Surfcasting Méditerranée

22/10/22 - Sars en coup de mer

24 prises | Des conditions climatiques exceptionnelles (voire inquiétantes) pour une fin de saison avec une grosse activité des jolis sars lors de ce petit coup de mer.

Bonjour a tous,

Les coups de mer ne sont pas mon fort comme vous le savez certainement si vous suivez le blog depuis longtemps. Je n'ai jamais aimé subir le couru des éléments : la pluie, le vent et le froid ne sont pas des conditions que j'affectionne et préfère donc habituellement passer mon tour même si je sais pertinemment que de beaux poissons sont en activité lorsque la mer gronde. J'aime mon petit confort et je le revendique car la pêche est pour moi un loisir qui doit avant tout rester un plaisir (ce qui n'est pas toujours évident).

Cette fois-ci je me suis fait violence, en partie parce que j'ai des appâts qui commencent à périr alors que je ne vais pas pouvoir sortir pêcher le weekend suivant mais aussi parce qu'en croisant mon copain Lionel j'ai pu glaner quelques informations croustillantes sur l'activité des poissons la veille. Croyez moi, ça valait la peine d'être au bord de l'eau entre deux coups de vent !

Arafet est partant pour une sortie donc je lui donne rendez-vous sur une plage de Sète que j'affectionne. Ce sera sa première session sur la plage de la Baleine et j'ai hâte qu'il découvre l'endroit dont je lui parle depuis longtemps.

Je me mets en route dans l'après-midi et arrive sur place à 15h20 avec une bonne heure d'avance sur le plan initial. Il est rare que je sois aussi tôt au bord de l'eau mais j'ai l'intention de rentrer avant minuit et me suis donc organisé pour avoir ma dose complète d'air frais. Arafet prends la route alors que je viens d'arriver, il sera là dans environ 1h.

Je jette un petit coup d'œil à la plage afin de vérifier qu'il y a de la place pour s'installer à deux et pour choisir mon emplacement. Moi qui ne suis pas un adepte des coups de mer dois reconnaître que l'eau est belle et donne envie d'y promener un appât. La mer est formée sans être sale, ne semble pas agitée au point de justifier de pêcher au grappin et le vent est modéré avec peu d'humidité : environ 30km/h de souffle, pas de pluie et humidité ambiante minime. Autrement dit, il s'agit de conditions relativement faciles et confortables qui me conviennent très bien.

22/10/22 - Sars en coup de mer

Pour être totalement honnête avec vous, je reste un peu perplexe quant à mes capacités à pêcher une mer forte. Certes je connais assez bien la théorie pour avoir souvent échangé avec ceux que je considère comme les ténors* de la discipline mais j'ai finalement bien peu de pratique en la matière et n'attends donc pas de miracle de cette sortie. Ce sera un bon moyen de savoir si la théorie colle à la réalité et si je sais l’appliquer.

Je choisis de poser mon matériel à l'endroit même où une zone de sable humide et de débris se propage profondément vers l'arrière de la plage. Cela me laisse penser qu'une veine d'eau se trouve en face de moi et que les poissons seront certainement enclins à venir y chercher de la nourriture. J'installe alors mon matériel sur la base de ma configuration habituelle à 3 cannes. Mes appâts du jour sont composés de ce que j'ai pu trouver dans ma réserve et dans mon (tout petit) congélateur. Cela se résume à des vers de sable, des bibis et de petits vers américains donnés par Mo-BMS et Yazid la semaine dernière (merci les copains) ainsi que des appâts décongelés, tout juste 6 couteaux et 3 coques.

Le choix des montages se porte sur des modèles simples (pour ne pas dire minimalistes) à une seule empile repositionnable en hauteur au moyen de stop floats. J'utilise très peu ce genre de montage en temps normal mais lorsque l'eau brasse un peu alors je préfère limiter le nombre d'empiles et aime pouvoir modifier facilement la configuration de la ligne sans effort. La mer n'étant pas très forte, je démarre la pêche avec des empiles en fil de 30/100.

