Surfcasting Méditerranée

06/08/18 - Activité intense après 23h

A quelques jours de la nouvelle lune il est rarement très bon d'aller pêcher mais "rarement" ne signifie pas "jamais".

Ce soir l'eau chaude (très chaude) et le vent qui lève quelques vagues laissent tous deux espoir de voir un peu d'activité sur les lignes.

Voir le résultat de la session

Nous sommes lundi et en temps normal je n'ai pas le temps de pêcher le lundi soir mais aujourd'hui mon agenda s'est soudainement libéré et j'ai décidé de sortir les cannes pour faire plaisir à mon ami Hedi qui voulait que je l'accompagne. Sortir pêcher en compagnie d'Hedi est toujours un plaisir. Le visage de ce garçon est constamment illuminé d'un sourire et d'une joie de vivre presque virale.

20h15 : J'arrive sur place et j'ai la chance de trouver une place de parking libre. Pas n'importe quelle place, la meilleure place, celle qui est la pus proche de l'accès à la plage :)

Sur le sable, Hedi et sa famille sont déjà installés ainsi qu'Hamadi qui a sûrement dû changer d'adresse pour l'avenue du Grand Travers tellement il y a passé de temps ces derniers jours. Pour l'instant, ils n'ont pris que des médaillons (dorades de taille inférieure à la maille) et cela ne m'étonne pas totalement au regard de la température élevée de l'eau et du fait que le soleil brille toujours.

Il y a encore quelques baigneurs dans l'eau et des serviettes sur le sable mais je sens que dans 30min tout le monde va déguerpir donc je démarre aussi tôt le montage des cannes. En dépliant mes montages, je constate que j'ai oublié de refaire les empiles depuis ma sortie précédente. Comme il y a encore du monde à l'eau, je choisis de faire de nouvelles empiles sur place sur place plutôt que de piocher dans mon stock de montages. Cela me fait perdre un peu de temps mais de toute manière je ne peux pas lancer avant que les baigneurs sortent de l'eau.

Mon stock d'appâts est important mais peu varié. J'ai un seau plein de vers de sables ramassés la semaine passée, des couteaux que je suis parvenu à maintenir en vie et un seul bibi qui me reste depuis 10 jours. Pour compléter un peu mon stock, j'ai décongelé 3 bibis au cas où se soit l'appât du jour.

21h15 : Mes lignes sont tendues. J'ai choisi de me différencier de mes camarades qui pêchent à mi-distance (env 70-80m) en effectuant de beaux lancers sud-africains (OTG) pour déposer mes appâts entre 130 et 140m. Ma première ligne porte des vers de sable, la seconde porte des bibis retournés et la dernière est armée de couteaux frais.

Mes cannes viennent à peine d'être posées sur leurs supports que des baigneurs posent leurs serviettes à 4m de moi et se jettent à l'eau devant mes cannes. Je précise qu'à cet instant la plage est quasiment vide...

L’eau est si chaude que je serai capable de me baigner sans combinaison, moi qui suis frileux. Un petit vent de sud-ouest lève une légère houle et des vagues de 30-40cm. Si le courant reste modéré alors les lignes devraient rester "pêchantes" (sans s'emmêler).

21h30 : Je remonte mes premiers poissons qui ne sont pas bien gros. Comme mes camarades du soir, j'ai attrapé deux médaillons d'une vingtaine de centimètres (voire moins) au ver de sable.

Le soleil se couche et la luminosité ambiante baisse très vite. Je dois sortir les lumière de scion (mes Gyo Gyo préférés).

06/08/18 - Activité intense après 23h

22h45 : Je remonte une dorade de 24.5cm piquée au couteau. Cele-ci est en mauvaise santé et ne parvient pas à repartir à l'eau. Je dois la garder et cela ne m'enchante pas beaucoup.

22h55 : Un nouveau médaillon a englouti mon ver de sable. Je la décroche et la relâche en espérant qu'elle survive car les petites dorades sont vraiment très fragiles.

06/08/18 - Activité intense après 23h

23h05 : La ligne au bibi marque la touche. C'est une dorade de 24.5cm que je relâche immédiatement.

