Surfcasting Méditerranée

21/04/18 - Enfin du poisson !

Pour trouver le poisson il faut parfois sortir de sa zone de confort en allant prospecter d'autres plages. Changer de secteur m'a bien réussi cette fois-ci.

Voir le résultat de la session

Le début de saison 2018 est plutôt décevant sur le secteur Montpelliérain. Je ne suis pas le seul à me faire cette remarque, la plupart des pêcheurs que je croise font le même constat.

La saison du loup est terminée, les marbrés sont quasiment absents, les sars ne quittent les rochers que quand la mer bouge, en bref il n'y a que les dorades qui soient un peu actives en ce moment mais la majorité sont beaucoup trop petites.

Il semble finalement que la saison ait un bon mois de retard sur celle de l'année dernière et cela n'est pas très étonnant au regard des conditions climatiques du mois de mars (tempêtes et coups de mer à répétition).

Pour trouver du poisson intéressant en début de saison il est préférable de pêcher des zones profondes où la température est plus stable. Contrairement à la côte que je pratique le plus (du Grau-du-Roi à Palavas) où les plages sont peu profondes car fortement ensablées, les plages entre Sète et Marseillan plongent très vite. Chaque année le poisson s'y présente plus tôt que sur le secteur Montpelliérain et si la saison a effectivement du retard alors c'est le moment d'aller prospecter à Sète.

Avec les amis du club LSCS, nous nous donnons rendez-vous à la sortie de Sète sur la Plage de la Baleine. C'est une grande plage facile d'accès avec un grand parking (gratuit).

Ce soir nous sommes nombreux : Stéphane, Yann, Jean-Marie, Guillaume, SebT, Johann et moi-même.

17h30 : Je trouve la voiture de Guillaume sur le parking et pars en repérage sur la plage pour voir où aller m'installer. Après quelques bavardages qui ne me rassurent pas beaucoup sur l'activité des poissons, je pars chercher mon matériel pour m'installer à la gauche de SebT qui est en train de déplier son matériel.

18h : Encore fatigué de la veille je mets un temps pas possible à monter mes cannes. Je ne sais pas ce que j'ai, mais je traîne... rien n'avance.

Comme à mon habitude je déplie 3 cannes. Deux Yuki Orata TRT pour les pêches fines au ver et ma nouvelle Akios Airspeed Surf pour un montage plus lourd.

A 18h30 j'ai enfin une canne à l'eau en bordure (50m) avec des perles flottantes pour tenter les mulets. La canne au ver de sable suivra 5min plus tard, lancée à 120-130m avec un montage à 2 empiles.

Ma troisième canne partira à l'eau seulement vers 18h45 avec deux jolis morceaux de ver américain.

21/04/18 - Enfin du poisson !

18h55 : Je remonte un toute petite dorade prise sur bordure avec un bout de dure rouge. J'ai juste le temps de la relâcher que mon Akios Airspeed marque la touche sur les vers américains.

Au ferrage je sens que c'est un peu lourd mais le poisson n'a pas beaucoup de défense. Je remonte finalement 2 dorades : une de 29cm que je conserve et une petite que je relâche.

Quelques instants plus tard j'enregistre une très belle touche sur ma ligne de bordure. Je ferre mais ma ligne casse immédiatement après le ferrage.
Je n'ai pas vérifié mon nœud d'arraché depuis quelques temps et celui-ci était visiblement à refaire car le fil présente des signes d'écrasement qui signifient que le noeud a légèrement glissé.

Moralité : la prochaine fois je suivrai les conseils que je vous donne en vérifiant mon noeud avant chaque sortie !

21/04/18 - Enfin du poisson !

19h40 : Nouvelle touche au ver américain. C'est une dorade de 30cm.

Du coté de mes camarades il ne semble pas se passer grand chose pour l'instant. Ils sont d'ailleurs tous en train de discuter.

21/04/18 - Enfin du poisson !

20h : Alors que j'étais moi aussi parti discuter avec mes compères, je remarque une touche sur ma canne au ver de sable. Je remonte une petite dorade et au même moment SebT me signale que mon Akios Airspeed vient de subir plusieurs tapes. Encore une fois les vers américains se distinguent.

Je relâche la petite dorade et m'approche de la ligne aux vers américains mais il ne semble plus y avoir quoi que ce soit. Je prends la canne en main et ferre quand-même : le poisson est dessus.

Là encore c'est un peu lourd, plus encore que la fois précédente. En bordure le poisson se bat bien et ce sont finalement deux dorades de 27cm et 29cm que je remonte.

21/04/18 - Enfin du poisson !21/04/18 - Enfin du poisson !

20h30 : Une petite touche au ver de sable et au ferrage je sens que le poisson est dessus. Au même instant la ligne au ver américain marque de nouveau la touche. Je ne peux pas faire deux choses à la fois, alors je termine de remonter le premier poisson en espérant que le second se soit piqué tout seul.

La premier poisson est au sec, c'est une dorade de 25cm qui n'est pas en grande forme. Elle a avalé l'hameçon et saigne abondamment. Je dois la garder.

Sur l'autre ligne il n'y a plus de touche et le poisson n'est pas au bout. Je réalise quelques tours de manivelle et repose la canne sur son support, des fois que le reste de ver suffise à convaincre un autre poisson.

20h40 : Je capture une petite dorade de 15cm en bordure et la relâche sur le champ.

20h55 : La luminosité baisse vite, nous sommes entre chien et loup et je vais bientôt devoir monter les LEDs sur mes scions.

21/04/18 - Enfin du poisson !

21h10 : Nouvelle touche en bordure. C'est une dorade de 26cm prise à la dure rouge sur perle flottante.