Mes cannes sont tendues aux alentours de 16h10. 15min plus tard Arafet me rejoint sur la plage avec un sentiment mêlant l'inquiétude à l'excitation. D'un côté la beauté de la plage l'envahit, d'un autre il se demande lui aussi comment pêcher dans les rouleaux. Je le rassure sur le fait que mes lignes ne dérivent pas alors que j'utilise un plomb Golf de 150g sur ma première canne et des plombs Sportenn de 140g et 155g sur les deux autres.

La forme de ces plombs offre une bonne tenue dans le courant sans favoriser leur ensablement. Ils sont donc faciles à récupérer au point que je n'ai pas eu besoin de changer le diamètre de mes lignes : je pêche avec mes bobine habituelles garnies de nylon 20/100 pour l'une et 16/100 pour les deux autres. C'est vous dire dire à quel point l'action de pêche est facilité lorsqu'il n'est pas besoin de pêcher au plomb grappin ou au plomb portugais (pyramide). Encore fallait-il en faire l'essai pour le savoir...

Arafet s'installe à ma gauche alors qu'à ma droite se trouvent deux autres pêcheurs en train de s'installer eux aussi. Un couple de baigneurs vient faire un petit plongeon, il faut dire que l'eau est anormalement chaude pour un mois d'octobre.

22/10/22 - Sars en coup de mer22/10/22 - Sars en coup de mer22/10/22 - Sars en coup de mer

Quelques minutes seulement après avoir lancé sa ligne, Arafet attrape le premier poisson de la sortie vers 17h20. C'est une dorade de 26cm prise au ver de sable. De mon côté, je pêche au bibi et au ver américain mais je n'ai pas la moindre touche. Mes appâts sont à peine grignotés sans que les poissons ne se piquent sur mes hameçons n°2. De plus, mes empiles s'emmêlent. Je change un peu la disposition de mes montages et relance pour un tour.

A 17h45, une touche se déclare au bibi sur ma canne de droite et je remonte une jolie dorade de 36cm.

22/10/22 - Sars en coup de mer

La partie de pêche semble enfin démarrer... ou pas, car rien ne va se passer à la suite de cette prise pendant près de deux heures ! Pour moi, deux heures sans activité sonne comme une éternité. Je réalise quelques changements d'appâts et tente de pêcher avec un couteau décongelé, sans grande conviction.

Par la même occasion, je remplace mes empiles emmêlées par du fil de 40/100 afin de limiter les nœuds car j'en ai assez de faire du tricot avec mes lignes.

A 19h40, alors que je discute avec Arafet, ma canne de gauche marque une belle touche. Je cours sur ma canne, serre le frein et ferre dans le vide. Je repose la canne dont la ligne se détend immédiatement... ok j'ai compris, il y a un poisson minuscule au bout du fil. Effectivement, je remonte un sar de 21cm.

22/10/22 - Sars en coup de mer

A peine 2min plus tard, je capture un sar de 29cm pour 472g piqué au couteau sur la canne d'à côté. Finalement, le couteau décongelé semble faire son petit effet.

22/10/22 - Sars en coup de mer

Vers 20h15, j'attrape un petit sar de 20cm à l'américain. Il repart à l'eau après une petite photo souvenir.
 

22/10/22 - Sars en coup de mer

J'ai tout juste le temps d'enfiler un ver américain sur ma ligne que ma canne centrale marque la touche vers 20h20. Je remonte un sar de 25cm pris au couteau. Piqué profondément au fond de la gueule sur un hameçon numéro 2, il est déjà mort lorsque je le saisis.

Je réarme ma ligne et la relance ainsi que celle au ver américain qui reposait encore sur le sable.

20h25 : Ma ligne au ver américain n'a pas passé que deux ou trois minutes dans l'eau qu'un sar de 28cm est déjà venu mordre.

22/10/22 - Sars en coup de mer22/10/22 - Sars en coup de mer

Il s'agissait là de mon dernier ver américain, il va donc falloir que je poursuive la pêche avec d'autres appâts donc je fais une tentative avec une moitié de ver de sable.

20h43 : ma ligne au bibi marque une petite touche et je remonte un sar de 21cm pris sur une hameçon numéro 2. Incroyable de voir autant de voracité sur de si petits spécimens.