23h20 : Sur la ligne au ver de sable je sens quelque chose de lourd. C'est une dorade de 29.5cm et j'avoue être un peu déçu car je croyais sincèrement que le poisson était plus gros. Dans la foulée je remonte une dorade de 26cm au couteau que je relâche.

23h40 : Les touches s’enchaînent alors que j’ai une canne en main à lancer. Je rate ainsi 3 touches et perds un poisson sur le banc de sable.

0h : Je remonte un autre doublé de dorades 27cm et 26cm. Je relâche la plus petite.

06/08/18 - Activité intense après 23h

0h05 : Je remonte une dorade de 23cm au ver de sable. En bonne santé, celle-ci repart avec vivacité.

0h20 : Ma ligne au ver de sable vient tout juste d'être relancée qu'une dorade de 28cm est venue se piquer.

06/08/18 - Activité intense après 23h

0h30 : Un médaillon a pris un de mes vers de sable.

5min plus tard je remonte une doublé de dorades 24 cm et 25cm au couteau. Elles sont toutes les deux relâchées mais celle de 25cm flotte à la surface et je suis contraint de la conserver.

06/08/18 - Activité intense après 23h

1h : Les touches s’enchaînent à un rythme incroyable.

Je remonte un doublé de médaillons puis une dorade de 27cm. Sur la ligne au couteau je remonte une dorade de 25cm mais elle ne repart pas et je dois la garder.

06/08/18 - Activité intense après 23h

La mer charrie des algues et le courant emmêle les empiles, je sens que je ne vais pas tarder à ranger le matériel et rentrer car cela commence à me gonfler sérieusement.

06/08/18 - Activité intense après 23h

1h30 : Doublé de dorades. La plus grosse des deux se décroche en bordure alors que la première était déjà échouée sur le sable.

Celle qui reste mesure 26cm et a été prise au ver de sable. L'autre a mordu sur un couteau. Je la relâche.

06/08/18 - Activité intense après 23h06/08/18 - Activité intense après 23h

2h : En remontant ma dernière ligne au couteau je trouve une dorade de 26cm bien fatiguée. Sûrement pendue là depuis un bon moment. Je suis obligé de la garder car elle ne repart pas.

Je plie le matériel avec un sentiment mitigé entre satisfaction et frustration. Je suis satisfait d'avoir enregistré de nombreuses touches mais je suis en même temps frustré de ne pas avoir pris plus de poissons de taille respectable.

Avant de partir, je trouve sur le sable une des dorades que j'ai relâchées un peu plus tôt. Je la récupère une fois de plus à contrecœur.

Fin de la partie de pêche, rendez-vous à la prochaine sortie pour la nouvelle lune.

Résultat final

20 poissons enregistrés dont 9 conservés (parmi lesquels 5 sont conservés à contrecœur)

  • 20 Dorades
    • 9 conservées : 24.5, 2x25, 2x26, 2x27cm, 28, et 29.5cm
    • 11 relâchées : 6 médaillons, 23, 24cm, 24.5cm, 2x26cm
06/08/18 - Activité intense après 23h06/08/18 - Activité intense après 23h

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

Yocef 11/08/2018 01:45

Merci pour votre récit.
Quel montage vous avez utilisé ??

Jérémie 11/08/2018 08:31

Montage 2 empiles comme celui-ci : http://www.surfcasting-mediterranee.com/montages/montage-a-2-empiles.html

Fabrice 08/08/2018 10:04

Salut Jeremie
Merci encore pour ton récit
hier je suis allé pêché dans mon secteur et de 17h à 21h rien pas une touche pourtant la mer bougeait bien et l'eau très chaude. La semaine dernière des touches et du poisson pourtant au même endroit. Comment expliquez cela : une mauvaise lune et une marée défavorable ? J'avais regardé cela la veille et j'avais vu sur marées pêche que tout cela n'était pas terrible.
Ar^ès tu vas me dire : pêche la nuit tu auras de meilleurs résultats tu verras ...
Cordialement
Fabrice

Jérémie 08/08/2018 12:12

Effectivement en ce moment le poisson semble actif de nuit et arrive relativement tard (23h environ). Je n'ai pas trop d'écho de pêche en plage le matin donc je ne sais pas ce que ça vaut.
D'une semaine à l'autre les choses peuvent beaucoup changer. Une eau trop chaude peut aussi être la cause d'un ralentissement de l'activité des poissons.