21h25 : Je remonte ma ligne au ver de sable pour l'inspecter. Les vers sont en bon état et peuvent repartir pêcher alors je la relance aussi tôt. Une poignée de secondes plus tard la canne marque la touche. Une dorade de 27cm s'est jetée sur mes vers en les voyant passer devant son nez.

21h30 : J'ai tout juste eu le temps de relancer ma canne au ver de sable que c'est maintenant la ligne de bordure qui marque une touche fulgurante. C'est un chinchard de 26cm pris à la dure rouge sur perle flottante.

22h05 : Le scénario précédent se reproduit et le chinchard capturé est un peu plus gros. Il fait 28cm.

Je décroche le poisson, remets un bout de dure rouge et relance. A peine la canne est-elle posée qu'elle marque de nouveau la touche. C'est un chinchard de 20cm.

Chose amusante, tous les chinchards ont mordu sur la même perle flottante. Il s'agit d'une perle bicolor jaune fluo et rouge de taille moyenne. La perle blanche phosphorescente de taille supérieure n'a rien donné pour l'instant.

21/04/18 - Enfin du poisson !21/04/18 - Enfin du poisson !

23h10 : Touche en bordure. C'est une dorade de 23cm que je relâche immédiatement.

23h30 : Grosse touche en bordure mais ratée. Cela ressemblait bien à l’œuvre d'un chinchard.

0h : Un petit chinchard de 19cm a avalé mon hameçon et ma perle. Impossible de le relâcher vivant donc je le garde.

0h30 : Un autre chinchard de 28cm vient rejoindre mon seau. Encore une fois le poisson est pris en bordure sur une perle flottante.

0h45 : Encore une touche en bordure et encore un chinchard. 21cm cette fois-ci.

1h : Grosse touche qui me fait bondir de ma chaise. C'est un magnifique chinchard de 32cm.

Bien qu'il en existe des plus gros, un spécimen de cette taille est rare en plage dans notre région. Habituellement il faut pêcher en bateau pour attraper des chinchards de plus de 30cm.

21/04/18 - Enfin du poisson !

1h30 : Après avoir pris une photo de mes prises sur la plage, je prends un dernier chinchard de 22cm.

Mes perles flottantes sont complètement détruites par les poissons.

21/04/18 - Enfin du poisson !

Fatigué et déjà satisfait de ma pêche, je décide de plier le matériel tranquillement avant d'aller discuter un peu avec Yann et Stéphane qui choisissent de rester.

Je suis content d'avoir enfin pu faire une jolie pêche car mes camarades n'ont pas autant de chance de leur coté. Seul Johann s'en est bien sorti en pêchant de beaux pageots acarnés à longue distance. Pour parvenir à atteindre la bonne distance il a du pêcher en fil de 12/100, c'est dire à quel point les pageots étaient loin.

Résultat final

20 poissons enregistrés dont 15 conservés.

  • 12 Dorades
    • 7 conservées : 25, 26, 2x27, 2x29, 30cm
    • 5 relâchées : 2x15, 2x20, 23cm
  • 8 Chinchards
    • 8 conservés : 19, 20, 21, 22, 26, 2x28, 32cm
21/04/18 - Enfin du poisson !
21/04/18 - Enfin du poisson !

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

Le corse 29/04/2018 18:31

Saluté as tu déjà essayé la moule en surfcasting avec le fil soluble?

Jérémie 29/04/2018 19:37

Du fil soluble ? Je ne vois pas comment tu l'utiliserais avec une moule...

J'ai déjà essayé la moule ficelée au latex sur deux aiguilles mais je lui trouve deux inconvénients :
- j'en éclate quand même une partie au lancer
- ça attire les crabes en masse sur le secteur que je pêche

Julius Marcus 29/04/2018 16:35

"Le chinchard mâle acquiert sa première maturité sexuelle à 3 ans, quand il mesure environ 20-22 cm, alors que la femelle l’acquiert à 4 ans, quand elle mesure 26-30 cm."
http://www.guidedesespeces.org

A part ça, J'aime bien votre site au niveau du fond et de la forme. Et le fait qu'on n'y trouve que très peu d'erreurs d'orthographe.

Jérémie 29/04/2018 19:31

Intéressant Julius, je reconnais que je ne m'étais jamais posé la question de savoir à quelle taille les chinchards peuvent se reproduire car la réglementation est censée fixer une maille qui permet de préserver l'espèce. Elle est aujourd'hui de seulement 15cm et visiblement ce n'est pas suffisant.
Le souci avec les petits chinchards est que ce sont des poissons très fragiles qui ne repartent que s'ils ont été piqués au bord de la gueule. Ils meurent presque systématiquement s'ils ont avalé l'hameçon.

Je suis assez soucieux de l'orthographe et je m'efforce de soigner mes textes. Content que vous l'ayez remarqué :)
Il y a toujours quelques erreurs qui m'échappent, surtout si j'ai retravaillé plusieurs fois la même phrase mais je les corrige systématiquement lorsque je finis par les voir.

nounours de marseillan 29/04/2018 11:55

Bjr très beau CR et dans le détail merci a toi le vendredi 13 j'ai fais belle pêche aussi avec 17 poissons sortis et 7 gardés que des dorades je suis souvent sur le secteur de la baleine et des trois digues peut-être a une prochaine fois a++++++

Jérémie 29/04/2018 12:31

Hello.

Ce n'est pas vraiment mon secteur, je suis de Montpellier, mais en début de saison les plages de Sète à Marseillan donnent mieux que chez moi.
On se croisera peut-être en Mai si ça tarde encore à démarrer sur mon secteur.