22/10/22 - Sars en coup de mer

20h50 : Je remonte un sar de 27cm au couteau. Arafet attrape un joli pageot acarné (le seul de la soirée). L'activité des poissons va en augmentation, c'est plutôt bon signe mais je risque de vite me retrouver à court de couteaux. Je commence donc à jouer l'économie en divisant mes couteaux en deux : le pied d'un côté et les tripes de l'autre.

22/10/22 - Sars en coup de mer22/10/22 - Sars en coup de mer

21h15 : Les choses sérieuses démarrent, voilà que se présente un joli sar de 34cm pris au bibi. Après écaillage et un peu d'eau perdue, ce poisson accuse 704g sur la balance. Pas mal !

22/10/22 - Sars en coup de mer

3 min plus tard, j'attrape un petit sar de 23cm au couteau.

21h50 : Une belle touche à retour se produit sur ma canne de droite qui pêche au bibi. Je capture un sar de 28cm, très bien piqué sous la mâchoire.

22/10/22 - Sars en coup de mer22/10/22 - Sars en coup de mer

5 min plus tard, je remonte un sar de 20cm au couteau. Je suis impressionné de voir de si petits poissons gober mes hameçons chinu numéro 2...

22h : J'attrape un loup de 39cm au ver de sable, une prise quasiment inespérée sur cet appât minuscule. D'ailleurs, ce sera la seule de la sortie car faute de résultat je finirai plus tard par changer d'appât.

22/10/22 - Sars en coup de mer

22h10 : Je capture une dorade de 32cm (440g) au bibi. Moins de 5min après, je remonte un joli sar de 33cm pris au couteau.

Les choses se calment pendant environ 1h où Arafet et moi commençons à remonter des touffes d'algues. C'est un peu pénible mais nous sommes encore loin d'une situation insupportable donc nous persévérons.

23h15 : J'attrape un sar de 24cm au bibi puis un sar de 26cm au couteau. Arafet enchaîne les prises lui aussi.

23h55 : Une grosse touche fait chanter mon frein alors que je suis en train de changer un hameçon abîmé. C'est un sar de 35cm piqué au bibi.

22/10/22 - Sars en coup de mer

Le vent s'est renforcé, mes cannes vacillent beaucoup trop à présent pout continuer à pêcher ainsi. Je remédie au problème en abaissant la coupelle de mes piquets de sorte à obtenir un maintien plus ferme des cannes qui limite les mouvements parasites. En revanche, la perte de souplesse me contraint à abandonner le plomb Golf 150g au profit d'un Roccotop 175g.

De petits paquets d'algues commencent à s'agglutiner sur les lignes. Dans l'ensemble nous ne sommes pas trop pénalisés en action de pêche si ce n'est que nous devons régulièrement reculer sur la plage pour remonter les poissons car les algues coincent le fil dans l'anneau de tête.

0h20 : J'attrape un sar de 28cm sur une belle touche à retour qui a fait basculer ma canne en arrière. Le poisson a mordu sur un couteau.

0h50 : J'attrape encore un sar au couteau, de 27cm cette fois-ci.

Il s'agissait là de mon dernier couteau, je fais donc un essai à la coque rouge en guise de remplacement.

J'en profite pour faire un peu le bilan de la soirée en jetant un coup d'œil à mon seau, déjà bien plein. Il va bientôt falloir songer à arrêter la pêche et à rentrer. Je décide donc de terminer quelques appâts en finissant d'écailler mes poissons puis de commencer à ranger d'ici une heure.

22/10/22 - Sars en coup de mer

1h10 : J'attrape ma première prise de la soirée à la coque rouge, c'est un petit sar de 22cm qui reprend immédiatement sa liberté.

22/10/22 - Sars en coup de mer22/10/22 - Sars en coup de mer

1h40 : Je capture un sar de 26cm au bibi. Il s'agissait de mon dernier bibi donc je relance un lamentable reste de peau. De toute manière, je ne vais pas tarder à plier le matériel.

