue de rentrer alors que la lune se décide enfin à se montrer.

2h : La lune est maintenant bien sortie et continue de monter. Nous sommes sur la dernière heure de la marée montante, les conditions sont donc à présent favorable si ce n'est qu'il se fait tard.

02/09/18 - Il fallait attendre que la lune se lève

2h45 : La marée est maintenant haute (ou presque) et je suis tenté de rester pêcher une heure de plus pour en profiter mais la fatigue se fait sentir. De plus, je viens de passer plus d'une heure tout seul et sans touche.

Je commence à ranger la ligne au ver de sable quand je remarque une belle touche au crabe de sable. Cette fois encore je parviens à piquer le poisson, une dorade de 28cm que je garde.

Dans la foulée je capture une dorade de 26cm au couteau que je relâche aussi tôt. Toutes mes lignes sont hors de l'eau et après un instant d'hésitation qui me pousserait à relancer les lignes une dernière fois, je choisis de rester raisonnable (ou tout du moins, je décide de ne pas exagérer davantage) car il faut bien que je travaille le lendemain.

Fin de la sortie avec un résultat assez mitigé.

02/09/18 - Il fallait attendre que la lune se lève02/09/18 - Il fallait attendre que la lune se lève
02/09/18 - Il fallait attendre que la lune se lève

Résultat final

11 poissons enregistrés dont 6 conservés

  • 11 Dorades
      • 6 conservées : 25, 25.5, 27.5, 28, 29.5, et 32cm
      • 5 relâchées : 22, 23, 24, et 2x26cm
    02/09/18 - Il fallait attendre que la lune se lève
    02/09/18 - Il fallait attendre que la lune se lève

    Partager cet article

    Repost0

    Commenter cet article

    herve 08/09/2018 11:03

    Salut Jérémie,
    Hier fin d'aprèm le grand travers face au bâtiment l'Escale vers 18h jusqu'à 21h et bien pas grand chose à croquer malgré nos vers américains, mourons et dures rouges.
    1 dorade de 26 cms et 1 autre de 20 qui reviendra mordre à nos appâts dans 1 ou 2 ans.
    Par contre beaucoup de surfcasteurs à cet endroit.
    Maintenant que les touristes ont largement diminué dans l'eau je pense revenir bientôt mais après le Dune (boite-resto).
    Bref une fin de journée certes sans trop de poissons mais agréable avec ce soleil et quelques badauds sympas.

    Jérémie 08/09/2018 14:42

    C’est parce que je me lève à peine :)
    Et surtout je vais écrire un compte rendu pour vous donner plus de détails.

    Herve 08/09/2018 14:19

    Tu n'es pas trop locasse pour une fois????!!!
    A ma gauche il y avait 3 pecheurs dont 1 avec wader et 2 autres en short je ne suis pas allé les voir mais un est passé en nous disant "merde" et la dodo a mordu juste aprés, j'aurai bien souhaité qu'il repasse.
    A quoi tu as appaté et jusqu'à quelle heure tu es resté.
    J'espere faire ta connaissance un de ces jours !

    Jérémie 08/09/2018 14:00

    J’y étais hier, et sans doute pas très loin de toi. Ça a bien marché pour moi.

    franc11 08/09/2018 06:08

    merci de ta réponse je ne savais pas qu'il fallait deux ans pour faire une petite dorade de 22 cm.quand on vois les grandes surfaces vendre des dorades qu'ils disent et qui font que 17 cm il n'y a pas de quoi se vanter.
    cdlt

    Jérémie 08/09/2018 08:01

    En principe elles doivent faire 20cm si elles sont pêchées mais je ne sais pas s’il y a une maille pour l’élevage

    franc11 07/09/2018 07:36

    salut Jérémie,
    bien rédigé comme d'hab .
    ce fut la nuit du couteau et du crabe de sable .
    mais le problème c ces petites dorades qui grossissent pas bien vite,ce sont les résultats des pontes tardives tu crois pas.
    cdlt

    Jérémie 07/09/2018 11:47

    J'ai justement laissé les vers à la maison et me suis concentré sur le crabe et le couteau pour éviter de prendre les médaillons de l'année.
    Celles que j'ai attrapées ne sont pas de cette année mais de l'année dernière car la plus petite faisait 22cm. D'après l'Ifremer, une dorade de 22cm est âgée de presque 2 ans.
    https://wwz.ifremer.fr/peche/Le-monde-de-la-peche/La-gestion/combien/Les-tailles-minimales/Poissons-Mediterranee/Croissance-et-maturite-de-la-daurade-royale