2h10 : Je me repose un peu sur ma chaise, le temps de finir mes appâts quand une grosse touche fait chanter mon frein. Je ne suis pas certain de savoir de quelle canne il s'agit, je me précipite donc sur celle de droite avant de réaliser qu'il n'y a rien au bout puis la repose et saisis la canne du milieu. Au ferrage je sens qu'il y a un joli poisson. En remontant la ligne, un paquet d'algues vient coincer le nœud de mon arraché et m'oblige à reculer sur le sable pour hisser le poisson hors de l'eau. Je risque de le perdre, mais je n'ai pas d'autre choix. Au final, le poisson était bien piqué et avait peu de chance de se décrocher. Il s'agit d'un joli sar de 36cm pris à la coque rouge.

22/10/22 - Sars en coup de mer22/10/22 - Sars en coup de mer

Moins de 5min plus tard, la dernière ligne en action de pêche attrape à son tour un sar à la coque rouge, plus petit cependant car il mesure 24cm.

Fin de la partie de pêche, très satisfaisante malgré des conditions que je n'ai pas l'habitude de pratiquer. Arafet réalise lui aussi une belle sortie sur une plage qu’il pêchait pour la toute première fois. Bravo à toi une fois de plus.

Résultat final

24 prises enregistrées dont 19 poissons à la maille et 5 juvéniles :

Prises Nb Tailles (cm)
Sars 16 23, 2x24, 25, 2x26, 3x27, 2x28, 29, 33, 34, 35, 36 
Dorades 2 32, 36
Loup 1 39
Juvéniles Nb Tailles (cm)
Sars 5 2x20, 2x21, 22
TOTAL 24  
22/10/22 - Sars en coup de mer22/10/22 - Sars en coup de mer
22/10/22 - Sars en coup de mer22/10/22 - Sars en coup de mer22/10/22 - Sars en coup de mer

Tableau des prises

# Heure Prise(s) Appât
  17h45 Dorade 36cm 585g bibi
  19h40 Sar 21cm américain
  19h42 Sar 29cm 472g couteau
  20h15 Sar 20cm  américain
  20h22 Sar 25cm 242g couteau
  20h26 Sar 28cm 375g américain
  20h44 Sar 21cm bibi
  20h50 Sar 27cm 325g couteau
  21h15 Sar 34cm 704g bibi
  21h18 Sar 23cm 192g couteau
  21h50 Sar 28cm 350g bibi
  21h55 Sar 20cm couteau
  22h Loup 39cm 530g ver de sable
  22h10 Dorade 32cm 440g bibi
  22h15 Sar 33cm 545g couteau
  23h15 Sar 24cm 230g bibi
  23h16 Sar 26cm 255g couteau
  23h55 Sar 35cm 842g bibi
  0h20 Sar 28cm 343g couteau
  0h50 Sar 27cm 344g couteau
  1h10 Sar 22cm coque rouge
  1h40 Sar 26cm 280g bibi
  2h10 Sar 36cm 837g coque rouge
  2h15 Sar 24cm 217g coque rouge
Commenter cet article
Q
Bonjour, <br /> Je viens de lire une 10aine de CR, c'est top, j'apprends beaucoup de choses, même trop en 1h<br /> Je suis un jeune débutant en surfcasting ( 5 sorties cette année ) et il me tarde déjà la prochaine saison<br /> Merci pour tous les détails de matériel, plombs, comment choisir le post en fonction de la mer<br /> Bonne soirée
Répondre
J
Content que le blog te plaise :)<br /> A très bientôt.
A
Y’a des soirées où on ne sait pas quoi faire des couteaux que l’on a ramenés tellement on n’a pas de touches dessus, et il y’a d’autres soirée, comme celle-ci, où on aurait aimé en avoir beaucoup plus. C’était l’une des meilleurs sorties de la saison, le SAR est un poisson que j’affectionne particulièrement, jolies touches (moins jolies que celles des marbrés), jolis combats et jolis poissons dodus, la soirée était plutôt équilibrée, Du poisson mais aussi de la salade. Haha
Répondre
F
Bonjour Jérémie<br /> Encore un superbe compte rendu qui fait rêver surtout depuis l'alpe , mais je serais très prochainement dans le sud pour en profiter.<br /> Merci pour tous ces articles et félicitation pour tes résultas .
Répondre
J
Merci pour ton commentaire François :)